COVID-19 : nouvelle attestation de sortie spécifique pour les autistes

L’autorisation de sortie personnelle sera aménagée pour les autistes, afin de leur permettre de sortir plus souvent. Annonce effectuée par Emmanuelle Macron ce jeudi 2 avril.
COVID-19 : nouvelle attestation de sortie spécifique pour les autistes
Attestation de sortie pour les autistes © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Publié le , mis à jour le

700.000 autistes concernés

Quelque 700.000 personnes vivent avec un trouble de l’autisme en France, dont 100.000 enfants. Plusieurs associations s’étaient inquiétées ces derniers jours de l’impact du confinement obligatoire, instauré le 17 mars dernier et prolongé jusqu’au 15 avril, sur les autistes et leurs familles.

Autorisation de sortie spécifique pour les autistes

Les règles du confinement en vigueur en France pour tenter de freiner la propagation du coronavirus vont être aménagées pour les personnes autistes qui vont être autorisées à "sortir à un peu plus souvent" via une attestation spécifique, a annoncé jeudi Emmanuel Macron.

"Vous allez pouvoir sortir un peu plus souvent avec une attestation qui sera faite spécialement pour vous", a déclaré le chef de l’Etat français dans une vidéo diffusée sur son compte Twitter à l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. "Parce que je sais aussi que retrouver parfois certains lieux qui sont les vôtres pour pouvoir sortir un tout petit plus est très important pour vous et pour vos proches", a-t-il ajouté à l’adresse des autistes et de leurs accompagnants.

Formulaire mis à disposition

Cette attestation de sortie spécifique pour les personnes en situation de handicap a été mise en ligne. Il ne s’agit, ni plus, ni moins que l’attestation de sortie classique, en version simplifiée, indiquant que la personne est en situation de handicap. (source : https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2020/04/02/autisme)
DOCUMENTATION
Attestation de sortie simplifiée pour personne en situation de handicap (PDF) - 451.5 ko
Attestation de sortie simplifiée pour personne en situation de handicap

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article COVID-19 : nouvelle attestatio : Publiez un commentaire ou posez votre question...

42 commentaires

  • Bonjour,
    Mon fils handicape mental aimerait faire du velo..une information de sophie cluzel et claire compagnon assurent que les policiers et gendarmes ont reçu les instructions pour les sorties plus 1 km des handicapes mentaux et ne peuvent nous verbaliser..peut on faire confiance car les forces de l’ordre distribut parfois des contraventions non conforme aux droits de sortie ..

    Merci pour le bien être de nos enfants ** petit et grand ** qui souffrent déjà de leur différence

    Répondre à ce message

  • Pré-diagnostiquée il y a 2 ans, je navigue entre ma bulle/vitre teintée, repliée dans un coin, dans mon monde intérieur, et mes périodes HQI depuis toujours. Seuls la présence de la flore et de la faune qui m’entourent, apaise mes anxiété, mon hyper-acousie et mes trop pleins émotionnels.
    Née intersexué, et opérée à la naissance pour qu’en bas ça ressemble à un "garçon" alors que mon insensibilité aux androgènes à fait de moi une femme pour tout le reste, tant psychologiquement que physiquement.
    49 ans
    Pour moi c’est tout simplement foutu, impossible de me faire diagnostiquer mon autisme par un psychiatre officiel sans avoir à débourser 1000 euros.
    Ce pays est horrible avec nous : il n’y a RIEN.
    Un monde où le rejet de l’autre, de sa différence, et où le dédain est la règle. Souffrance ? colère, incompréhension.

    Et on ose dire que l’autisme est un manque d’empathie... Ce n’est pas mon monde, j’ai mal à ma planète, j’ai mal à mon humanité, j’ai mal, très mal.

