Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Forum épargne : 10 050 questions d’épargnants répondues au 28 janvier 2023, témoignages et réponses d’épargnants

Forum des épargnants © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Fil des forums des épargnants de FranceTransactions.com.

Publié le , mis à jour le

Fil des derniers messages des épargnants sur le forum

Forums épargnants : 296 messages publiés, seuls les messages de moins de 3 mois sont affichés, 50 affichés sur cette page.

  • Bonjour,

    d’après mes calculs ma banque n’inclue pas les intérêts pour le calcul de la première quinzaine !
    c’est une banque en ligne qui commence par un B.

    👉 Répondre à ce message

  • Né le 20 aout 1963, j’obtiendrai mon 168ème trimestre fin septembre 2023, condition actuelle nécessaire pour partir avec une carrière longue. On annonce une application de la réforme au 1er septembre. Suis-concerné et pourrai-je partir au 01 octobre 2023 ? Merci de votre aide.

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour Alors moi je pense que je suis un cas Je suis ne le 31 Aout 1963 et je devais partir pour carrière longue le 1 Septembre 2023 Suis je touché par cette reforme . Merci pour la réponse

    👉 Répondre à ce message

  • En vue d’un complément de revenus à ma retraite prise en 2017, j’ai acheté un studio en 2004 que j’ai meublé, labellisé 2 étoiles par le Centre Départemental du Tourisme, et que je loue en "location saisonnière" déclaré avec mes revenus en BIC. Je ne paie pas actuellement la taxe d’habitation car je ne l’occupe pas une seule nuit à titre personnel. La location saisonnière (6 nuits, 1 semaine , voir 15 jours ou rarement 1 mois) est ouverte toute l’année y compris en ligne sur des plateformes. J’essaie sur mon espace des impôts de renseigner ce bien, mais aucune case ne correspond. Je ne suis pas propriétaire occupant, ni résidence secondaire, il est meublé et donc pas vacant. Mes locataires changent très régulièrement. Que me conseillez vous si ce n’est que j’ai écris aux impôts et suis en attente de leur réponse ?

    👉 Répondre à ce message

  • 💬 PLAN ASSURANCE VIE AVANTAGE

    26 janvier 10:09, par fc

    bonjour peut on solder une assurance vie avantage

    👉 Répondre à ce message

  • Je souhaiterai savoir quel est l’article de loi ou le décret qui permet aux impôts de connaître le patrimoine immobilier des français, ainsi que la date à laquelle ça s’est décidé et qui l’a décidé. Je ne trouve rien à ce sujet dans mes recherches. Merci d’avance.

    👉 Répondre à ce message

  • il faudrait actualiser votre article car le PLU à 30 % sur les intérêts des livrets non réglementés est désormais depuis janvier 2023 soumis à l’impôt sur le revenu. Avec des intérêts sur une telle somme (250 000 ) il peut y avoir une incidence sur la prise en compte du revenu fiscal de référence.

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour, je ne pense pas avoir tout compris votre message. Les intérêts des livrets épargne non réglementés sont, par défaut, soumis au PFU de 30% (Imposition de 12.8% + 17.2% de prélèvements sociaux) ou, si choix explicite du contribuable, intégrés à l’IR. Dans les 2 cas, les prélèvements sociaux sont prélevés. Qu’est-ce qui aurait donc changé au 1er janvier 2023 ? Cela fait quelques années qu’il en est ainsi. Merci d’avance pour vos lumières. Bien à vous

      👉 Répondre à ce message

  • Bonjour Calcul retraite 1200 euros .Je prends mon cas. retraite de base 750 brut retraite complémentaire artisan 164 brut arco 83 brut total 997 brut après la réforme minimum contributif relevé de 100 euros 753+100 =853 + mes retraites complémentaire = 1100 euros donc pas 1200 euros donc mensonge de la part de Mr Macron. Merci de prendre les gens pour des cons !!!!!!!!!!!!

    👉 Répondre à ce message

  • C’est le monde à l’envers et pourtant simple à comprendre !
    La réforme des retraites c’est comme l’histoire de la voiture électrique, des 1200 euros, celle du porte-monnaie, ou l’installation d’un lavabo…

    - C’est comme demander à une majorité de gens modestes de s’endetter pour changer leur voiture essence ou Diésel pour une électrique, alors qu’il n’ont pas les fonds, que très peu de bornes sont installées sur le territoire, et de plus, avec un risque de coupures de courant suite aux fermetures des centrales nucléaires…Interdire ces personnes à circuler avec leurs voitures anciennes, c’est les priver de leur travail.

    - Les 1200 euros pour une carrière complète, c’est mettre de la poudre aux yeux à ceux et celles qui ne l’auront pas, tout en sachant au départ que très peu de retraités seront concernés.

    - Pourquoi vouloir s’acheter un nouveau porte-monnaie à 10 euros, alors qu’il ne vous reste que 5 euros dans l’ancien ?…

    - Ou comment installer un lavabo dans une pièce sans arrivée d’eau ...

    Si les jeunes cotisaient pour les retraites, si on revalorisait le marché du travail, il n’y aurait pas besoin de réforme.
    Mais non, tant qu’ils sont étudiants, ils ne seront pas considérés comme des chômeurs dans le calcul…

    Ca devient risible !

    👉 Répondre à ce message

  • De nombreux salariés et retraités actuels, sont obligés de se nourrir via les Restos du cœur, certains vivent en caravane, d’autres dans leur voiture. Les loyers ne sont pas à la portée de tous.
    Certains salariés « survivent » grâce à l’effort de leurs parents retraités.
    Pourquoi rajouter encore des années à ce calvaire ?
    AUGMENTEZ le salaire minimum, aujourd’hui le smicard est un pauvre !

    Les plus de 50 ans qui sont à la recherche d’un emploi, parce que la boîte à mis les clefs sous le paillasson, sont considérés comme des SENIORS sur le marché du travail, on les embauche pour la plupart qu’en CDD et ça m’attriste, on oublie ce savoir faire qui est précieux pour former des apprentis ! Mais on a peur des maladies et accidents du travail pour cette catégorie...

    Ne devrait-on pas envoyer les jeunes dans la vie active, plutôt que de les laisser sur ces voies de garage surchargées qu’est l’Université ? En sachant d’après les derniers sondages, que seuls 40 % trouveront un job à leurs niveaux à la sortie des études, et les autres feront comme tout le monde, ils prendront ce qui reste.
    Mais non, il faut éviter de les comptabiliser parmi la longue liste des chômeurs. De plus on en fait des adolescents attardés, qui refusent d’être adultes en rentrant dans la vie active.
    Si ces jeunes travaillaient, il serait inutile de rallonger la durée de cotisations, ça suffirait pour combler ce déficit.
    Je n’ai rien contre la jeunesse, au contraire, je leurs vient en aide en diffusant ces propos, mais ouvrez les yeux !.
    Cette réforme ne changera pas grand’chose au contraire, c’est du vent, à ce rythme on passera au droit à la retraite à 65 ans sous peu, vous verrez, on y glisse tout doucement, mais sûrement...L’Espagne va glisser vers les 68 ans, pour peu que toute l’Europe y vienne, il n’y a qu’un pas...

