Crédit immobilier : Taux d’intérêt en hausse fin 2010 et début 2011 !

Publié le , mis à jour le

Crédit immobilier : l’OAT 10 ans aura guidé les taux fixes des crédits à la hausse en cette fin d’année 2010, de leur côté les taux variables ont enregistré le même trend, détails...

Taux d’intérêt : taux moyen de 3.34% en décembre 2010

La hausse des [a[taux d’intérêt]a] aura rythmé la fin d’année 2010, le courtier en ligne, empruntis évoque une stabilité des taux autour des 3,34%, néanmoins les financements contractés sur des durées plus courtes enregistrent des taux fixes en progression de 0,10% à 0,25% selon les régions.

Ainsi, les meilleurs dossiers bénéficiaient en décembre d’un [a[taux d’intérêt]a] de 3,15% sur 15 ans contre 2,90% il y a un mois et 3,30% sur 20 ans contre 3,10% auparavant.

Les taux variables enregistrent le même trend cependant les taux minima qui correspondent aux variables capé+2 sont en hausse avec 0,25% sur toutes les durées. Une évolution qui conforte actuellement l’intérêt limité de ces taux.

Moyenne mensuelle des taux OAT 10 ans

Moyenne algébrique mensuelle des taux de rendement des OAT 10 ans.

Le Crédit Logement confime cette hausse en décembre 2010, pour l’organisme, le taux d’intérêt moyen se fixe à 3.29% soit 3,25% pour l’accession dans le neuf et 3,29% pour l’ancien.

Taux d’intérêt : l’année 2011 sera t’elle sous le signe d’une hausse des taux ?

Les taux fixes des prêts immobiliers sont dépendants du rendement de l’OAT française 10 ans qui après une forte hausse fin novembre et début décembre 2010 se sont stabilisés autour de 3,30% soit un niveaux encore très bas. L’indice est à surveiller, mardi 4 janvier, le rendement de l’OAT était en repli à 3,272% contre 3,274% la veille.

Cependant, le début de l’année 2011 s’annonce haussier. Les barèmes bancaires présagent des taux moyens de 3,60%/3,65% sur 15 ans et 3,80%/3,85% sur 20 ans dans les jours à venir selon empruntis. Par ailleurs, la politique monétaire de la BCE sera déterminante, en d’autres termes, le maintien ou la hausse de son principal taux directeur aura un impact à court et long terme sur les taux.

Taux d’intérêt : variation des taux révisables et fixes

Pour les prêts à taux variables, le souscripteur suivra l’évolution des taux à court terme des marchés (euribor 3 mois ou 1 an). Deux indices qui déterminent le prix auquel les banques s’échangent de l’argent sur de courtes périodes. De plus, les taux révisables varient selon un plafond (Cap) éventuellement défini par les taux de référence.

En ce qui concerne les prêts à taux fixes, le souscripteur suivra l’évolution des taux à long terme (OAT 10 ans) qui reflète le taux fixe auquel l’Etat français emprunte sur 10 ans. Un indice qui fixe le taux d’intérêt appliqué aux crédits immobiliers à taux fixe d’une durée de 15 ans. Les taux appliqués aux autres durées d’emprunt évoluera d’environ + ou -* 0,15 % par tranche de 5 ans.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Crédit immobilier : Taux (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également