    Répondre à ce message

    • Chère Cloé, Votre message m’a énormément touchée. Comme vous j’ai mal à ma planète et mal à mon humanité. (Je n’aurais pas pu mieux le formuler !) Et cette sidérante histoire de manque d’empathie a retardé de très nombreuses années ma demande de diagnostic, moi qui m’en s’en justement tellement plus pourvue que le monde qui m’entoure…Je voulais vous supplier de ne pas baisser les bras. Il existe aussi des psychiatres spécialisés dans le domaine de l’autisme et gratuits, soit auprès d’associations, soit au sein des CRA. J’ignore dans quel département vous résidez mais, contrairement à ce qu’on entend souvent, j’ai obtenu un RDV plutôt rapidement auprès d’un Centre de Référence de l’Autisme, sans aucun pré-diagnostic, en retournant le formulaire téléchargeable accompagné d’une (très !) longue description de mes troubles depuis l’enfance et de mes difficultés actuelles. J’imagine que la clarté du cas et la détresse perceptible ont fait le reste…J’ai aussi constaté sur place que les problèmes de genre sont courants à des degrés divers, peuvent d’ailleurs faire l’objet d’un suivi spécialisé et qu’un professionnel du centre semble lui-même intersexué.J’espère de tout cœur que vous trouvez une aide compétente et gratuite près de chez vous et que vous tiendrez bon en attendant. Vous n’êtes pas seule, il n’y a pas que des pourris en ce monde !Anne, diagnostiquée il y a moins d’un an à 54 ans

      Répondre à ce message

  • que faut-il cocher pour pouvoir sortir, a-t-il eu une nouvelle attestation.

    Répondre à ce message

  • Malheureusement, le confinement c’est ce que nous connaissons avec nos enfants avec une tenue à l’écart traditionnelle de la société. Cette crise sanitaire ne fait "qu’accentuer" le phénomène. Peut-être que le commun des mortels peut actuellement toucher du bout des doigts ce que nous vivons chaque jour ? J’ai peur tout de même de me tromper et que les mauvaises habitudes, prises sous le masque de l’égoïsme et de l’individualisme, reprennent rapidement en suivant...

    Répondre à ce message

    • Malheureusement les gens s’en tape il ne pense qu’à eu il n’y a qu’à voir tous c est abrutie que sorte se promener alors que nous nous restons enfermé se qui veut dire que se qui respecte vont devoir continuer à rester chez nous tous sa pour dire que l’égoïsme malheureusement c’est se que l’on vit au quotidien avec nos enfants et tous le monde s’en fous sa ne changera pas bon courage a vous aussi

      Répondre à ce message

  • Bonjour à tousCette attestation est un foutage de gueule, ça ne change rien , mon fils de 40 ans que j’ai en confinement à la maison, a besoin de sorties en tandem que je lui propose régulièrement, il est en manque, difficile de le contenirLes autistes ont besoin d’un formulaire spécifique qui devrait comprendre des sorties autorisées (bien sûr accompagnés) à pied, à vélo, en tandem, en voiture dans un rayon de 10 à 15 km au moins

    Répondre à ce message

  • je ne vois aucune différence avec ce qui était proposé sur la précédente attestation ! mon fils de 18 ans aime se rendre de temps en temps dans une petite chapelle où il n’y a personne et cet endroit l’apaise énormément ! il me réclame pour y aller depuis le début du confinement ! seulement elle se trouve à 10 mn de voiture donc à un dizaine de kilomètres ! puis je quand même l’y emmener avec les nouvelles mesures pour les autistes ? nous ne rencontrons personnes et nous y allons que tous les deux puis qu’il n’est pas apte à partir seul !

    Répondre à ce message

  • Mon fils, 40 ans, est autiste non autonome à mon domicile. J’ai vraiment hâte de pouvoir enfin le sortir car il ne comprends pas pourquoi il doit rester enfermé. Par contre il est non verbal et ne sait ni lire ni écrire. Dois-je remplir une attestation pour moi et une pour lui ou une seule suffit ?

