Crise de la dette

Crise de la dette © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Il n’existe pas une crise de la dette, mais des crises de la dette. Au fil de ces 30 dernières années, la France a laissé augmenté son déficit. La baisse des taux d’intérêts a permis d’étendre son endettement, pour dépasser en 2020, sa richesse nationale. Avec la hausse des taux d’intérêts, le pays ne pourra pas rembourser sa dette. Une nouvelle crise de la dette est inéluctable. A moins qu’une partie de la dette des Etats soit annulée, de façon concertée au niveau mondial, à la suite de crise sanitaire COVID-19.
Crise de la dette : 201 articles disponibles, 20 affichés sur cette page.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 11 |

Trou de la Sécurité Sociale : +52 milliards d'euros en 2020
16 juin 2020
Le déficit record de la Sécu (52 milliards d’euros) dû à la crise du Covid-19 va plonger toutes ses branches dans le rouge cette année, en premier lieu l’assurance maladie, selon une synthèse de la Commission des comptes consultée lundi par l’AFP.
La reconstruction écologique passe par l'annulation de la dette par la BCE et le retour de l'ISF pour les Verts
15 juin 2020
Les Verts ont présenté lundi leur plan de reconstruction écologique de l’économie après la crise sanitaire, qui a pour but de créer rapidement des emplois tout en assurant une résilience de la société aux défis environnementaux.
Récession : le déficit français explose bien plus largement que prévu, et le pire reste à venir...
4 juin 2020
Comme attendu, les mauvaises nouvelles commencent à arriver seulement maintenant. La politique de tentative de maintien des emplois, via la chômage partiel, les allocations de crédits et primes tous azimuts, fait exploser le déficit de la France. Une 3e rallonge budgétaire est d’ores et déjà nécessaire, avant l’arrivée du chômage massif dans les prochaines semaines.
L'épidémie de COVID-19 se termine en France, laissant un champ de ruine économique face à une récession historique
28 mai 2020
L’épidémie de COVID-19 se termine en France métropolitaine, le taux de reproduction du virus est inférieur à 1. Mais selon Edouad Philippe, le pays va devoir maintenant se battre contre une récession historique.
Bourse : le tsunami de liquidités déversées par les banques centrales dope artificiellement les indices
28 mai 2020
Ce n’est plus une bulle, c’est une montgolfière boursière ! Décidés à croire à la reprise, surtout après l’annonce d’un plan européen de 750 milliards d’euros, les marchés européens ont engrangé de nettes progressions mercredi.
Chômage partiel : nouveau record, 11,3 millions de Français concernés au 28 avril
29 avril 2020
Le gouvernement n’avait sans doute pas tablé sur un nombre aussi important de Français mis au chômage partiel. Alors que le pays compte 21 millions de salariés, et plus de 11 millions voient leur salaire versés par l’Etat.
Dettes des États : l'écart entre les taux d'intérêt italien et allemand sous haute surveillance
24 avril 2020
L’écart entre le taux d’emprunt italien à dix ans et celui de l’Allemagne de même échéance est monté vendredi en début de séance, après l’échec des négociations européennes pour un plan de relance coordonné et avant une actualisation de la notation italienne par S&P.
COVID/ Pénurie alimentaire de produits agricoles en Ile de France, une faille de plus de notre société
21 avril 2020
En Ile de France, 49% du territoire est consacré à l’agriculture, mais 90% des produits alimentaires sont importés. Premier exportateur mondial de blé, la farine reste introuvable dans les grandes surfaces. La France n’est pas autonome pour son alimentation, tout en étant la 6e ou 7e puissance économique mondiale. Un retour au bon sens devient criant.
COVID / Récession bien plus importante qu'anticipée 10 jours de cela, la France va s'endetter sans limite
21 avril 2020
Avec 185 milliards d’euros de déficit supplémentaires, le gouvernement reconnait que la récession à venir sera bien plus important qu’anticipée, il y a seulement 10 jours de cela. La crise sera impressionnante et une 3e rallonge budgétaire sera sans doute nécessaire, indique Mr Darmanin. Et la France mise tout sur l’endettement... Ce qui promet des jours encore plus sombres dans quelques mois.
