Ile-de-France : attestation employeur obligatoire dans le métro et RER entre 6h30 et 9h30 et de 16h à 19h

Déconfinement du 11 mai © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
A compter du 11 mai, le déconfinement s’accompagne de nouvelles mesures afin de restreindre l’usage des transports en commun en Ile de France aux heures de pointe. Seules les personnes détenant une attestation de leur employeur pourront utiliser les transports en Ile de France entre 6h30 et 9h30 et 16h et 19h. 135€ d’amende en cas de non présentation de l’attestation.

Publié le

⚠️ Attention, cet article a été archivé. Les informations publiées ne sont donc probablement pas à jour.
Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Reprise du travail

Le déconfinement s’annonce critique lundi dans les transports publics d’Ile-de-France, où le respect des règles de distanciation va réduire drastiquement la capacité. Après avoir fonctionné au ralenti pendant sept semaines, les transports en commun ne repartiront pas à plein régime lundi : la RATP compte assurer environ 75% du service et la SNCF entre 50 et 60% pour ses trains de banlieue.

1 mètre d’écart minimum entre chaque personne

Or, le gouvernement a décidé que la distanciation sociale s’appliquerait également à bord, pour limiter la propagation du coronavirus. Obliger les voyageurs à rester à au moins un mètre les uns des autres réduit leur nombre de 80%. Du coup, la "capacité d’emport" va être limitée à environ 15% de la normale, calcule la PDG de la RATP Catherine Guillouard. "La grande inconnue du 11 mai, c’est les flux entrants dans nos réseaux", reconnaît-elle. On ne sait pas combien de Franciliens reprendront le RER, le métro, le tram ou le bus avec le déconfinement, parmi les 96% qui les ont désertés.

Attestation employeur obligatoire aux heures de pointe

Elisabeth Borne a aussi annoncé que l’accès aux transports en commun en Ile-de-France serait "réservé aux heures de pointe aux personnes détenant une attestation de leur employeur ou ayant un motif impérieux pour se déplacer" : raison de santé, convocation de justice, accompagnement des enfants...

Cette attestation employeur sera contrôlée entre 06H30 et 09H30 puis entre 16H00 et 19H00, a précisé vendredi matin la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, sur France 2.

135€ d’amende. Tolérance accordée les premiers jours

Les autorités promettent une "tolérance pour les premiers jours". Mais sans cette attestation, les usagers risqueront ensuite 135 euros d’amende, de même s’ils ne portent pas de masque —obligatoire dans les transports publics à partir de lundi pour toute personne âgée de plus de 11 ans.

Pour éviter une trop forte affluence, les forces de l’ordre et les agents de sécurité de la RATP et la SNCF vont filtrer les voyageurs à l’entrée des gares et des stations.

Distribution de masques à l’entrée des principales gares

Les voyageurs devraient pouvoir récupérer un masque lundi à l’entrée des principales gares et stations et des distributeurs de gel hydroalcoolique vont être progressivement installés sur le réseau.

Valérie Pécresse a indiqué vendredi que la région et Ile-de-France Mobilités distribueraient dans 400 gares "deux millions de masques pour permettre d’amorcer la pompe jusqu’à ce que les Franciliens puissent les acheter eux-mêmes". Cette opération débutera lundi matin, a précisé ensuite Mme Pécresse qui avait indiqué d’abord que cette opération commencerait dès samedi.

Ceux qui ont peur de la foule devraient pouvoir se rabattre sur les trottinettes électriques en libre-service, profiter des nouvelles pistes cyclables dessinées pour le déconfinement ou... prendre leur voiture, s’ils en ont une et s’ils ne craignent pas les embouteillages.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Ile-de-France : attestation : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également