AVIVA VIE

Discussion générale sur le placement épargne assurance vie. Questions/réponses sur un contrat type d'assurance vie, les options possibles...

Modérateurs : FranceTransactions, 24heures

eric bernon
Messages : 2
Enregistré le : 20/02/2010 16:47

AVIVA VIE

Messagepar eric bernon » 20/02/2010 17:30

Bonjour,

J'ai deux contrats aviva vie (souscription octobre 2006)
le premier : support financier victoire profil equilibre 50 % victoire profil offensif 50 %. En février 2009 j'avais perdu 31% en valeur. En février 2010 je n'ai plus que 12 % de perte.
le second : support financier victoire profil offensif 100 %. En février 2009 j'avais perdu 35 % en valeur. En février 2010 je n'ai plus que 13 % de perte.
Hier sur France 5 à  l'émission C à  dire, un journaliste de La Tribune François Lengley pour le nommer, a conseillé de recupérer maintenant ses placements car avec le problème de la grèce qui laisse présager d'autres problèmes encore cachés (Portugal, Espagne, Irlande, Italie etc...) entraîneront un crack obligataire, car tous les états auront besoin d'argent pour financer leurs déficits, donc les taux d'intérêts vont monter, c'est à  dire les détenteurs de titres actuels vont voir leur valeur diminuer. Ma question est : confirmez-vous ce que Lengley avance et faut-il récupérer cette argent avant d'en perdre plus???
Merci de votre réponse.

georges
Messages : 34
Enregistré le : 26/04/2009 10:09

Messagepar georges » 20/02/2010 18:23

Bonsoir,

J'ai eu exactement la même réaction que vous dès hier soir !
Il semble que cela va juste toucher les fonds en euro à  capital garanti ?
J'en ai d'ailleurs parlé sur un autre sujet dont voici un extrait plus bas:
Je n'ai pas encore obtenu de solution pour contrer ce problème ! et je constate que je ne suis pas le seul à  m'inquiéter! (si la demande est forte on aura plus de chances d'avoir des réponses
Toutefois, Mr PE GUERIN développe une explication que je retrouve partout depuis hier soir sur internet ! cela semble désormais fort plausible ! (je vous copie sa réponse) à  défaut et en attendant une éventuelle solution de replis pour compenser cette perte.

georges a écrit :
LCV83.GUERIN a écrit :Plutôt que de, sans arrêt, vous focaliser sur les rendements et sur les frais d'entrée, vous feriez mieux de vous préoccuper de la solidité financière des Cies et de l'historique de leurs performances.PE GUERIN


Et bien justement, il y a 3 ans, j'ai suivi ce conseil (que j'avais trouvé sur ce site d'ailleurs), et aujourd'hui avec mes 4% pour 2009, mon soit disant super bon contrat se retrouve derrière exactement 46 contrats aux rendement annuel supérieur au mien ? (pas 5 ou 10 ! mais bien 46 ? et votre tableau de classement ne concerne que les plus connus sur la place ! )

LCV83.GUERIN a écrit :Arrêtez de vouloir le beurre, l'argent du beurre et la mobylette du beurre.
Soyez réaliste et non opportuniste.PE GUERIN


Vous en avez de bonnes, vous !!!!!!
Désolé d'avoir à  vous préciser ceci mais :
On bloque nos capitaux pour les faire fructifier et augmenter notre capital pour plus tard !!!!!! Sinon, on profiterai de cet argent en le dépensant de suite ??? Avec ce "Blocage" on est en droit d'en attendre un gain ? et puis je pense sincèrement que si certains font 5.01% net , ceux qui rendent 4% la même année se gavent de 1.0 % sur le pied de leurs clients, car rien ne prouve qu'ils n'ont pas fait autant sinon plus ? (et 1% sur les milliards placés par les Français, je vous laisse tous faire le calcul !) De plus, remarquez que les rendements sont cycliquement bons tous les 4 à  5 ans, quels que soient les contrats et les distributeurs ! (taux d'appels, disais-je quelques messages plus haut ? CQFD !!!!!!!!! )
Ne prenez pas mal mes propos, mais bon, faut pas trop abuser non plus ! bonne mesure en tout ne nuit pas ! et y en a marre d'être systématiquement et invariablement pris pour des GOGOS ! (pas par vous, mais par les financiers)


LCV83.GUERIN a écrit :Enfin, nous savons tous que les rendements des fonds Euros vont inévitablement chuter dans les années à  venir, quelque soit la Cie que vous choisirez.PE GUERIN


Oui, depuis hier soir ou j'ai entendu l'économiste de la "tribune" le dire dans les 30 dernières secondes de l'émission c'est dans l'air (Le monde immoral de la finance du 19/02)

Pourriez vous développer un peu plus ce point particulier ?

