Impôts locaux : une hausse très mesurée cette année, en moyenne de 0.80%

©stock.adobe.com
La hausse des impôts locaux (taxes foncières et taxes d’habitation) sont en légère hausse cette année de 0.80%, contre une inflation de 0.50%. Cette situation est classique pour une année d’élections municipales.

Publié le

Impôts locaux : des hausses mesurées, année d’élection, c’est normal !

Les hausses d’impôts sont toujours modérées l’année des élections municipales, car c’est le maire sortant qui les a fait voter. Elles sont votées au printemps, dans l’espoir d’être réélus.

Mais voilà, beaucoup de maires sortants ont été battus aux élections municipales. L’an prochain les impôts locaux devraient donc logiquement fortement augmenter, pour ceux raisons :

  • Le nouveau maire a toujours avantage à augmenter les impôts locaux en début de son mandat électoral, pour les baisser avec la nouvelle échéance électorale,
  • L’Etat se désengage des collectivités locales (baisse des dotations de l’Etat de 11 milliards sur trois ans), gouffre budgétaire oblige. Les mairies, mais surtout les collectivités de communes, et autres mille-feuilles régionaux seront contraints d’augmenter leurs prélèvements,
  • Les coûts engendrés par la réforme des rythmes scolaires impacteront les budgets des communes plus fortement sur l’exercice 2015.
Impôts locaux : une hausse très mesurée cette année, en moyenne de 0.80%
Impôts locaux : une hausse très mesurée cette année, en moyenne de 0.80% © stock.adobe.com

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Impôts locaux : une hausse : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également