    Je tiens à remercier Marcus95 qui est POUR la réforme des retraites, d’après ses propos, il n’a pas l’air concerné. Ponctionner encore les retraités, c’est les empêcher de venir en aide à leurs enfants !

    Les jeunes et les retraités, TOUS contre cette réforme !

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour.

      Merci mémé pour votre message. Je suis en ligne sur ce que vous dites.

      Je suis concerné par la réforme car je perdrai la liberté de partir à 62 ans avec une décote. Ma femme par contre, qui aurait tous ses trimestres à 63 ans devra continuer 1 an de plus.

      De mon point de vue, et cela n’engage que moi, je trouve que c’est acceptable mais uniquement pour entrainer une hausse des petites retraites.

      Notamment, je trouve choquant qu’un retraité qui a travaillé au smic toute sa vie (qui s’est fait exploité donc) ne touche que l’équivalent du minimum vieillesse. C’est quelque chose dont je n’avais pas conscience. Ou est la valeur travail ? Quelque chose ne tourne pas rond.

      Effectivement, le gros problème pour la jeunesse c’est le prix insoutenable de l’immobilier. Et il faut bien avouer, que pour les retraités actuels, ce fardeau était moins important à leur époque. Une couple d’ouvriers pouvait se payer un logement sur 15-20 ans. Ce même logement ne peut pas être acquis par un couple de techniciens sur 25-30 ans. C’est donc difficile pour eux sur ce point d’être solidaire d’une génération qui a eut cette chance. On parle bien de déclassement.

      Bonne journée.

      👉 Répondre à ce message

      • Marcus,
        Je comprends tout à fait vos propos, et nous sommes plus de 90% à subir une décote, surtout les femmes qui ont élevé en partie leurs enfants.
        Ne croyez pas que je veux vous nuire, au contraire, j’explique que chaque retraite est différente au moment du calcul des indemnités, du fait que chacun et chacune a un parcours différent. Les smicards restent smicards à vie, c’est une honte, ils n’ont aucune récompense pour le travail fourni, alors qu’à une époque, les patrons les considéraient à leur juste valeur, ils étaient humains et les salaires étaient revus à la hausse.
        Ce qui m’attriste, c’est qu’on régresse à tous les niveaux, et surtout les raisons pour lesquelles on s’est battu.
        Coluche se retourne dans sa tombe, s’il voyait que depuis 86 la misère n’a fait qu’augmenter.

        Je vous souhaite une bonne soirée.

        👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, je suis né le 02/05/1963 et j’ai 13 trimestres avant 20 ans. je suis donc en carrière longue et je pourrais prétendre partir le 1er juin 2023 mais j’ai décidé de finir l’année complète pour avoir une pension plus importante. Suis-je impacté par la réforme si je pars au 01/01/2024 et/ou devrais-je faire des trimestres supplémentaires. Je suis un peu perdu et j’hésite à prendre une décision. Merci d’avance pour votre retour.

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour Laurent Je suis un peu dans le même cas que toi, je peux prétendre à une retraite carrière longue au 01/08/2023, amis je voulais repousser d’1 ans au 01/08/2024 pour ne pas subir la pénalité des 10% pendant 3 ans sur ma retraite complémentaire ( je ne sais pas qui a décidé de mettre ça en place, mais c’est quand nos cotisations, et on nous prend 10%, bref ...) Les différents simulateurs ne permettent pas de simuler ce type de choix,, et dans le dossier de presse du gouvernement c’est vraiment léger en explication ! Le simulateur M@rel sur le site des retraites n’inclut pas la future réforme ! J’espère que les débats au parlement vont nous apporter des réponses.

      👉 Répondre à ce message

  • 💬 LCL (Gulliver)

    23 janvier 15:49, par UNE MAMAN

    Bonjour ce compte Gulliver n’est plus commercialisé, mais le notre est tjs d’actualité ? Ma fille aura 18 ans cette année. que devient le compte si elle ne le ferme pas ? a t il tjs le même intérêt , le même taux à 4% ou faut il en ouvrir un autre ?

    👉 Répondre à ce message

  • Depuis 2023, le timbre rouge, destiné à faire parvenir une lettre prioritaire en une journée, a disparu. Il est à présent remplacé par un service numérique. Je souhaiterais savoir comment LA POSTE compte concilier RGPD pour répondre aux exigences de la CNIL et service numérique. Comment peut-on utiliser le service numérique de LA POSTE quand on ignore l’usage qu’elle peut faire d’une adresse mail. Quelles ont été les sécurités informatiques impérativement nécessaires au niveau national afin d’utiliser en toute légalité nos adresses électroniques. Quelles mesures ont été prises sur la confidentialité des données ? Confier mes coordonnées mail à un individu, savoir qu’il peut constituer un fichier d’adresses électroniques et le vendre sans vergogne me terrorise. A-t-on le droit dans notre démocratie de priver une partie de la population des services de LA POSTE sachant qu’elle ne peut lui retirer sa clientèle et que ses impôts la finance ?

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, retraité depuis le 01 Janvier 2023, pourrais je savoir si je peux ouvrir aujourd’hui un Livret d’Epargne Populaire à savoir au 1e Janvier 2023 ou bien cela n’est pas possible si il est demandé et que la banque se réfère à la feuille d’impôt de l’année 2022 qui va donc dépassé un peu le montant. Suis je obligé

    d’attendre l’année 2024 pour ouvrir un LEP en présentant la feuille d’impôt de 2023 ? Avec mes remerciement pour une réponse

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, juste pour vous indiquer qu’une mise à jour de la calculette des impôts a été effectuée, afin de tenir compte de vos demandes.

    Les adaptations suivantes ont été réalisées :

    • prise en compte du seuil de 61 euros de mise en recouvrement de l’IR,
    • calcul de l’IR pour les revenus exceptionnels (prime mise en retraite, etc.) selon le système du quotient,
    • mise en conformité du calcul du plafonnement des effets du quotient familial avec les règles BOFIP (BOI-IR-LIQ-20-20-20).

    Ainsi, deux nouveaux champs en saisie sont ajoutés : célibataire ou couple, et montant revenus exceptionnels.

    Les prochaines évolutions devraient concerner la prise en compte des cases T et L.

    Bien à vous

    👉 Répondre à ce message

  • Je suis retraitee depuis 2010 j ai commencé à travailler en 1966 à l age de 16ans. J ai effectué dans la même entreprise j ai été reconnu en maladie professionnelle ivalite n °2 A 60 ans j avais tous mes trimestres, je touche ss 811 eur et 413 eur de complémentaire. Avec la réforme prévue,de 1200 euros brut . Suite concernée ?

