Comparatif rendement livrets promotionnels et Livret A

Livret épargne : Fonctionnement des livrets, calcul des intérêts, clôture de livret, toutes les questions sont les bienvenues !

Modérateurs : FranceTransactions, 24heures

raoul volfoni
Messages : 30
Enregistré le : 09/03/2012 14:30

Comparatif rendement livrets promotionnels et Livret A

Messagepar raoul volfoni » 18/01/2013 08:02

Je n'explique pas la différence importante que fait ressortir le tableau recensant les offres promotionnelles sur livret par rapport au Livret A !

Si l'on prend par exemple le Livret Zesto (qui apparaît comme le plus rémunérateur) avec 22950 € placés sur 11 mois : on obtient 728,66 € d'intérêts bruts dont il faut (dans le meilleur des cas !) retrancher 39,5 % au titre du PLF (24%) et des PS (15,5%) soit un rendement net de 440,84 € .

Sur la même période et au taux de 1,75% , la somme de 22950 € produira sur le Livret A 368,16 € d'intérêts NETS (ni PLF ni PS) soit un écart final de 72,27 € (à  condition que le taux de 2,3% au delà  des 4 premiers mois ne soit pas revu à  la baisse !).

On est bien loin du différentiel annoncé au profit du livret promotionnel (247,56 €) !

Cherchez l'erreur...

lapalusd
Administrateur - Site Admin
Messages : 243
Enregistré le : 15/03/2007 20:34
Localisation : Bussy St Georges
Contact :

Messagepar lapalusd » 18/01/2013 12:54

C'est clair la fiscalité sur les revenus à  appliquer fait une énorme différence. La seule chose certaine est que les prélèvements sociaux sont à  payer (15,50%), mais pour le reste, cela dépend de chaque contribuable.
Ce tableau compare les intérêts bruts déduits des PS (les 15,50%, effectivement le meilleur des cas possibles pour un épargnant, non imposable sur les revenus donc) des intérêts du livret A, car le PFL est loin d'être à  appliquer systématiquement. Beaucoup d'épargnants le choisissent à  tort du reste. 67% des contribuables ayant une TMI (tranche marginale d'imposition) inférieure à  30%...

lapalusd
Administrateur - Site Admin
Messages : 243
Enregistré le : 15/03/2007 20:34
Localisation : Bussy St Georges
Contact :

Messagepar lapalusd » 18/01/2013 13:11

Tout cela pour indiquer que le livret A est de fait le plus utile aux personnes les plus lourdement imposées, les épargnants non imposables n'ont pas avantage à  l'utiliser. Mais dans les faits, 60 millions de livret A sont ouverts, alors que seulement 53% des foyers fiscaux sont imposables sur le revenu...soit 19 millions seulement, l'erreur est bien là .

raoul volfoni
Messages : 30
Enregistré le : 09/03/2012 14:30

Messagepar raoul volfoni » 18/01/2013 13:36

Ce qui me gène (voire qui me choque) c'est que l'on présente un produit et ses avantages sans préciser à  qui il s'applique ni à  quoi il correspond ! Je suis certain que de nombreuses personnes vont passer du livret A au livret en question pour être au final largement déçues..

Au vu de ce tableau , le livret promotionnel apparaît nettement plus rémunérateur que le livret A, alors que c'est en fait dans des conditions bien particulières..(ne pas être ou faiblement imposable) ; je doute au demeurant que les particuliers qui remplissent leur(s) livret(s) A , notamment après les relèvements du plafond, soient NI ou imposés dans des tranches inférieures à  30%..

En conclusion, ce type d'"information" me paraît singulièrement manquer de rigueur alors qu'en matière financière les chiffres devraient parler d'eux-mêmes...

liodess
Messages : 35
Enregistré le : 16/02/2012 13:04

Messagepar liodess » 18/01/2013 16:27

lapalusd a écrit :60 millions de livret A sont ouverts, alors que seulement 53% des foyers fiscaux sont imposables sur le revenu...