    Répondre à ce message

    • je ne vois aucune différence avec l autre attestation,on se moque du monde,mon enfant ne parle pas ne sait pas lire ni écrire et a besoin de moi pour toutes les taches du quotidien,les promenades en voiture l aide à se détendre,il a du mal à comprendre que je limite les sorties.il faudrait que les tètes pensantes prennent les bonnes décisions en nous consultant ,nous parents impuissants devant cette situation

      Répondre à ce message

      • Bonjour, tout à fait d’accord avec vous, c’est vraiment se foutre de nous, mon fils à 23 ans, il ne parle pas, n’écrit pas. Il est en confinement à la maison car sinon si on l’avait laissé dans son foyer pour adultes autismes nous n’aurions pas pu le voir pendant des semaines, chose impossible pour lui. A quoi sert cette nouvelle attestation si nous ne pouvons pas aller plus loin qu’un kilométre, mon fils adore la marche est quand nous partons c’est au moins pour 5 km dans les alentours. C’est du grand n’importe quoi comme d’habitude. Que Monsieur MACRON se renseigne un peu plus sur ce handicap et ces différentes variantes.....

        Répondre à ce message

        • Tout à fait d’accord avec vous. J’ai fait la même chose avec ma fille autiste de 36 ans qui ne parle pas. Je ne vois pas la différence avec l’attestation précédente ... Beaucoup n’imaginent pas tous les différents comportements d’un autiste à l’autre et donc leurs besoins . C’est déjà une dure épreuve pour nous, parents mais quand on pense qu’eux, autistes, sont confinés dans leur tête depuis leur naissance ...

          Répondre à ce message

  • Je suis maman d’un petit garçon de 5 ans déclaré autiste en 2017 ,pour lui faire comprendre comment pédaler pour faire du vélo je travailler plusieurs mois juste avant le confinement, il a appris ou est la droite aujourd’hui il a tout oublié il ne se souvient de rien tout le travail anéantie en deux semaines, sans compter que la seule chose qui l’intéresse c’est l’ordinateur .Pour moi une belle décision du président, mais trop des papier a remplir et comment présenter une attestation de autisme ? on ne devient pas autiste comme "je vous déclare autiste ,comme je vous déclare marie et femme " c’est sont des dossier médicaux de plusieurs pages .Est ce que on doit avoir sur nous tout le dossier de notre fils ? Si vous avez la réponse j’aimais être éclairé sur tout ça.

    Répondre à ce message

    • Moi je vais donné en justificatif la notification de la mdph jpense que c est celui la qui fait foi

      Répondre à ce message

      • Bonjour, j ai une enfant de 11 ans (dossier mdph, trouble de la concentration,probleme de santé etant petite, beaucoup de retard, ne comprend pas (ou avec des mots simples) ce qu on lui dit, elle bouge enormement, elle a besoin de s occuper en dehors du domicile, ai je le droit de la sortir plus d 1h ou pas ? il faut qu elle se depense dehors. elle est en classe speciale.MerciCordialement

        Répondre à ce message

    • La carte invalidité ou la notification mdph suffisent

      Répondre à ce message

      • Pourquoi que pour les autistes, moi j ai ma fille qui a un handicap (attestation mpdh) probleme sante, gros retard, il faut lui parle avec des mots simples, si on change ses habitudes (chemin, sortie,trajet,aller au jardin, etc ; ;) cela la braque, alors pourquoi elle n aurait pas le droit de sortir plus ?

        Répondre à ce message

      • Je suis l’Asperger de tout à l’heure, et contrairement à Mr Macron tête de thon, je pense aussi aux autres handicaps pour lesquels rien n’est prévu et qui ont été abandonnés. Je pense aussi aux personnes fragiles, aux personnes qui ont un handicap physique, aux personnes agées, aux SDF et tous les autres que les "valides" ont prestement oublié et délaissé sans soutien ni solidarité dès le départ en ne pensant à rien d’autre qu’eux-même jusqu’à ne laisser que des miettes et de la pénurie dans les magasins pour ceux et celles qui pouvaient se permettre d’être suffisamment autonome pour s’approvisionner.