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour et merci aux retraites bénévoles qui nous aident à comprendre j ai déjà envoyé une question ! Je suis indignée que les messages qui vous parviennent. POURQUOI CETTE HAINE Ils se trompent de cibles ! C est la réforme qui est néfaste pour nos futurs retraites j ai ma fille et petite fille aident soignante Je préfère pas avoir 1200 eur brut qui est ambiguë....car c est très mal expliqué....c est pas très net j ai commencé à 16 ans et j avais tous mes trimestres à 60 ans avec 142 alors qu’il en fallait 137 et demi A l epoque .On fait miroiter 1200 eur alors que c est faux Merci pour votre réponse Je voudrais qu’elles soient usées comme moi qui a été en invalidité n 2 maladie professionnelle à 51 ans

      👉 Répondre à ce message

  • Bonjour , née le 19 avril 1963 , 8 trimestres avant 20 ans , 171 trimestres cotisés , j ai déposé mon dossier de retraite qui est à l étude pour un départ le 01 06 2023 pourrais je partir en sachant que la réforme ne sera appliquée qu au 01 09 2023 merci de votre réponse

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour Caro Je pense d’après les différents simulateurs et infos que j’ai pu consulter, ainsi que l’avis d’un conseiller du Cicas que vous ne serez pas impacté par cette réforme, je suis de juillet 1963 avec un départ carrière longue au 01/08/2023 et ça passe. du moment que le départ est antérieur au 01/09/2023. Mais c’est vrai que le gouvernement pourrait mettre à disposition un outil ou simulateur fiable et "officiel" que l’on puisse statuer. Amicalement

      👉 Répondre à ce message

      • Dans la même situation que vous à part retraite pour carrière longue pour le 01/07/23 date de mon anniversaire de mes 60 ans en plus. Un an qu on se réjouie et là tout est entre parenthèses Dossier fait au niveau de la Carsat depuis le 01/01/23 et dans l attente J espère que vous avez raison et que cela passe pour vous … pour moi … pour tous les autres qui sont dans notre situation Cordialement

        👉 Répondre à ce message

  • Bonjour Ma facture de pellets date de septembre 2021 , puis-je avoir droit à la prime gouvernementale. Merci

    👉 Répondre à ce message

  • J’ai commencé à travailler a l’âge de 16 ans(en 1977). Malheureusement, mon parcours professionnel s’est arrêté en 1998:la maladie est passée par là ! Je perçois donc une pension d’invalidité er un complément allocations adultes handicapés pour un montant total de 956€/mois. J’aurai 62 ans en juin 2023, on va donc me mettre d’office à la retraite en juillet 2023. Selon les estimations Carsar, je percevrais un minimum contributif de 684€ et une pension complémentaire de 87€. Je pense que l’on nous prend pour des imbéciles avec cette pension minimale de 1200€.

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, J’ai des valeurs mobilières à 1.50% pour 10 ans, suis je obligé d’attendre 2030 qu’elles arrivent à leurs termes ? ou bien combien d’années après la souscription, je peux les revendre sans perte ? ou à quel moment serait-il intéressant pour moi de les revendre par ma banque sans perte ? Merci pour une réponse Cordialement

    👉 Répondre à ce message

  • Bonsoir, J’aimerais savoir pourquoi mon message en réponse à celui de Claire du 9/01 n’est pas paru ? Merci

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Ma fille a eu 18 ans en 2022, elle poursuit des études supérieures (BTS), moi-même et son père sommes divorcés. Elle conserve le mode de garde alternée : 1 semaine chez l’un et 1 semaine chez l’autre parent. Nous sommes en train de nous poser la question du rattachement fiscal ou détachement. En effet, seul un des 2 parents pourra la rattacher à son foyer et cela ne nous paraît pas juste étant donnée que nous partageons tout et qu’elle est hébergée la moitié de l’année par l’un ou l’autre. Si nous la détachons tous les 2 et qu’elle fera du coup sa propre déclaration fiscale.
    Que peut-on lui verser et que devons-nous déduire chacun ? : une pension alimentaire (à hauteur de 6042 euros chacun ? ou divisé par 2 ?) ou le forfait de 3592 euros chacun ? Mais si nous choisisson l’option forfait, où devons-nous déclarer ses frais de scolarité que nous partageons ? et
    l’argent de poche par virement ?
    Merci de votre réponse

    👉 Répondre à ce message

  • 💬 Qui sommes-nous ?

    19 janvier 10:27, par gilou13

    je vous signale que votre simulateur pour les revenus de 2022 ne tient pas compte de la décote . Cordialement.

    👉 Répondre à ce message

  • Bonsoir, 73 ans,Je me chauffe avec des pellets. N’ayant pas possibilité de stocker de grandes quantité, j’achète 6 à 8 sacs de pellets tous les 15 jours environ . J’ai donc un ticket de caisse à chaque fois et je fais établir une facture à mon nom. Par contre, impossible de regrouper sur 1 seule facture. Cela sera t’il possible de joindre toutes les factures lors de ma demande en avril (date limite de demande de prime) ? Merci

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Je suis née le 9 septembre 1963 et devait partir à la retraite le 1er octobre 2023. Ma demande de dérogation pour carrière longue a été faite le 2 janvier. Mon dossier de retraite est donc en cours.
    Vais-je pourtant devoir partir plus tard ?

    👉 Répondre à ce message

  • lass="forum-message">

    💬 Contacter FranceTransactions.com

    17 janvier 18:06, par Atout

    Bonjour, je suis à la retraite depuis le 01 Janvier 2023 et donc avec une pension (1200 euros maxi) donc plus faible qu’un salaire mais avec + 2 obligations mobilières et je souhaiterai savoir si il est possible aujourd’hui que je puisse ouvrir un Livret d’Epargne Populaire (LEP) dans ma banque Merci pour une réponse Cordialement

    👉 Répondre à ce message

  • 💬 Banque postale Livret A

    17 janvier 16:55, par Bilou

    Ma dernière carte pour le livret A est périmée depuis septembre 2021 et je n’en ai pas reçu pour la remplacer est-ce normal ?