Sauf que les 53% portent sur les *foyers* alors qu'on peut avoir un livret A par *personne*.

En particulier les foyers fortement imposés ont intérêt à  ouvrir plusieurs livrets A : un pour Monsieur un pour Madame et un pour chaque enfant.

Enfin, ce n'est pas parce qu'un livret A est ouvert qu'il y a forcément grand chose dessus...

liodess
Messages : 35
Enregistré le : 16/02/2012 13:04

Re: Comparatif rendement livrets promotionnels et Livret A

Messagepar liodess » 18/01/2013 16:32

raoul volfoni a écrit :On est bien loin du différentiel annoncé au profit du livret promotionnel (247,56 €) !


Annoncé o๠?

raoul volfoni
Messages : 30
Enregistré le : 09/03/2012 14:30

Re: Comparatif rendement livrets promotionnels et Livret A

Messagepar raoul volfoni » 18/01/2013 17:46

liodess a écrit :
raoul volfoni a écrit :On est bien loin du différentiel annoncé au profit du livret promotionnel (247,56 €) !


Annoncé o๠?


Page Accueil , 17/01/2013 : Chute du livret A...
Par ailleurs le tableau "incriminé" indique bien (dernier onglet) : "différence des intérêts NETS d'IMPà”TS" (SIC !)

lapalusd
Administrateur - Site Admin
Messages : 243
Enregistré le : 15/03/2007 20:34
Localisation : Bussy St Georges
Contact :

Messagepar lapalusd » 18/01/2013 20:42

C'est ce tableau présent sur cette page qui laisse perplexe : http://www.francetransactions.com/actua ... 13622.html

@raoul volfoni, dans le titre de la 6ième colonne c'est indiqué net d'impôts (PS), et le petit i en bleu précise que PS veut dire prélèvements sociaux, et si vous regardez la colonne juste à  sa gauche (la 5ième col.) de celle-ci vous avez bien le montant net d'impôts (PLF), avec toujours la précision Prélèvement Libératoire Forfaitaire... En fait, je crois comprendre que c'est la colonne toute à  droite qui vous gène, vous aimeriez voir le calcul effectué aussi pour la différence entre les intérêts soumis au PFL et ceux calculés pour la livret A. Cela devrait s'arranger, je vais relayer votre demande afin que ce tableau soit plus explicite.

Sur cette page : http://www.francetransactions.com/actua ... 02318.html l'explication est un peu plus claire : Attention également à  la fiscalité des intérêts 2013. Pour les épargnants les plus imposés, le livret A restera le plus souvent le meilleur placement.

@liodess Je suis d'accord algébriquement pour votre remarque sur les foyers fiscaux, 15 millions de foyers fiscaux paient des impôts, et en moyenne 4 personnes par foyers, cela pourrait coller, mais pensez-vous vraiment que seuls les contribuables imposés à  une TMI supérieure ou égale à  30% possèdent un livret A ? Je pense plutôt qu'une bonne partie de ces livrets A sont ouverts à  tort, uniquement car non imposables, alors qu'une rémunération plus élevée existe ailleurs, fiscalité déduite, mais rien que l'idée de devoir subir un prélèvement incite plus d'un épargnant à  ne pas faire le pas.

bonne fin de soirée,

Cdt

raoul volfoni
Messages : 30
Enregistré le : 09/03/2012 14:30

Messagepar raoul volfoni » 19/01/2013 06:37

Vous avez bien compris le sens de ma remarque : éviter par une lecture rapide du tableau (colonne de droite) de considérer que, dans tous les cas, le différentiel est aussi important. Vous avez également tout à  fait raison de souligner qu'au surplus le prélèvement libératoire ne pourra désormais s'appliquer que si les intérêts annuels n'excèdent pas 2000 € par foyer fiscal (au-delà  : imposable à  l'IR).