        Répondre à ce message

    • Bonjour, Ma fille de 14 ans autiste asperger, a un gros besoin de sortir se promener et surtout se retrouver dans ses lieux où elle se sent bien. Donc Macron a eu une bonne idée. Moi je donne l’attestation rempli avec en copie la fiche MDPH qui stipule son handicap. Et cela devrait suffire en cas de contrôle. Bon courage de la part d’une maman qui comprend.

      Répondre à ce message

    • attestation
      Ma fille est asperger , elle est dyspraxique elle a appris a faire du vélo et aujourd’hui a 12 ans elle a mit plusieurs années avant d’y arriver . chaque jour je suis obligé de répéter faire des scenario social des tableau et je lui ai fait écouter le discours du président a la 4me minute. elle a passé plus d’une heure a chanter """les louanges""" du président qui la laissait sortir ce matin elle est sortie faire du vélo avec son papier rempli par elle même avec les consignes 1m50 de distance , il peut y avoir un contrôle de police mais pas obligatoire , se laver le mains en rentrant ne rien toucher etc.... vivre avec un autiste est un combat chaque jour parfois tout va bien on voit de gros progrès et puis on a l’impression que tout est a refaire . mais le progrès est la et ce n’est pas vous qui le verrez mais votre entourage. c’est aussi difficile car son handicap est dit invisible !!!! courage ce qu’a fait macron est super , ces paroles m’ont touché car j’avais la sensation de ne pas être seule....

      Répondre à ce message

  • Bonne décision de notre Président et de son épouse ! car après une semaine de confinement total, notre fille autiste sévère de 27 ans a perdu le sommeil presque totalement (10 heures de sommeil en 5 jours !). Nous avons téléphoné à la Police Nationale pour leur demander si on pouvait promener notre fille en voiture sans la faire sortir du véhicule, avec un circuit habituel d’une vingtaine de kilomètres, c’est ce qui la calme et lui permet de revenir au domicile sans stress. Eh bien, la réponse a été : "si vous voulez tuer votre fille, réfléchissez et faites preuve de bon sens" et le Policier nous a raccroché au nez ! Nous espérons que cette dérogation nous permettra de pouvoir accomplir cette thérapie, car il s’agit bien d’une thérapie et non d’un loisir... Bon courage à tous les autistes et à leurs aidants.

    Répondre à ce message

    • Merci à Mr Macron, d’avoir pensé aux autistes et leurs parents. J’ai récupéré mon fils du centre où il est pour que le confinement soit plus compréhensible pour lui avec ma présence, car je suis veuve depuis 2 ans et pour mon fils, ce fut une épreuve très difficile. Pouvoir faire un tour de voiture, sortir un peu le matin, un peu l’après midi autour de chez moi, permettrons à mon fils plus de sérénités, de calme, et surtout moins d’angoisse, d’inquiétude, et trouver un bon sommeil.

      Répondre à ce message

    • Sérieusement, il vous ont répondu ça ? On pourrait croire à une blague de mauvais gout ! Honteux ! Non, mais franchement, c’est à se demander si les campagnes de sensibilisation et tous les autres trucs que nous pondent les gouvernements, instituts, pseudos spécialistes, experts en “experts d’experts“ bla-bla-bla... servent à quelques choses ! Le jour où ils auront compris que ce sont les personnes concernés et leurs proches qui sont les plus amènes de prendre en main le sujet de la sensibilisation, lutte contre les stigmatisations etc. enfin on pourra espérer avancer un peu. Là vous avez touché le haut du panier : le pire du pire, espérons que sur le terrain pour les jours qui arrivent les forces de l’ordre, agents de police municipale... auront compris et que ça tournera pas au cauchemar à chaque sortir. Si il faut se justifier, sortir X papiers, expliquer, raconter sa vie... c’est déjà décourageant : peine perdue ! Et pourtant c’est plus que nécessaire d’améliorer les conditions de sortie parce que la situation se dégrade de plus en plus chaque jour. J’aime pas pleurer sur mon sort et raconter ma vie, mais là c’est de plus en plus compliqué niveau repères, rythme de vie... pire ça régresse : plus d’organisation, temps de sommeil, notion jour / nuit, horaires, repas régulier... bref c’est très chaotique ! Bon courage, excellente soirée / journée.