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour à toute l’équipe, et merci de toutes vos infos pratiques ! Ai-je mal rempli le simulateur ? Peut-être ?. En tout cas, il me semble que la décote n’a pas été prise en compte ici (ou aurait été désactivée ?), je ne parle pas de l’abattement de 1310 € pour personnes âgées, mais bien de la décote devant se défalquer de l’impôt calculé (avant décote donc), selon la seule tranche de 11% me concernant. Bien cordialement, BP Lille, le 17.1.2023

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, Étant né en novembre 1963, je pouvais prétendre à un départ pour carrière longue le 01 janvier 2024. Je dois faire normalement ma demande de carriere longue en mars 2023 et ma demande de retraite le 01 juillet. Est ce toujours le cas avec la réforme. Je suis au chômage a ce jour et serait indemnisé a l’ARE a partir du 03 avril et aurait 200 jours d indemnisation chomage fin octobre me validant normalement mes 4 trimestres assimilés me manquant pour l année 2023 suite à un licenciement économique . A savoir que je n ai jamais été inscrit à pôle emploi avant durant ma carrière. je dispose à ce jour de 164 trimestre et normalement 168 en fin d année. Merci d avance pour vos réponses

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, puis-je demander la prime avec une facture belge ? Merci.

    👉 Répondre à ce message

  • 💬 RENAULT BANK (ex RCI Bank), Livret ZESTO

    16 janvier 18:47, par L444

    J’ai 2 comptes à terme Pépito qui sont arrivés à terme depuis 2 jours Impossible de retirer l’argent (dont j’ai besoin rapidement ) car ils ne sont pas crédités sur mon compte. Impossible de joindre Renault Bank au téléphone , la ligne renvoie vers le site internet puis coupe la communication. Pas de réponse à mon message sur la messagerie interne. Donc pour Renault Bank la fin d’un compte à terme n’est pas celle qui est indiquée sur le contrat mais celle où ils décideront unilatéralement de bien vouloir rendre l’argent.

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour. En aout dernier j’ai acheté une palette de pellets .Pour obtenir la prime bois j’ai envoyé mon ticket de caisse qui n’est hélas pas valable car ce n’est pas une facture. Le fournisseur me dit son impossibilité de faire une facture 5 mois après un achat, mais me propose une attestation. cela sera t il accepté ? Merci de votre réponse. Cordialement

    👉 Répondre à ce message

  • Retraites... pourquoi ne pas demander d’effort aux retraités ?

    Le gouvernement ne fait porter la nécessaire réforme des retraites que sur les travailleurs, qui devront attendre plus longtemps pour partir à la retraite. Les retraités sont exonérés de toute contribution, alors qu’ils sont en moyenne mieux lotis que les actifs. Un choix qui pourrait passer pour électoraliste...

    Pas de doute, même si elle est impopulaire, une réforme est indispensable pour assurer l’avenir de notre système de retraites par répartition. La fécondité décline et l’espérance de vie augmente. Résultat :alors que 3,8 cotisants payaient pour 1 retraité en 1970 et qu’il y avait encore 2,1 cotisants pour 1 retraité au début des années 2000, ce ratio est descendu à 1,7 aujourd’hui et devrait encore baisser, avec 1,2 cotisant pour un retraité en 2070. Ce n’est évidemment pas tenable. Le dernier rapport du Conseil d’orientation des retraites (COR) montre d’ailleurs que le régime général des retraites va se trouver en déficit de 10 milliards d’euros dans cinq ans, de près de 20 milliards dans dix ans et resterait dans le rouge ainsi pendant vingt ans.

    Donc, le gouvernement a décidé de réformer le système, et pour cela a choisi, comme ses prédécesseurs en 1993, 2003, 2010 et 2014, de retarder l’âge auquel il devient possible de prendre la retraite. En pratique, ce report peut prendre la forme d’un recul de l’âge légal de départ ou d’un accroissement du nombre d’années de cotisation. Elisabeth Borne et Emmanuel Macron ont choisi de faire les deux, en repoussant l’âge minimal de 62 à 64 ans, et en allongeant également progressivement la durée de cotisation de 42 à 43 ans en 2027.

    Les 20-50 ans vont subir cette énième réforme des retraites, alors que les retraités sont épargnés.

    Trois leviers pour réformer
    Allonger la durée du travail semble un choix logique, alors que la durée de vie en bonne santé augmente, pour garder un équilibre raisonnable entre le temps passé au travail et celui passé à la retraite. Parmi les pays développés, la France est seule à afficher un âge légal de départ à 62 ans, quand les autres pays sont passés à 63, 65 voire 67 ans. Et en moyenne, les Français bénéficient de cinq années de retraite de plus que les autres.

    Pour autant, même si le gouvernement s’est focalisé sur cette solution, il existe d’autres leviers possibles pour redresser les comptes du système de retraite, qui n’ont pas été considérés. Relever les cotisations versées par les salariés ou leurs employeurs eut été une autre option… mauvaise. C’était la solution adoptée jusqu’au début des années 2010, mais ses inconvénients sont devenus rédhibitoires. Les cotisations sociales en France sont déjà parmi les plus élevées au monde. Les cotisations salariales amputent les salaires et donc pèsent sur le pouvoir d’achat des travailleurs, qui payent plus alors que pourtant, quand ce sera leur tour d’être à la retraite, ils recevront moins que leurs ainés. Et les cotisations patronales, déjà bien plus lourdes en France qu’ailleurs, renchérit le coût du travail et donc mine la compétitivité des entreprises. L’économiste Patrick Artus, comparant l’effet de chacun des prélèvements sur les entreprises, a montré que les cotisations sociales étaient les plus nocives pour la croissance et l’emploi.

    Il existe aussi une autre piste, même pas évoquée… et pourtant justifiée sur le plan économique : faire plus contribuer les retraités. L’idée est très impopulaire mais pourtant, la comparaison internationale, encore une fois, est éclairante : les retraités en France profitent d’un niveau de vie supérieur à leurs homologues ailleurs en Europe. C’est même le seul pays au monde (avec l’Italie) où ils sont mieux lotis que le reste de la population, et même que les actifs en excluant les chômeurs (aux plus faibles revenus).

    Certes, la pension moyenne des retraités est plus faible que le salaire moyen des actifs, mais si l’on compte d’un côté que les actifs ont souvent des enfants à charge et, de l’autre côté, que les retraités sont plus nombreux à être propriétaires de leur logement, au final, le niveau de vie médian des retraités dans l’Hexagone s’élevait, en 2019, à 2310 euros par mois, supérieur de 9,5 % au niveau de vie de l’ensemble de la population, de 2110 euros par mois, selon l’enquête Revenus fiscaux et sociaux de l’Insee.

    Retraités plutôt fortunés
    La génération des retraités actuels, largement issue du baby-boom d’après guerre, a connu les Trente Glorieuses, un chômage moindre, des carrières moins précaires que les générations suivantes, beaucoup ont pu partir tôt à la retraite, quand la limite d’âge était encore à 60 ans, et avec de bonnes pensions, bénéficiant d’un taux de remplacement de leur salaire très supérieur à celui dont bénéficieront leurs enfants. Ils ont aussi un patrimoine plus élevé que les actifs.

