Connexion membre Devenir membre
Retraite : la Cour des comptes vise le porte-monnaie (...)
Epargne Placement Livret
Retraite : la Cour des comptes vise le porte-monnaie des séniors

Retraite : la Cour des comptes vise le porte-monnaie des séniors

Nos retraités seraient-ils trop gâtés ? c’est ce que pense la cour des comptes qui souhaite réduire les nombreux avantages fiscaux de nos retraités afin qu’ils participent plus à la réduction du déficit public…

Mis à jour le 14 septembre 2012 par

Retraite: les retraités plus à l'aise que les actifsRetraite : les retraités plus à l’aise que les actifs

Selon une étude de l’INED (institut national de la démographie), seulement 20% des français et 14% des françaises de plus de 60 ans se disent satisfaits de leur vie.

Pourtant, les retraités français affichent en moyenne un train de vie plutôt confortable. La cours des compte estime donc qu’ils doivent faire un effort plus important pour réduire le déficit public. Selon Didier Migaud, premier président de la cour des compte, "contrairement à une idée reçue, les retraités sont dans une situation financière plus favorable que les actifs, notamment les jeunes".

Il faut dire que les retraités bénéficient de nombreux avantages fiscaux et sociaux initialement mis en place pour leur permettre de conserver leur train de vie au moment de la retraite.

Une fois les enfants partis du nid et parfois le crédit immobilier soldé, les besoins sont moins importants et la qualité de vie augmente. Grâce aux niches, le taux de prélèvement des retraités est nettement inférieur à celui des actifs.

Retraite: la Cour des comptes souhaite réduire les avantages des seniorsRetraite : la Cour des comptes souhaite réduire les avantages des seniors

Selon la Cour des comptes, les avantages concédés aux retraités ont porté leurs fruits et il est désormais temps pour eux de passer à la caisse.

L’ensemble des niches fiscales et sociales allouées aux retraités représenteraient un manque à gagner de 12 milliards d’euros pour l’Etat et la sécurité sociale.

En cause, principalement la CSG réduite pour les retraités, l’abattement de 10% sur l’ISR et l’exonération des majorations de pensions pour les parents de 3 enfants.

Des réduction fiscales auxquelles s’ajoutent d’autres coups de pouces de l’Etat notamment un dégrèvement d’impôts locaux et une exonération de cotisations pour les particuliers employeurs.

La Cour des comptes réclame donc une "plus grande solidarité et une plus forte équité entre les générations" et propose la suppression progressive de l’abattement fiscal de 10% et l’exonération des majorations de pension.

Des mesures qui permettraient d’engranger un gain de 3,5 milliards d’euros dans les caisses de l’Etat.

Une autre mesure pourrait voir le jour, l’alignement de la CSG des retraités (6,6%) sur celle des actifs (7,5%), pour un gain supplémentaire de 1,2 milliard d’euros par an.

En contrepartie, la cour des compte souhaite un relèvement du minimum vieillesse. Une manière de ne pas oublier qu’1 millions de retraités vivent encore sous le seuil de pauvreté.

Retraite : la Cour Commentaires internautes : Retraite : la Cour des comptes vise le porte-monnaie (...)

Réagir à cet article Retraite : la Cour des (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Retraite : la Cour des comptes vise le porte-monnaie des séniorsRetraite : la Cour des comptes vise le porte-monnaie des séniors: Vos commentaires

Retraite : la Cour des comptes vise le porte-monnaie des séniors