      Répondre à ce message

    • "sortir peu de temps pas loin de chez moi"

      Voilà, la police va sans doute continuer à appliquer la même chose sur tout le monde, dommage que ce n’est pas formulé de façon plus précise, après l’amateurisme de ce gouvernement ne m’étonne plus.

      Répondre à ce message

  • Attention : Copié collé du site de l’Elysée qui indiquait depuis ce matin qu’une attestation spécifique serait disponible prochainement :

    Les conditions de sortie pour les personnes en situation de handicap et leur accompagnant sont désormais assouplies.
    Cette mesure ne fait pas l’objet d’une attestation dédiée, mais consigne est donnée aux forces de l’ordre d’une tolérance spécifique. Il faut donc toujours pour autant remplir et avoir l’attestation habituelle dérogatoire de déplacement téléchargeable sur cette page et accessible en version simplifiée FALC.

    Du coup ça va être aux forces de l’ordre de s’improviser spécialistes et de jauger le degré de handicap ???? La tolérance mentionnée est subjective in fine.
    C’est une blague ?

    Répondre à ce message

    • En temps normal, c’est déjà un cauchemar de devoir se justifier, expliquer... lorsque nos troubles ne sont pas visibles, en particulier chez les adultes parce que le grand public pensent que ça n’existe pas les adultes autistes, de même pour d’autres troubles comme TDAH, neuroatypiques... A chaque fois, il va falloir exposer sa vie privée et ses pathologies : merci ! Crise d’angoisse et panic attack en prévision ! Inutile de donner l’espoir et de faire croire que la situation va s’améliorer, c’est pire : de suite on se prend un coup d’enclume sur la tête et redescente encore un peu plus bas dans le trou !

      Répondre à ce message

  • Bonjour à tous, c’est une bonne décision pour les autistes. Mais qu’en est-il des autres enfants souffrants de pathologies annexes et autres handicaps !!!!J’ai un enfant handicapé qui est perturbé lui aussi par le changement dans sa vie, de son quotidien, plus de repères. Lui aussi aurait-il droit a sa bouffée d’air pour lui permettre de sortir de l’environnement familial avec son aidant ??? Il faudrait élargir cette attestation à tous les enfants porteurs d’un handicap pouvant se déplacer, leurs permettant ainsi de sortir du lieu du domicile souvent pesant en ce moment. Merci de l’attention portée à ma demande. D’autres familles sont sûrement dans cette attente et dans cette interrogation.Bonne journée. Dans l’attente de l’élargissement de cette mesure...

    Répondre à ce message

    • Vous ne comprenez pas.
      Rien ne vous empêche de sortir dzgors avec votre enfant...

      Répondre à ce message

    • Bonjour, mon fils adulte est atteint d’un handicap mental sévère avec quelques troubles qualifiés d’autistiques. Son médecin traitant lui a fait un certificat médical attestant de la nécessité de sortir accompagné par un parent, en lien avec son handicap mental. Le Dr a précisé qu’il doit monter à l’arrière de la voiture (conformément aux demandes de la police) lors de nos déplacements en voiture (ses préférés ;-)))Ce document, plus l’attestation de sortie exceptionnelle bien remplie , spécifique pour les personnes en situation de handicap, disponible sur le site du ministère de l’Intérieur pourraient être une solution pour vous, et vous permettre de sortir plus sereinement. Nous sommes sortis 2 fois avec tous les documents ad hoc, et n’avons pas été contrôlé, ni à pieds, ni en voiture.J’espère vous avoir été utile, c’est tellement compliqué en ce moment pour tout le monde !