    Certes, ces dernières années, les pensions ont, de fait, baissé dans l’ombre, avec d’abord la hausse de la CSG des retraités en 2017, et des revalorisations de pensions inférieures à l’inflation. Cependant, les retraités gardent des avantages qui n’ont pas lieu d’être, comme l’abattement d’impôt sur le revenu de 10% pour "frais professionnels" dont la suppression ne toucherait pas les plus modestes (seule la moitié des foyers français sont redevables de l’IR). Il est ainsi possible de réduire la grande majorité des pensions tout en préservant les petites retraites. Une mesure plus juste que de continuer à sous-indexer les pensions… ce qui pourrait cependant aussi se justifier en ces temps de forte inflation, où les salaires non plus ne suivent pas : le choc négatif du pouvoir d’achat ne doit pas reposer que sur les actifs mais sur tout le monde.

    Pour autant, toucher aux pensions est un tabou. Au contraire, les petits retraités vont être les seuls à sortir gagnants de cette réforme puisqu’une partie des économies attendues des mesures d’âge serviront à financer une augmentation du minimum retraite (pour les carrières complètes) à 1200 euros bruts pour tous les pensionnés, à venir et actuels. Certes, cette mesure n’est pas un luxe, venant en aide aux seniors les plus modestes, mais rappelons que le taux de pauvreté des retraités (représentant moins de 60% du revenu médian) est de moins de 10% en France, contre 14% pour l’ensemble de la population.

    Electorat à ménager
    Pourquoi un tel traitement de faveur des retraités ? Parce que politiquement, ils sont intouchables. Les seniors ont un poids considérable dans la vie politique. Les plus de 65 ans représentent 20% de la population mais ils sont plus inscrits sur les listes électorales, représentant 25% des électeurs potentiels et ils se rendent aux urnes : à la présidentielle 42% des 18-24 ans et 46% des 25-34 ans se sont abstenus là où les 60-69 ans n’ont été que 12 % à bouder le scrutin.

    Surtout, les retraités votent en masse pour Emmanuel Macron. En 2017, le président avait obtenu des scores comparables dans toutes les catégories d’âge et avait donc une bonne base électorale parmi les actifs. En 2022, son score du premier tour auprès des plus de 65 ans est de 39 %, soit 12 points de plus que son score national. Emmanuel Macron ne peut donc plus se permettre de se fâcher avec cet électorat… quitte à l’exonérer plutôt injustement de tout effort dans cette réforme.

    👉 Répondre à ce message

    • Vous êtes complètement hors sujet. Cet article traite de la pension minimal à 1 200 euros, donc forcément pour les retraités PAUVRES, mais vous nourrissez une telle haine envers vos ainés que vous venez déverser votre haine là où vous le pouvez !!! A moins bien sûr que vous ne vouliez appauvrir encore plus les plus pauvres d’entre nous. Retraités qui ont des carrières complètes pour des salaires de misère et qui n’ont pas connu les 35 heures, pas plus que les 5 semaines de congés, encore moins de congé pater ou mater, j’en passe et des meilleures !!!

      👉 Répondre à ce message

    • Marcus95,

      Vos ainés ont bravé les pavés en 95 pour défendre leurs retraites, à vous de montrer ce que vous savez faire pour défendre la vôtre. Nous sommes tout de même passés au fil du temps de 37 ans 1/2 de cotisations à 42 ans, nous concernant.

      Les retraités actuels paient la CSG, ce qui n’était pas le cas de leurs aînés.
      Les retraités actuels ont payé la VIGNETTE automobile pour leurs ainés.
      Nous étions nombreux à travailler au-delà des 35 heures/hebdomadaire, 42 heures et plus, et lors du passage au 35 heures, il a fallu fournir le même travail en moins de temps.

      Puisque vous imaginez que le retraités d’aujourd’hui sont des NANTIS, je verrai bien une augmentation des horaires de travail de 40H/hebdomadaire vous concernant, uniquement pour vous, afin de vous faire comprendre qu’il y a encore cette possibilité.

      Nous sommes nombreux à avoir mis les pieds dans la vie active dès l’âge 14 ans, avec des 40, 45 voire 48 heures/hebdomadaire payés au lance-pierre. Vous ne pouvez pas en dire autant. Tout le monde n’est pas né avec une cuillère en argent dans la bouche et le confort. Pour ce dernier, il a fallu travailler.

      Pour rappel, révisez l’histoire, les trente glorieuses fut une période de 1945 à 1975, autrement dit après guerre, mais les « boomers-retraités « comme vous les appelez, nés après guerre, sont arrivés sur le marché du travail à la fin de ces « Trente glorieuses ». Faites le calcul.

      Quant à vos réflexions sur les « retraités plutôt fortunés » et c’est un « électorat à ménager », il est inutile de vous répondre, vous ne connaissez pas la réalité.

      Sachez que nous sommes nombreux à soutenir tous les salariés d’aujourd’hui, parce que nos enfants en font partie, et vos réflexions, on s’en passe...

      👉 Répondre à ce message

      • Bonjour.

        Réduire mon temps de travail à 40h par semaine, me permettrait de vivre mieux. Votre proposition me convient parfaitement.

        Pour qui vous prenez vous : je ne connais pas la réalité ? Vous pensez que je vis dans une caverne ? Vous pensez mieux savoir que moi ce que je faisais à 14 ans ? Chapeau bas.

        1946 + 14 = 1960 : donc nous sommes bien au milieu des attentes glorieuses. Je vous prends aux mots : vous avez commencé à travailler à 14 ans.

        Lorsque quelqu’un a un vision différente de la votre, cela en fait quelqu’un de haineux ?

        Effectivement la CSG je vais la payer aussi.

        Ce qui me dérange le plus, c’est qu’il y a un déclassement perpétuel dans notre pays. C’est bien triste.

        C’est rigolo que chacun ici prenne son existence comme référence et n’arrive pas à prendre de la hauteur pour pouvoir analyser la situation de façon globale.

        En tout cas il y a bien un raisonnement commun à chacun d’entre nous ici : tout le monde est d’accord pour que ce soient les autres qui paient. C’ est bien la le grand problème des régimes par répartition.

        Je n’irai pas manifester car je suis plutôt d’accord avec cette réforme. Et je

        le redis encore une fois, puisque cela a du mal à rentrer dans votre tête : je suis 100% en accord avec la revalorisation des petites retraites. Mais j’ai bien peur que les efforts demandés aux actifs ne seront pas suffisants pour vous accorder une revalorisation digne de ce nom.

        Je ne sais pas pourquoi je m’entete à vous répondre, peut etre parce que cela me fait du bien.