Merci,
Cordialement.

lapalusd
Administrateur - Site Admin
Messages : 259
Enregistré le : 15/03/2007 23:34
Localisation : Bussy St Georges
Contact :

Messagepar lapalusd » 21/02/2010 09:50

Bonjour,

Juste pour recadrer le débat sur les obligations grecs : si les taux montent, les cours des obligations à  taux fixe vont baisser, et il est fort probable que les taux vont monter. Ce mécanisme est valable pour tout le marché obligataire, quelque soit le pays. Cela n'est donc pas lié à  la Grèce.

Des risques couraient sur la Grèce, mais est maintenant tirée d'affaire, car soutenue par l'Europe, ce faux-sujet est donc clos. En parler fait peut-être peur, vendre des journaux...

Seul reste le point sur les obligations et leurs évolutions, car effectivement le marché obligataire devrait bouger.

Maintenant, en quoi les fonds euros sont concernés ? En pas grand chose... je m'explique.

Les fonds en euros qui possèdent des lignes d'obligations (grecques ou pas) ne sont pas réellement concernés, car le but d'un fonds en euros et de porter l'obligation jusqu'à  son échéance. Je vous rappelle que l'on parle de placements à  capital garanti.
En d'autres termes, le gestionnaire va laisser l'argent investi jusqu'au remboursement du capital. Il ne revendra donc pas la ligne obligataire avec des pertes en cours d'investissement.
Cela n'a par ailleurs rien de différent avec le particulier qui a souscrit des obligations EDF ou autres et qui les gardent jusqu'à  leurs échéances. Son risque de perte est soit qu'EDF fasse faillite (comme certains le pensaient pour la Grèce, mais c'est juste impossible), ou qu'il lui prenne l'idée de revendre ses obligations avant échéance... et si les taux ont bougés dans le mauvais sens, l'investisseur perd alors dans ce cas.

De même, côté rendement, cela ne change rien, puisque sur une obligation à  taux fixe non indexée, le rendement est connu d'avance et est égal sur toute la durée du placement. L'oblig EDF va donner du 4,5% pendant 5 ans, que les taux baissent ou montent... c'est d'ailleurs tout l'intérêt d'une obligation.

Maintenant, on peut se faire peur jusqu'à  la fin de notre vie avec pas grand chose...cela fait vendre, la vraie-fausse crise financière et la pseudo fin des banques en est sans doute le meilleur exemple, pour moi le vrai souci est là .

Cdt

georges
Messages : 34
Enregistré le : 26/04/2009 10:09

Messagepar georges » 21/02/2010 11:49

Bonjour,
La Grèce, on s'en fout ! oui, oui, je m'en contre-fiche !!! ils ont triché, ont vécu au dessus de leurs moyens, ont profité du "système" et bien qu'ils paient maintenant ! c'est le même problème que le sur-endettement des ménages mais à  l'échelle d'un pays. on va quand même pas se mettre à  les plaindre ? en plus, ca ne fait que commencer car l'Italien n'est pas mauvaise non plus à  ce petit jeu !

mais revenons à  nos moutons.
en 10 lignes, vous dites tout et son contraire ! coté, " je t'embrouilles" avec des mots, c'est pas mal !

exemples:
Vous dites= si les taux montent, les cours des obligations à  taux fixe vont baisser- mais vous dites aussi= et il est fort probable que les taux vont monter.