Les Français épargnent largement plus avec la crise, le taux d'épargne devrait dépasser les 20%
18 avril 2020
Le confinement lié au COVID fait réaliser des économies conséquentes aux Français. Le taux d’épargne grimpe ainsi de façon fulgurante, en passant de 15% à plus de 20% (voire 25% ?) en seulement quelques semaines. Entre économies, impossibilité d’effectuer des achats de confort, confinement et anticipation de jours encore plus sombres sur fond de crise économique cette fois-ci, le livret A et le LDDS font le plein.
Crise COVID : budget global de 455 milliards, dont 184 milliards de déficit prévisionnel (9.1% du PIB)
18 avril 2020
La crise COVID fera plonger le déficit de la France bien plus fortement que nos pays voisins. Les mesures sociales de chômage partiel, de tentatives de soutien de l’économie, Le gouvernement a rajouté vendredi soir deux milliards d’euros de crédits à son budget de crise face au coronavirus, notamment pour élargir le chômage partiel, faisant passer la prévision de déficit public en 2020 à 9,1% du PIB au lieu de 9.
Loi de finances rectificative 2020 : une rallonge de 453 milliards pour un confinement se terminant le 11 mai
16 avril 2020
En tenant compte de toutes les dépenses prévues, et du manque à gagner du fait de la récession qui arrive, le budget de la France devrait plonger de quelques 500 milliards d’euros dans les mois à venir, si le confinement se termine effectivement le 11 mai prochain. Dans la négative, l’addition ne fera que grimper...
COVID19 : la crise sanitaire va coûter plus de 200 milliards à la France
16 avril 2020
Dans tous les pays, la dette grimpe sur trame de distribution de primes tous azimuts. Le but est de limiter la casse. Comme l’épidémie est globale, les gouvernements devraient s’entendre pour rayer purement et simplement toute cette dette sanitaire. Autant donc ouvrir les vannes maintenant. Et les gouvernements se lâchent.
Budget 2014 : Un objectif de déficit limité à 3,6% du PIB
9 janvier 2020
Le budget 2014 a été définitivement adopté par le Parlement, après 3 mois de concertations et de discussions. L’objectif est de tenter de maintenir le déficit du pays à 3,6% du PIB en 2014. Une grande partie de la réussite repose sur la croissance à venir, ou pas.
Loi de finances rectificative 2019 : le déficit budgétaire le plus important depuis 9 ans
19 novembre 2019
Chaque fin d’année, une loi de finances rectificative pour l’année en cours est votée, afin de permettre la couverture des dépenses prévues d’ici la fin de l’année. Le budget fixé par la loi de finances de l’année précédente n’est donc jamais respecté totalement.
Taux d'intérêts : la remontée s'amorce, OAT 10 ans positif et crédits immobiliers en hausse
6 novembre 2019
Très médiatisé, le passage du taux de la dette française à 10 ans sous le territoire négatif pourrait n’avoir duré que quelques mois. Les taux se redressent, et cela commence à se sentir même au niveau des crédits immobiliers. Quelques banques ont d’ores et déjà haussé de quelques points de base leurs offres.
L'endettement record en France (État, entreprises, particuliers), le risque majeur pour le système financier français
24 juin 2019
L’endettement de la France, à tous les niveaux, État, établissements publics et privés, et ménages sont à des niveaux records. La Banque de France dans son rapport semestriel rappelle que l’endettement actuel est le risque principal du système financier français au mois de juin 2019, au même niveau que celui pesant actuellement sur les marchés financiers.
Le taux d'emprunt à 10 ans de France devient négatif (-0.02%), une première historique !
18 juin 2019
Une première ! La France peut maintenant également s’enorgueillir de gagner de l’argent avec sa dette, car les établissements financiers doivent payer
La dette élevée en zone euro n'est pas un souci pour la directrice de la BCE
14 juin 2019
L’endettement a beau être « élevé » en zone euro, il peut encore être stimulé tant qu’il favorise l’économie, a expliqué à l’AFP une dirigeante de la Banque centrale européenne, justifiant le maintien d’un coût du crédit très bas.
Déficit du système de retraite : un gouffre deux fois plus grand que prévu en 2022
12 juin 2019
Le déficit du système de retraite sera deux fois plus important que prévu en 2022, selon le rapport annuel du Conseil d’orientation des retraites. La faute à cette croissance molle, sur laquelle tous les gouvernements successifs se basaient afin d’espérer un équilibre à terme. 10 milliards d’euros de déficit supplémentaires sont donc attendus. Une entrée en matière pour une éventuelle nouvelle réforme des retraites.
Crise de la dette : 201 articles disponibles, 20 affichés sur cette page, pagination: | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 11 |