        Merci mémé pour votre humour :)

        Bisous

        👉 Répondre à ce message

    • Marcus95,
      La fécondité décline, et c’est intenable, d’après ce que vous écrivez ....
      - Faites le nécessaire pour qu’il en soit autrement, ça ne sert à rien d’avoir un "corps parfait" si vous ne vous en servez pas ! (rires)
      - Ce n’est pas de la faute des retraités, si a 20 ans la nouvelle génération vérifie encore s’ils sont des garçons ou des filles. (rires)

      Vous écrivez.... les retraités ont connu le plein emploi
      - Il y a actuellement de nombreux postes qui ne trouvent pas preneur, quand on ne veut pas transpirer ou se casser un ongle pour gagner sa croute, prenez-en qu’à vous même.
      - Les études c’est bien, uniquement pour ceux qui réussissent.
      Bonne journée Marcus.

      👉 Répondre à ce message

    • né en1940 en pleine guerre .ma vie a commencée par des nuits passées à la cave dès que les cloches du village sonnaient le toxin annonçant un possible bombardement .juqu’en 1947, nou avons vécu avec des tickets de rationnement..j’ai commencé a travailler à 15 ans. a 20 ans, j’ai effectué mon service militaire de 28 mois dont une bonne partie en Algérie.dès mon retour a la vie civile je me suis fait embauché dans une société ou les critères d’embauche étaient 60 heures minimum par semaine et de ne pas avoir le vertige. ceci jusqu’aux années 70 ou les horaires ont baissés légérement..j’ai pris ma retraite a 58 ans au bout de 43 années de dur labeur sans aucun jour de chomage jcela.e touche actuellement une retraite sécu de 1250 euros car j’ai 3 enfants qui me donnent 10% de plus . voila les nantis que vous décrivez si bien .vous devriez avoir honte d’écrire

      👉 Répondre à ce message

  • Bonjour , je suis en carriere longue , je suis né en 1963 et commencé a travailler a 16 ans et demi. j ai toujours travaillé sauf l année 2022 au chomage et ma date de retraite et fixé au 1 janvier 2024. Serai je impacté pas cette reforme ? Merci

    👉 Répondre à ce message

  • 💬 Livret A : Calcul des intérêts

    14 janvier 18:04, par Christophe

    Bonsoir, vous savez quand le simulateur avec le nouveaux taux sera disponible ? Merci

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Il me semble qu’en ayant modifié le calcul de l’abattement pour les plus de 65 ans, vous avez enlevé le calcul de la décote (dans mon cas, couple, impôts de 1950€ la decote d’envrion 400/500€ n’est pas appliquée)

    Belle journée

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, Je suis née en Juillet 1963 et suis éligible à une retraite pour carrière longue. Dans le cadre de ce dispositif mon départ est donc prévu pour le 1er août 2023, soit avant la date de mise en application de la réforme annoncée pour le 1er septembre 2023. Pourquoi le simulateur mis à disposition par CNAV m’annonce une retraite reportée de 9 mois alors que ma date prévue est avant la mise en application de la loi soit le 1er septembre si elle est votée. D’autre part pourquoi 9 mois alors que la première génération touchée par cette réforme dans le cadre des carrières longues sont ceux nés en 1963, car rappelons que ceux qui sont nés en 1961 et 1962 ont déjà eu 60 ans et sont déjà partis dans le cadre des départs anticipés. Pour les carrières longues cela n’est vraiment pas clair, merci pour votre éclairage. Cordialement

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, je suis né au mois d’août 1963 et devait partir au 01/07/2024 avec 168 trimestres (carrière longue). Me confirmez-vous qu’il me faudra désormais 171 trimestres pour faire valoir mes droits à la retraite alors qu’il est prévu 170 trimestres pour ma génération dans le régime normal ? Pensez-vous que cette ligne puisse bouger ?

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, Né en avril 63 avec un départ prévu le 1er sept 2023 carrière longue. Suis je concerné par la réforme svp ?

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour Je me suis séparé récemment de mon compagnon avec qui j’ai un Pacs. Nous ne souhaitons pas annuler le PACS pour le moment car un rapprochement est toujours possible. Si je décédais dans ces circonstances, mon conjoint bénéficierait-elle toujours de l’exonération des droits de succession ou le fisc considérerait-il que le PACS est annulé car nous sommes séparés Merci d’avance

    👉 Répondre à ce message

  • Je suis né en juillet 1963, j’ai commencé à travailler à 17 ans et 1 mois, avec le système actuel je pouvais prétendre à une retraite carrière longue (document de la Carsat faisant foi ) Le site « Info Retraite » a mis un simulateur appelé « suis-je concerné » avec les données de cette nouvelle réforme des retraites, il est en ligne ici, voici le lien Info Retraite J’ai donc renseigné mes critères (j’ai personnellement 8 trimestres cotisés avant mes 18 ans), et le résultat est le suivant : Vous êtes concerné(e) par la hausse de l’âge légal et de la durée de cotisation. Le dispositif de départ anticipé pour carrière longue est maintenu et renforcé sous certaines conditions. Vous avez commencé à travailler avant l’âge de 18 ans : vous pouvez partir au plus tôt à 60 ans à condition d’avoir cotisé 171 trimestres. Certains "trimestres assimilés" peuvent être pris en compte dans ce calcul (maternité, chômage indemnisé dans la limite de 4 trimestres par exemple). Maintenant, est-ce que ce simulateur va évoluer ou rester dans l’état je ne sais pas ! Courage à toutes et tous !

    👉 Répondre à ce message

  • Premier point : pourquoi seul les actifs participent au financement de la retraite ? Je connais pleins de personnes qui ont profité du système et ont peu cotisé et lorsqu’il arrive à un âge avancé bénéficie aussi d’un minimum pour vivre. Ces gens doivent aussi participer à l’effort de tout le monde.

    Deuxième point : pourquoi la jeunesse devrait participer à plein dans le régime de retraite sachant qu’il est peu probable qu’elle en bénéficie. En effet Appoline de Malherbe a posé la question au ministre Gabriel Attal et ce dernier n’a pas été capable de répondre à la question.

    Le système de retraite est un pur ponzi.

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, je dois partir en retraite le 01 août 2023,carrière longue. Est-ce que la nouvelle réforme va avoir un impact sur mon départ en retraite ? Merci

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour, j’en ai peur, d’après les exemples donnés par le gouvernement, cela repousserait votre départ de 3 mois. Bien à vous.

      👉 Répondre à ce message

    • je pense que vous devez être un peu dans le même cas que moi, vous devez être né en juillet 1963, c’est bien ça ? Si cette réforme passa dans l’état, elle sera active au 01/09/2023, donc ça n’impactera pas votre début de carrière longue au 01/08/2023. J’ai été justement à un rdv mercredi dernier (lendemain des annonces ! ) à un CICAS (Centre d’information de conseil et d’accueil des salariés) et ils m’ont confirmé que du moment où cette réforme débute après la date de début de carrière longue, ça devrait passer ! La demande officielle est à faire entre 4 à 6 mois avant la date de début, soit entre le 01 février au le 01 avril, ça laisse un peu de temps pour voir comment va évoluer cette réforme ! Par contre il faut impérativement déjà avoir le document de la Carsat attestant que vous avez droit à cette retraite carrière longue au 01/08/2023 ! En espérant vous avoir un peu "éclairé".