Vous dites= Ce mécanisme est valable pour tout le marché obligataire, quelque soit le pays. Je vous dit= c'est bien de cela dont il s'agit, et bien sur à  l'échelle mondiale ! Tous les états s'endettent de plus en plus devant par la suite recourir aux emprunts pour rembourser. vu l'importance des dettes actuelles et futures, c'est pas demain que le recours à  l' emprunt va diminuer, donc les taux vont obligatoirement augmenter ! c'est pas une analyse, (c'est pas mon métier) mais c'est un fait objectif. De même, en 2009, 99.99 % des rendements distribués sur les contrats assurance vie ont baissés ! ca aussi c'est un fait. Alors dire que ca ne sert a rien de se faire peur est un argument pour le moins limite, sinon inutile ! et à  tout le moins ne résout pas le problème des petits épargnants. Des solutions ! VITE! pas des mots ! plus de LANGUE DE BOIS !

vous dites= pour la Grèce, ce faux-sujet est donc clos. je vous dit= NON,NON et NON le sujet n'est pas clos ! Même pour ce pays, car encore faut t 'il qu'il réussisse à  remonter la pente ! et s'il y parvient, ce ne sera pas avant 7 ou 8 ans au mieux ! En quoi ce sujet est clos ? pour ma part il ne fait que commencer.

Vous dites= Les fonds en euros qui possèdent des lignes d'obligations (grecques ou pas) ne sont pas réellement concernés, car le but d'un fonds en euros et de porter l'obligation jusqu'à  son échéance. Je vous rappelle que l'on parle de placements à  capital garanti. je répond= Bien sur que le gestionnaire va nous garantir notre capital !( il est bien obligé!) mais que vaudra ce capital dans 5 ou 10 ans ? en 2009, 1€ = 1.04 € (à  4%) mais demain ? nous parlons de diminution de la valeur de notre argent et vous nous répondez en somme effective remboursée ? j'avoue ne pas comprendre votre argument !!!!!

Bon week-end à  vous aussi.

lapalusd
Administrateur - Site Admin
Messages : 259
Enregistré le : 15/03/2007 23:34
Localisation : Bussy St Georges
Contact :

Messagepar lapalusd » 21/02/2010 20:46

Vous dites= si les taux montent, les cours des obligations à  taux fixe vont baisser- mais vous dites aussi= et il est fort probable que les taux vont monter.


Oui, et je maintiens, quand les taux d'intérêt montent, le cours des obligations à  taux fixes baissent, c'est ainsi, lisez la cote de la tribune vous verrez que ce n'est pas du flan.

Ce qui est clos pour la Grèce, c'est de savoir si la Grèce allait sortir de l'euro ou pas, et donc faire exploser notre système monétaire, son niveau d'endettement n'a rien de déstabilisant pour l'europe, le pib de la Grèce c'est celui du département 92 en France, donc considérons ce problème de la même ampleur.

Bien sur que le gestionnaire va nous garantir notre capital !( il est bien obligé!) mais que vaudra ce capital dans 5 ou 10 ans ? en 2009, 1€ = 1.04 € (à  4%) mais demain ? nous parlons de diminution de la valeur de notre argent et vous nous répondez en somme effective remboursée ? j'avoue ne pas comprendre votre argument !!!!!
Je parlais du risque de perdre de l'argent... Aucun risque puisque les lignes obligataires sont détenues jusqu'à  leurs échéances.

Maintenant, oui les rendements baissent. La diminution de la valeur de notre argent s'appelle l'inflation, et cela est un autre sujet. Que votre argent soit placé sur un fonds en euros ou sur votre compte courant, vous subissez l'inflation.

Je suis par ailleurs désolé de ne pas vous apparaître clair dans mes propos.

Cdt,

georges
Messages : 34
Enregistré le : 26/04/2009 10:09

Re: AVIVA VIE

Messagepar georges » 22/02/2010 11:29

Bonjour "lapalusd" ,

Mon but n'est pas de faire croire que vous dites du "Flan", rassurez vous ! Simplement, vos explications me paraissent pas très claires ! Désolé, mais je ne suis pas un pro de la finance et pour des néophytes comme moi, rien ne vaut une démonstration chiffrées appliquée sur une somme théorique pour démontrer ce que pense Mr Lengley et d'autres.

Je vois que vous même reconnaissez que les détenteurs des contrats AV actuels perdent déjà  de l'argent , et en perdront encore plus à  l'avenir ! (vous pouvez chiffrer cela facilement, je pense )

Mais à  part cela, Mr "eric bernon", n'a toujours pas la réponse à  sa question qui est je le rappelle:
Citation: Ma question est : confirmez-vous ce que Lengley avance et faut-il récupérer cette argent avant d'en perdre plus???
Merci de votre réponse.