      Répondre à ce message

    • Bonsoir

      Je suis tout a fait d’accord avec votre remarque, c’est la 1ere réaction que j’ai eu en entendant les termes de cet aménagement.
      J’ai pour ma part une fille autiste de 33 ans qui n’a pas de troubles sévères, mais nous savons très bien qu’il y a des handicaps avec troubles associés. Que tout nos enfants ne sont pas diagnostiqués autistes forcément et que certaines pathologies conduisent a des comportements de même nature.
      Je trouve que c’est discriminatoire comme mesure.
      Je note que c’est quasiment la 1ere fois que l’ont évoque handicap depuis le debut de la pandémie, alors que certains enfants ou adultes se retrouvent confinés, soit dans leur structure sans pouvoir voir leur famille, soit au domicile complexifiant ainsi la vie de famille.
      Sans parler des handicaps lourds nécessitant une aide technique qui font parti des personnes tres fragiles dont ont ne connait pas la situation dans l’enceinte de leur établissement.
      Cela confirme s’il n’était besoin le noveau d’intérêt que l’ont porte a cette population.
      Tres cordialement

      Répondre à ce message

  • Très bonne nouvelle que cette autorisation de sortie pour nos enfants déjà confinés de l’intérieur.Les sorties extérieures sont un gage de stabilité psychologique que le Covid empêche cruellement.Nous attendons toutes et tous, avec impatience, ces nouvelles dérogations de déplacements.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,URGENT.1/Pourra-t-on aller à plus de 1 km de la maison pour aller sur les lieux qui sont des repaires pour notre fils autiste (10 kms alentour) ?2/Quid d’un test spécifique pour les autistes.3/ Question:Le directeur du foyer de vie adopte le principe de précaution et exige un test pour réintégrer le foyer alors que mon fils n’a aucun symptôme. L’ARS 13 ne demande pas de test. Que faisons-nous ? Nous ne pouvons plus garder notre fils à la maison sous peine de décompensation il est très agité ; un certificat du psychiatre qui le suit hors établissement a été établi.Cordialement.M.ONDEI, tuteur

    Répondre à ce message

  • Merci M. le Président et à la Délégation Interministérielle Autisme de nous avoir écouté, nous les autistes et associations représentants les famillesLe confinement devenait problématique notamment pour des enfants et adolescents qui n’étaient plus dans leur IME d’accueil, impossible de gérer longtemps pour les parents

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Je rejoins l’interrogation de Sylvie, mon fils étant lui aussi porteur du syndrome d’Angelman et confiné depuis plus de 3 semaines sans avoir vu un de ses 2 parents...

    Il est essentiel de clarifier cette attestation qui doit permettre à tous nos concitoyens en souffrance (malades polyhandicapés comme nos enfants ou/et aidants) de bénéficier de cette bouffée d’oxygène vitale.

    Cordialement,

    Sylvain

    Répondre à ce message

  • bonjour,

    Enfin, vous avez pris en compte notre détresse, isolement……….Enfermés avec un adulte AUTISTE lourdement atteint, c’est juste inhumain.

    Pensez aux tests rapidement pour tous les autistes SVP.

    Merci.

    Répondre à ce message

  • Bonjour.C est une bonne nouvelle pour les parents d enfants autistes. Mais les autres handicaps ?Ma fille est atteinte du syndrome d Angelman. Elle ne parle pas. On n a du mal a lui faire comprendre que l on ne peut pas sortir Nous aussi nous aimerions sortir un peu plus.Sylvie

    Répondre à ce message

    • Mon fils est trisomique, il perd petit à petit tous ses repères, repères qui ont mis des mois, voire des années à s’installer.Il n’est pas apte à comprendre tout ça, il ne parle pas non plus, on se sens démunis face à cette situation déjà difficile à vivre pour nous.Alors tant mieux pour les enfants et adultes souffrant d’autisme, pour nous le problème est toujours là ...Bonne journéeCathy

      Répondre à ce message

Sur le même sujet

A lire également