      👉 Répondre à ce message

  • Bonjour Né en decembre 1963, j’ai au 31 décembre 2022 167 trimestres cotisés. Pourrais je m’arrêter pour ma retraite à taux plein avant la mise en place de la nouvelle réforme soit Fin juin 2023, sans avoir atteint mes 60 ans ? Merci pour vos éclaircissements Cordialement

    👉 Répondre à ce message

  • Qu’est-ce qu’une carrière complète ? Les salariés qui parviennent à avoir une carrière complète sont en général ceux qui ont travaillé sans interruption, depuis leur entrée dans la vie active jusqu’à leur départ à la retraite.

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, je doit partir en retraite le 01 août 2023 (60ans), carrière longue, est-ce que la nouvelle réforme va avoir un impact sur la date de mon départ en retraite ? Merci

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, D’après l’étude de la Cnracl, je peux partir à taux plein le 1er septembre 2023, car je suis née en 1963, j’ai travaillé avant 20 ans et ma carrière s’est déroulée en milieu hospitalier pendant 25 ans. Vais je pouvoir partir comme prévu avant le projet de réforme.

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour, cela va dépendre de la date de mise en application de la réforme, d’après les informations publiées, pour les carrières longues débutées avant l’âge de 20 ans, l’âge légal de départ en retraite passerait à 62 ans. J’espère que vous ne serez pas impactée et il faut espérer que des modifications soient apportées afin que cette réforme n’impose pas ce genre de déconvenues aux futurs retraités se préparant depuis ces dernières années à partir en retraite. Bien à vous.

      👉 Répondre à ce message

  • 💬 Calcul intérêts LEP

    12 janvier 12:07, par JJ

    Bonjour,

    Ayant un LEP au plafond de 7700€ et ayant reçu des intérêts cette année, queluq’un peut-il me renseigner pour savoir si les intérêts de l’année prochaine seront calculés sur le capital seulement ou sur le capital + les intérêts de cette année. Merci de vos réponses.

    👉 Répondre à ce message

    • 💬 RE: Calcul intérêts LEP
      Bonjour, oui, les intérêts crédités, même en cas de dépassement du solde de 7700 euros, produisent bien à leur tour des intérêts au même taux que le capital. Le plafond des 7.700€ concerne vos versements de capital. Les intérêts ne font pas partie de vos versements. Bien à vous.

      👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, Je suis née en mai 1961, donc j’ai fait ma demande de retraite pour le 01/06/23. Je vais bénéficier de la retraite actuelle. Or, j’ai travaillé dans le privé, puis j’ai élevé mes enfants (AVPF), puis j’ai travaillé dans le public et pour finir en indépendant. Aussi, en comptant mes 3 enfants, j’ai 178 trimestres, mais je n’aurai que 700€ environ de retraite (toutes caisses confondues et retraite complémentaire). Comme j’ai des trimestres validés et non cotisés (périodes de chômage et d’AVPF) et qu’en indépendant, la retraite est très basse, vais-je bénéficier de ces 1200€ ou puis-je espérer 100€ de plus par mois ? Autrement dit : "Retraite complète", cela correspond t-il aux trimestres validés ou cotisés ? Cela fait une grosse différence... Je vous remercie de m’éclaire sur ce point.

    👉 Répondre à ce message

  • Cet article indique que les dossiers des courtiers sont souvent sans apport, ce qui explique la forte augmentation du nombre de refus.
    La description des refus n’est pas le reflet de la réalité.

    A ce jour, nous ne prenons plus de dossier sans apport sur de l’acquisition de Résidence Principale pour le simple fait qu’ils sont systématiquement refusés par les partenaires bancaires.
    L’ensemble des prêteurs demandant à minima l’apport de l’ensemble des frais (notaire, garantie et dossier).

    Concernant les refus, ils concernent surtout les personnes de plus de 40 ans, le taux de cotisation des assurances emprunteurs faisant exploser le TAEG qui va, de facto, dépasser le taux d’usure.
    La demande des associations de courtiers est donc bel et bien pertinente, et n’a pas vocation à financer des gens sans apport qui prendraient un risque économique démesuré compte tenu de leurs situations.

    Un exemple : Cliente de 51 ans, qui souhaite acheter sa Résidence Principale, disposant d’un apport de 60%, en CDI depuis 15 ans dans la même structure.
    Un endettement de 19%, et une future échéance de crédit qui sera inférieure à son loyer actuel.
    Du fait de l’âge de la cliente, les assurances deviennent chères, et cela fait augmenter le TAEG jusqu’à dépasser le fameux taux d’usure.

    Cet exemple est le reflet de la situation du marché.

    Arrêtez donc de croire ce qui est annoncé par la banque de France.
    L’observatoire Crédit Logement et le Crédit Agricole, annoncent 34% de baisse de production de crédit sur le dernier trimestre 2022.
    Pensez-vous que cela soit dû au fait qu’il n’y ait jamais d’apport ?

    Les courtiers récupèrent les dossiers refusés en banque.
    Nous sommes donc dans une position où les dossiers qui nous arrivent ont été refusé une première fois par rapport à un taux d’usure dépassé.
    En faisant faire des assurances en délégation, en renégociant des conditions (taux, frais de dossier,...) , et/ou en passant par des garanties réelles en lieu et place des organismes de caution, nous arrivons à faire baisser le TAEG et rentrer dans les taux d’usure.
    Cependant, quand les assurances (rendues obligatoires par les prêteurs) sont trop onéreuses (âge, problématique médicale, etc...) même notre force de négociation ne parvient pas la faisabilité du dossier, même si celui-ci est de qualité.

    En conclusion, dans cette période fortement haussière, c’est bien la méthode de calcul du taux d’usure qui ne permet pas d’acquérir un bien, et non pas la qualité des dossiers.
    Merci de ne pas produire des articles censés éclairer le néophyte en n’exposant que des contre-vérités qui n’ont aucun rapport avec la réalité du terrain.

    👉 Répondre à ce message

Sélection des 3 meilleures offres de souscription de contrats d'assurance-vie

🥇 1 EVOLUTION VIE Evolution Vie (ABEILLE ASSURANCES) 300€ offerts pour 4.000€ versés. 👉 EN SAVOIR PLUS
🥈 2 YOMONI VIE Yomoni Vie (SURAVENIR) Jusqu'à 350€ offerts pour 50.000€ versés. 👉 EN SAVOIR PLUS
🥉 3 NETLIFE 2 NETLIFE 2 (SPIRICA) 100€ offerts pour 5.000€ versés. 👉 EN SAVOIR PLUS
Les offres promotionnelles sont soumises à conditions.

