Connexion membre Devenir membre
Remontée du taux d’épargne des Français à 15,9% (...)
Epargne Placement Livret
Remontée du taux d'épargne des Français à 15,9% au premier trimestre 2014

Remontée du taux d'épargne des Français à 15,9% au premier trimestre 2014

Les Français craignent pour leur avenir, logiquement ils mettent de l’argent de côté. Mais une partie importante d’entre eux ne placent pas leurs économies, mais les laisse dormir, sans rémunération, sur des comptes à vue !

Mis à jour le 20 août 2014 par

Selon les derniers chiffres de la Banque de France, le taux d’épargne des Français retrouve son niveau de 2012 à 15,9%. Rien d’exceptionnel, les Français ont fait déjà plus forts en 2011 à 16.80%. Ceci dit, ce taux est proche des épargnants allemands, les tenant du record en Europe.

Mais attention, ce taux d’épargne est évalué en fonction des revenus bruts des Français. Le taux réel d’épargne est donc bien inférieur, compte-tenu de la fiscalité écrasante que subissent les ménages français.

Remontée du taux d'épargne des Français à 15,9% au premier trimestre 2014

Un taux d’épargne élevé, cachant un paradoxe de plus pour les épargnants français

Ce taux d’épargne est logique. La conjoncture économique actuelle est anxiogène. Ce taux de chômage record en France, combiné à de sombres perspectives économiques, et à des aller-retours perpétuels sur la fiscalité favorise un sentiment d’insécurité. Le réflexe est donc de mettre de l’argent de côté.

 Epargne des Français, les placements privilégiés : fonds euros et PEL

Sans surprise, ce sont les fonds en euros des contrats d’assurance-vie qui récoltent le plus gros des versements. Le Livret A, dont le taux n’avait pas encore baissé au 1er trimestre 2014, était déjà en perte de vitesse pour la collecte. La collecte sur les livrets fiscalisés est également forte.

Historique du taux d'épargne des Français (par rapport à leurs revenus bruts)

Historique du taux d'épargne des Français (par rapport à leurs revenus bruts)

L’épargne contractuelle, notamment sur le PEL, est également en forte progression, très logiquement. Le PEL, dont le taux net d’impôt est de 2,11% est le placement le plus rémunérateur actuellement.

Mais la surprise est l’étonnante montée des dépôts sur les comptes à vue…

 Le paradoxe des épargnants français, le compte à vue comme placement épargne ?

Le plus surprenant reste l’augmentation des sommes laissées sur les comptes à vue, sans rémunération. Les Français n’épargnent pas véritablement, ils réduisent leur consommation. Cet argent dormant sur les comptes courant est autant de pertes pour les épargnants, que de gains pour les banques. Une attitude qui laisse à penser que les épargnants, devant la faiblesse des taux actuels, préfèrent ne rien percevoir du tout, que de placer à des taux peu attractifs.

Commentaires internautes : Remontée du taux d'épargne des Français à 15,9% au (...)

Réagir à cet article Remontée du taux d'épargne : Publiez un commentaire ou posez votre question...
Lettre d'information sur l'Epargne et les placements

Gérez au mieux votre argent en vous inscrivant à nos lettres d'information.

Newsletter Epargne et Investissements
Version :