Et je ne voudrais pas que mon intervention le prive des réponses qu'il attend !
Cordialement.

eric bernon
Messages : 2
Enregistré le : 20/02/2010 16:47

Messagepar eric bernon » 22/02/2010 12:38

Bonjour,

Merci à  tous les intervenants, mais je suis également dans le cas de Georges, c'est à  dire néophyte, et ayant eu de mauvais conseils à  l'origine de l'ouverture de mes deux contrats, je souhaite vraiment savoir si dans un avenir proche entre 3 et 6 mois il y a risque de reperdre de l'argent ?
Merci à  tous de vos réponses.
Cordialement.
Eric

georges
Messages : 34
Enregistré le : 26/04/2009 10:09

Messagepar georges » 24/02/2010 10:12

Bonjour Monsieur Bernon,

Ayant vécu la même mésaventure que vous par le passé (sic), et me posant aussi la question suivante:

Que faire pour contrer la baisse ( inévitable si j' ai bien compris ?) de mes assurances vie en euros et n'est t' il déjà  pas trop tard ?

J AI REà‡U EN PRIVE LA RÉPONSE SUIVANTE : (je tais mes sources évidemment)

Effectivement, la baisse des taux obligataires, mais également les nouvelles règles prudentielles imposées aux compagnies d'assurance devraient conduire dans les années à  venir à  une forte baisse des rendements.
Pour être un peu plus précis sur le mécanisme : Pendant la dernière décennie, les compagnies d'assurance servaient des taux de rendement bien supérieurs aux taux de rendement des obligations. En effet, avec la baisse des taux, elles réalisaient de très belle plus values sur leurs investissements en obligation, ce qui leur permettaient de booster les rendements :
L'assurance vie fonds EUROS est ainsi devenue, en 10 ans, un placement sans risque, disponible à  tous moment et rémunéré à  un taux bien supérieur à  l'inflation.

Aujourd'hui, cette situation fortement attrayante est en train de disparaître. Le niveau des taux d'intérêt ne permettant plus de dégager de fortes plus values, les compagnies d'assurance ne peuvent donc plus booster leur rendement et doivent donc livrer des rendements toujours plus bas..
Pour autant, en aucun cas il y a un risque sur le capital : La problématique principale est la baisse du taux de rendement mais en aucun cas une baisse de votre capital investi. (Ca, tout le monde l'avait bien compris)

==> A l'avenir, l'assurance vie ne pourra donc plus être le moyen de valoriser son patrimoine de manière importante sans prendre de risque, mais permettra simplement d'investir un capital sans risque mais avec une rémunération trop faible (surtout en cas d'augmentation de l'inflation : les taux de rendement de l'assurance vie ne reproduisant la hausse de l'inflation).

Ainsi, dans les années futures, afin d'optimiser la valorisation de votre patrimoine, il deviendra inévitable de prendre un minimum de risque dans vos investissements, via des supports tels que les SCPI, Les obligations privées détenues en direct ou semi directs, ou autres investissements dans l'immobilier.

Pour autant, le choix entre ces différents investissements doit être réalisé en tenant compte de votre situation personnelle (besoin et projet, situation familiale et professionnelle, ect).
Dans ce cadre, nous pouvons réfléchir ensemble, dans le cadre de la réalisation du bilan patrimonial, à  l'organisation patrimoniale correspondant au mieux à  l'ensemble de vos intérêts. Ce travail que nous réaliserions ensemble a pour objectif une analyse complète de votre situation patrimoniale, d'un point de vue financier mais également juridique et fiscal, afin de vérifier que l'organisation de ce dernier est adéquation avec vos projets et vos besoins.

Restant à  votre entière disposition, je vous prie de croire Monsieur, en l'expression de salutations respectueuses.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°FIN DE CITATION°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Personnellement, je trouve tout ceci on ne peut plus clair, généreusement détaillé, comblant à  souhait mes lacunes,répondant au plus juste à  la question posée, ne s'appuyant que sur des faits réels, et en plus, me donnant un début de solution ! Le tout avec gratuité totale !!!!!
&---Là , moi je dis bravo !----& c'est à  mon avis, comme cela que devraient être tout conseiller financier s'adressant à  des néophytes ! En tout cas, je vais personnellement remercier cette personne, poursuivre ce débat avec elle, et je tiens à  votre disposition son adresse mail pour le cas ou vous souhaiteriez la contacter.
Espérant que cette réponse vous aide autant que pour moi,
Cordialement