📧 Newsletter FranceTransactions.com

👉 Abonnez vous à notre lettre quotidienne. Plus de 90.000 lecteurs font confiance à la newsletter de FranceTransactions.com pour mieux être informés sur l’épargne et les placements. Lettre gratuite, sans engagement, sans spam, dont le lien de désabonnement est présent sur chaque envoi en bas du courriel. Recevez tous les jours, dès 9 heures du matin, les infos qui comptent pour votre épargne.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Forum épargne : 10 050 question Publiez votre commentaire ou posez votre question...

11  commentaires (les commentaires anciens de plus de 2 ans ne sont plus considérés)

  • Bonjour, retraité depuis le 01 Janvier 2023, pourrais je savoir si je peux ouvrir aujourd’hui un Livret d’Epargne Populaire à savoir au 1e Janvier 2023 ou bien cela n’est pas possible si il est demandé et que la banque se réfère à la feuille d’impôt de l’année 2022 qui va donc dépassé un peu le montant. Suis je obligé d’attendre l’année 2024 pour ouvrir un LEP en présentant la feuille d’impôt de 2023 ? Avec mes remerciement pour une réponse

    👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, J’ai des valeurs mobilières à 1.50% pour 10 ans, suis je obligé d’attendre 2030 qu’elles arrivent à leurs termes ? ou bien combien d’années après la souscription, je peux les revendre sans perte ? ou à quel moment serait-il intéressant pour moi de les revendre par ma banque sans perte ? Merci pour une réponse Cordialement

    👉 Répondre à ce message

  • Merci de votre reponse . En fait, je viens d ouvrir depuis 3 mois un PER chez Linxea Spirit mais je n ai pas encore decidé combien je voudrais verser tous les mois vue la conjoncture actuelle .Donc d apres vous on peut faire des versements soit sur fonds euros ou sur des unités de comptes à risques.Que pensez vous de ce PER Linxea Spirit ? Cordialement

    👉 Répondre à ce message

    • re-bonjour, oui, ce n’est pas que d’après moi :) Bon PER ce Linxea PER Spirit, pas de doute, rien à voir avec les PER moribonds distribués via les réseaux bancaires. Personnellement, je placerai 20% sur des fonds obligataires datés (par exemple La Française Rendement Global 2028), 20% en SCPI (Epargne Pierre, Remake Live, ou autres) et le solde sur le fonds euros. La prise de risque est limitée. Les deux premiers (fonds obligataires datés et SCPI) sont des supports à risques, mais faibles, car ils ne sont attractifs que sur le long terme (au moins 8 à 10 ans). Et en cas de retournement du marché de l’immobilier, vous pourrez toujours demander à l’assureur de reprendre vos parts de SCPI, ce qu’en direct, il sera impossible de faire. Bien à vous

      👉 Répondre à ce message

  • Bonjour Mr Lapalus , d abord tous mes meilleurs voeux pour la nouvelle année et une Bonne santé. Je reviens vers vous pour avoir votre avis sur les rendements des PER actuellement en perte de vitesse à cause de la crise et de l inflation. Meme si les versements reguliers nous permettent de deduire fiscalement en activités mais comme les rendements ne sont pas au top , je me demande s il est encore judicieux de continuer à verser regulierement ( sachant que ces épargnes cest du long terme !).Je fais partie des foyers à imposition elevée et je voudrais savoir s il faut quand meme continuer à épargner mensuellement ou diminuer les mensualités. je sais que la declaration des revenus de 2022 nous permettent de profiter des deductions fiscales mais si l y a un risque de perte en capital....Merci de votre avis à ce sujet .

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour Madame, merci bien. Veuillez recevoir également mes meilleurs vœux. Pour ma part, rien ne change. Le PER est par essence un placement de long terme. L’année 2022 a été mauvaise pour les unités de compte investies sur les marchés financiers, mais peu importe. Ce qui compte ce sera le rendement obtenu à l’horizon de placement. Concernant le PER, rien ne vous oblige à investir sur des unités de compte à risque de perte en capital. Si vous êtes en gestion pilotée, vous pouvez revenir au mode de gestion libre et verser uniquement le fonds euros en attendant qu’une tendance haussière se distingue clairement sur les marchés financiers (depuis le début 2023, la hausse est de mise, mais les investisseurs ne semblent pas être convaincus du bien-fondé de cette hausse). Ce fonds euros n’existe que sur les PER assurances. Par ailleurs, de nombreux PER proposent des SCPI, certes il ne s’agit pas de placements sans risques, mais l’épargnant aura suffisamment de temps pour sortir de ce type d’investissement au cas où le marché immobilier d’entreprise se met à montrer des signes alarmants. De même, de plus en plus d’offres de produits structurés à capital garanti à l’échéance sont effectuées. À voir si votre intermédiaire vous le propose. Concernant les fonds obligataires, il faut attendre encore un peu avant d’investir, la fin pressentie de la hausse des taux d’intérêts sera le signal pour investir (il s’agit là de placements à risques). Bien à vous.

      👉 Répondre à ce message

  • Bonjour, actuellement je trouve que les banques ou sociétés d assurance tentent d attirer les futurs clients pour ouvrir des epargnes PER ou Assurance vie à unités de comptes mais ne trouvez vous pas que la crise actuelle ne permet pas d obtenir des gains et ils cherchent plutot à récupérer des liquidités aupres des nouveaux clients !!!!!

    👉 Répondre à ce message

    • Bonjour, oui, mais remarquez que cela a toujours été le cas, même au plus mauvais moment. Il faut se rappeler de ceux qui conseillaient de prendre des risques pour aller chercher du rendement quand les marchés financiers étaient au plus haut fin 2021... Comme les unités de compte ne sont pas garanties, c’est tout bénéfice pour l’assureur, aucune garantie à fournir (drôle d’assurance du reste), et si l’assureur gagne davantage, son distributeur gagne davantage également (commissions pour les banques). Bien à vous.

      👉 Répondre à ce message

  • Transfert de comptes ING vers BOURSORAMA :
    Titulaires de deux livrets ING et d’un compte courant joint ING, j’ai tenté la procédure "accélérée" de ING vers BOURSORAMA.
    L’ouverture du compte de mon épouse s’est passé sans problème, par contre, le mien a été refusé -sans raison- puisque cette banque n’a pas à fournir d’explications. J’ai tenté à plusieurs reprises de refaire ma demande, avec l’aide d’un conseiller Boursorama, sans succès...
    Depuis, cette banque nous sollicite chaque semaine pour que j’ouvre un compte, puisque le copte ING était un compte joint. Je suis toujours refusé, ce qui me vexe, car je n’ai jamais été interdit bancaire, ni suis membre de quelque Mafia que ce soit.
    Toutes mes demandes d’explications se terminent par "on ne sait pas pourquoi, mais ...c’est comme çà !!!"

    Merci BOURSORAMA !!!

    👉 Répondre à ce message

Forum des épargnants : à lire également