Boursorama et ses questions indiscrètes

Vous êtes un particulier et vous souhaitez connaître l'avis éclairé d'un conseiller en gestion de patrimoine ? Posez votre question sur ce forum, libre à  vous de vous de suivre les conseils formulés ou de vous mettre en contact directement avec le professionnel.

Modérateurs : FranceTransactions, 24heures

24heures
Messages : 1408
Enregistré le : 08/10/2007 15:57

Boursorama et ses questions indiscrètes

Messagepar 24heures » 06/05/2015 18:32

Bonsoir,

Client de Boursorama depuis quelques années pour le meilleur (la Visa Premier gratuite), mais aussi parfois pour le pire (j'ai coutume de dire qu'on en a pour son argent!), j'ai du, pour pouvoir consulter mes comptes ce soir, passer plusieurs minutes à  actualiser mon profil, comme c'est déjà  arrivé, selon eux comme d'habitude "dans le contexte de la règlementation relative aux marchés financiers".

Année après année, ils veulent se couvrir de plus en plus en cas de client qui ferait des opérations à  risque alors qu'il n'y connait rien, ce que je peux comprendre. J'ai donc du renseigner une liste fastidieuse avec mon degré de connaissance de différents produits financiers, bon, là , en dehors du fait que ça me bloque pour accéder à  mes comptes et que j'ai autre chose à  faire, passe encore...

Mais après, on me demande de renseigner de manière obligatoire la répartition en % de mon patrimoine entre placements financiers, placements d'épargne, contrats d'assurance vie, biens immobiliers, liquidités et autres... Non mais de quoi je me mêle?

Ont-ils le droit d'exiger cette information?

lapalusd
Administrateur - Site Admin
Messages : 243
Enregistré le : 15/03/2007 20:34
Localisation : Bussy St Georges
Contact :

Messagepar lapalusd » 14/05/2015 16:46

Bonsoir,

Je n'ai pas les références légales à  citer, mais je constate que les autres banques permettent de passer ces questions financières, bien souvent stupides. De mémoire, la réglementation prévoit effectivement que l'établissement financier doit proposer au client la possibilité de ne pas répondre, et ainsi, l'établissement financier se dédouane de tous risques financiers à  venir, car le client a explicitement refusé de répondre.

Mais visiblement Bourso veut absolument des réponses... J'ai alors répondu de façon incohérente, et j'ai donc un profil dynamique confirmé... Forcément ;), je n'ai donc aucun recours si je place sur un turbo call pour un cac40 à  7000 points dans 3 jours... dommage.

24heures
Messages : 1408
Enregistré le : 08/10/2007 15:57

Messagepar 24heures » 14/05/2015 18:54

J'avais l'intention de les appeler pour au moins marquer le coup mais pas le temps en ce moment... et ça me bloque quand même pour accéder à  mes comptes, à  la longue ça devient compliqué.

Si j'y suis obligé je mettrai 100% du patrimoine en "autre", réponse incohérente qui ne les mènera pas bien loin...

Accessoirement, même le Fisc (hors contrôle) n'est pas censé avoir cette information...

24heures
Messages : 1408
Enregistré le : 08/10/2007 15:57

Messagepar 24heures » 15/05/2015 08:25

Après avoir du être patient ce matin (pont de l'Ascension oblige, je suppose), j'ai réussi à  joindre le service clientèle de Boursorma. Une personne charmante au demeurant, mais qui n'a pas vraiment fait avancer le débat. Ils se retranchent derrière leurs obligations, et m'a envoyé par mail pour botter en touche (expéditeur mail noreply) une brochure de juin 2014 intitulée "la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme", émise par "les clés de la banque" et la FFB.

Il y est dit en effet que lorsque l'on veut devenir client, la banque demandera, entre autres, la provenance des revenus et la composition du patrimoine. Jusque là , pourquoi pas, à  chacun de voir ou de refuser.

Après, "peut-elle les redemander plus tard?" : oui, dit le guide, "elle doit obtenir ces informations au moment de vous assister dans la préparation ou la réalisation d'une transaction". Accéder à  ses comptes, ce n'est pas une transaction en soi, mais on va dire que ça peut le devenir éventuellement. Mais dans cette rubrique il est dit plus loin : "vous devrez justifier de vos revenus et de votre patrimoine pour emprunter (ou être caution)". Là  encore OK, c'est classique, sauf que dans le cas présent accéder à  ses comptes ce n'est pas faire une demande de prêt.

Et enfin : "ai-je le droit de ne pas répondre?" > "Oui, vous avez le droit de ne pas répondre. Mais ce refus de fournir les éléments demandés risque de créer une suspicion sur vos motivations réelles et / ou la véracité des informations verbales que vous auriez pu communiquer".

Conclusion : Boursorama est bien hors des clous dans leur démarche, d'une part en imposant cette partie du questionnaire à  tous leurs clients (au lieu de la limiter aux cas précis prévus par la réglementation), et d'autre part en ne laissant aucune possibilité explicite au client de ne pas répondre.

Epilogue : elle m'a dit à  2 reprises que c'était seulement déclaratif... Ben voyons, je ne m'en doutais pas... On nage en pleine hypocrisie dans cette histoire.