Redevance audovisuelle : Un paiement double pour les propriétaires de résidence secondaire

Publié le

Le projet de loi de finances 2013 contient l’élargissement du paiement de la redevance audiovisuelle aux résidences secondaires, une manne qui permettrait de collecter 150 millions d’euros, en faisant payer plusieurs fois la même redevance aux propriétaires de résidences secondaires. Un coup fiscal qui n’irrite pas seulement les contribuables !

Redevance élargie aux résidences secondaires, un paiement double pour les propriétaires

Le projet de loi de finances 2013 prévoit le paiement de la redevance audiovisuelle pour les résidences secondaires. Les réactions sont évidemment virulentes du côté des propriétaires de résidences secondaires, les politiques réagissent également. Entre l’imposition des œuvres d’art et la redevance audiovisuelle,

Le président de la commission des Finances de l’Assemblée, Gilles Carrez (UMP), a trouvé dimanche "pas acceptable" un paiement de la redevance "à deux endroits", jugeant que France TV devrait faire des économies.

Disant avoir été "très surpris" par un amendement socialiste pour "récréer la redevance télévisée sur les résidences secondaires", M. Carrez a considéré que "payer deux redevances à deux endroits à la fois n’est pas acceptable", lors du Grand Rendez-Vous iTélé/Europe1/Le Parisien-Aujourd’hui en France.

D’autant que "beaucoup de Français modestes se trouvent avoir une résidence secondaire. Trois ou quatre millions de Français ont une résidence secondaire, mais pas uniquement Mme Bettencourt", a-t-il déclaré. "Aujourd’hui, on ne peut pas augmenter ce genre de taxe. La redevance est une taxe comme les autres", selon ce député du Val de Marne.

Pour lui, "il n’y a aucune raison de donner 150 millions d’euros à France Télévisions, France Télévisions doit faire des économies". "Si vous leur donnez 150 millions d’euros supplémentaires, ça va arrêter les plans de réformes qui se mettent en place", a estimé le rapporteur général du Budget.

Une frénésie taxatrice

Il a déploré "dans la majorité", notamment chez "les jeunes députés", "une sorte de frénésie taxatrice". "Cinq à six Français sur dix seront conduits à voir d’une manière ou d’une autre leurs impôts augmenter", selon M. Carrez.

Intégration des œuvres d’art dans l’assiette de l’ISF, peu de chance d’aboutir selon Carrez

Interrogé sur l’amendement PS visant à intégrer certaines œuvres d’art dans l’ISF, le président de la commission des Finances a pronostiqué qu’il serait "rejeté". "Il a déjà été présenté à plusieurs reprises entre 1997 et 2002, à l’époque c’était Lionel Jospin qui était Premier ministre" et jamaisvoté, a-t-il noté.

"Je suis conscient que le marché des œuvres d’art en France, notamment à Paris, est un marché extraordinairement actif avec beaucoup d’emplois mais je souhaiterais que mes collègues de gauche réfléchissent à partir de cette question à la nature de l’ISF", a-t-il ajouté.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Redevance audovisuelle : (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également