Impôt 2018 : déclaration de vos revenus 2017, les nouveautés à connaître

Publié le , mis à jour le

En marche ! C’est parti pour la saison 2018 de déclaration de revenus, obligatoirement en ligne pour tous les Français ayant plus de 15.000€ de revenus annuels. Mise en place du prélèvement à la source oblige à partir du 1er janvier 2019, quelques nouveautés sont à découvrir lors de cet exercice...

Déclaration de vos revenus 2017, feu vert !

Calendrier de déclaration des revenus 2017
Calendrier de déclaration des revenus 2017 © Bercy (copie écran, impots.gouv.fr)

La campagne de déclaration de vos revenus 2017 est ouverte. Le service de déclaration en ligne de vos revenus est ouvert depuis le 11 avril 2018. Rendez-vous sur impots.gouv.fr et sélectionnez le service « Déclarer mes revenus » dans votre espace particulier. Vous devez impérativement déclarer vos revenus en ligne, dès lors que vos revenus annuels dépassent les 15.000€.

La mise en place du prélèvement à la source au 1er janvier 2019 a plusieurs impacts. Le premier est une bonne nouvelle, vos revenus 2018 ne seront pas imposables. Le second, moins attractif, est que votre impôt sera prélevé directement à la source, sur votre salaire, par votre employeur, si vous êtes salarié. Vous aurez donc sans doute le "sentiment" de gagner moins.

A compter du 1er janvier 2019, le prélèvement à la source supprime le décalage d’un an entre vos revenus et l’impôt correspondant. Dès 2018, à la fin de votre déclaration en ligne, vous pourrez gérer vos options de prélèvement à la source en vue de 2019.

2018, pas d’imposition sur les traitements et salaires, ni sur les revenus fonciers !

La bonne nouvelle étant que vos revenus catégoriels des traitements et salaires perçus ainsi que vos revenus fonciers perçus en 2018 ne seront pas imposables sur le revenu. Du moins, ils le seront, mais un crédit d’impôt correspondant au montant équivalent (ce fameux CIMR - Crédit Impôt Modernisation Recouvrement) que vous auriez du payer sera par la Fisc vous sera crédité. A noter toutefois que le fisc détectera toute hausse de vos revenus. Ainsi si vos revenus augmentent entre 2017 et 2018, la différence sera tout de même imposée (et donc à payer !). Cela fonctionne aussi bien pour vos salaires que pour vos revenus fonciers.

Les nouveautés de la déclaration en ligne 2018

Des évolutions de la déclaration en ligne - notamment liées à la mise en œuvre du prélèvement à la source - interviennent en 2018 :

  • une fois votre déclaration en ligne terminée, vous connaîtrez votre taux de prélèvement à la source et vos éventuels acomptes contemporains. Ce taux sera appliqué à vos revenus à partir de janvier 2019 ;
  • à l’issue de votre déclaration en ligne, vous pourrez gérer votre prélèvement à la source grâce aux nombreuses options proposées par le service « Gérer mon prélèvement à la source ». Un lien vous sera proposé après avoir déclaré en ligne ;
    la saisie de vos coordonnées bancaires (RIB) est obligatoire pour permettre, à compter de 2019, d’effectuer les opérations de prélèvement, restitution ou acompte, liées à votre impôt sur le revenu et vos prélèvements sociaux ;
    pour accéder à votre espace particulier sur le site impots.gouv.fr, vous pourrez désormais utiliser vos identifiants FranceConnect.

Prélèvement à la source (PAS)

À l’issue de votre déclaration en ligne, vous pourrez prendre connaissance de votre taux personnalisé pour permettre le prélèvement à la source. Il vous sera alors possible de conserver ce taux personnalisé, de choisir un taux individualisé ou d’opter pour un taux non personnalisé. De quoi parle-t-on ? Comment cela fonctionne ?

Le taux personnalisé

Le taux personnalisé est le taux calculé sur la base de votre dernière déclaration de revenus. Par défaut, ce taux personnalisé sera appliqué sur vos revenus 2019, sauf si vous choisissez le taux individualisé ou le taux non personnalisé. Si vous êtes en couple, le taux personnalisé est le même pour les deux conjoints.

Le taux individualisé

Si vous êtes en couple, il est possible d’opter pour des taux individualisés afin de prendre en compte des éventuels écarts de revenus entre les conjoints. Le taux individualisé est différent pour chacun des conjoints.

Il est calculé par l’administration fiscale en fonction des revenus de chacun, mais la somme totale prélevée sur les revenus des deux conjoints est égale au montant de l’impôt si les conjoints avaient choisi de garder un taux personnalisé.

Il ne s’agit pas d’une individualisation de l’impôt mais d’une répartition différente du paiement de l’impôt. L’impôt reste calculé en fonction des revenus du couple et du nombre de parts de quotient familial.

Le taux non personnalisé

Si vous ne souhaitez pas que votre employeur connaisse votre taux de prélèvement à la source, il est possible d’opter pour le taux non personnalisé.

Cette option ne présente un intérêt que si vous percevez d’importants revenus en plus de vos salaires et que vous ne souhaitez pas que votre employeur applique votre taux personnalisé.

Dans ce cas, votre employeur appliquera un taux non personnalisé qui dépend uniquement du montant de votre rémunération et ne prend pas en compte votre situation familiale.

Si le taux non personnalisé est inférieur à votre taux personnalisé, vous devrez alors verser tous les mois à l’administration une somme correspondant à la différence.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Impôt 2018 : déclaration (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

8 commentaires

Sur le même sujet

A lire également