Je suis également tout à  fait d'accord avec votre deuxième remarque : il est assez paradoxal que ce soit pour les plus "gros" épargnants que le livret A constitue le meilleur placement ! L'impact des prélèvements fiscal et social ôte beaucoup d'intérêt aux livrets fiscalisés (à  moins qu'il ne s'agisse de très grosses sommes, mais celles-ci sont souvent plafonnées). Au demeurant, je doute que les particuliers qui ne disposent que de livret(s) A " modestement" remplis soient enclins à  jongler avec les offres promotionnelles des livrets fiscalisés.Il s'agit le plus souvent d'une épargne de précaution qui doit rester mobilisable très rapidement.

La formule : L'argent va à  l'argent a sans doute encore de très beaux jours devant elle...!
Je vous remercie de votre collaboration et vous souhaite un excellent week-end.

liodess
Messages : 35
Enregistré le : 16/02/2012 13:04

Messagepar liodess » 19/01/2013 11:38

@raoul Merci pour la précision : maintenant je vois à  quoi vous faites référence. Noter qu'il suffit de glisser sa souris sur le "i" sans cliquer pour voir ce qui est calculé exactement.

Et je confirme ce que lapalusd a déjà  dit plus haut : le PLF n'est pas "le meilleur des cas" si on est faiblement imposé.

De toute manière ce serait bien si francetransactions.com pouvait mettre ces infos à  jour pour tenir compte de la suppression du PLF.


@lapalusd Vous avez tout à  fait raison : on entend souvent dire (sur les forums ou ailleurs) que le livret A serait forcément le meilleur livret PARCE QUE il est non imposé et j'ai moi aussi du mal à  suivre ce raisonnement.

Autre élément d'explication : j'imagine qu'une majorité de livrets A existent depuis avant 2009 quand seules la Poste et la Caisse d'épargne l'avaient dans leur offre (plus le CM avec le livret bleu). Et ces deux banques ont longtemps bénéficié d'une image de "banque pas compliquée pour simples gens qui ont un peu d'argent à  mettre de côté" d'o๠un grand nombre de gens s'adressant à  ces banques, et un "gentil conseiller" qui leur dit simplement, sans trop y réfléchir lui-même (ou alors parce que son patron le pousse dans ce sens) : "mais c'est très simple ouvrez donc un livret A". Et je pense qu'une majorité de gens sont tout simplement trop frileux et/ou trop occupés pour réfléchir plus loin et pour prendre en main eux-mêmes les détails de l'optimisation de leurs placements.

lapalusd
Administrateur - Site Admin
Messages : 243
Enregistré le : 15/03/2007 20:34
Localisation : Bussy St Georges
Contact :

Messagepar lapalusd » 21/01/2013 05:36

Attention toutefois, le PLF n'est pas supprimé, il est juste renommé... en acompte. Tous les épargnants sont d'office soumis en 2013 à  ce prélèvement. Mais il perd son aspect libératoire, les contribuables qui perçoivent plus de 2 000 € d'intérêts devront payer le surplus fiscal (imposition des intérêts selon leur TMI), mais les autres n'auront rien à  payer de plus (ie, le PLF pour eux existe bien toujours en l'état).

Pour les épargnants n'ayant pas au final avantage à  "subir" le PLF bénéficieront d'un crédit d'impôt équivalent. C'est en cela que cette nouvelle fiscalité est plus avantageuse, ceux qui optaient à  tort pour le PLF seront maintenant "remboursés", alors qu'avant le FISC ne disait rien et empochait... Par contre, pour les épargnants qui n'avaient pas l'habitude du PLF, ils vont avancer au FISC le prélèvement, avant d'être remboursés en crédit d'impôt, histoire de bien embrouiller tout le monde... Une demande de dispense est alors possible sous conditions, bref, encore de la paperasse en plus.

raoul volfoni
Messages : 30
Enregistré le : 09/03/2012 14:30

Messagepar raoul volfoni » 21/01/2013 07:35

lapalusd a écrit :Attention toutefois, le PLF n'est pas supprimé, il est juste renommé... en acompte. Tous les épargnants sont d'office soumis en 2013 à  ce prélèvement. Mais il perd son aspect libératoire, les contribuables qui perçoivent plus de 2 000 € d'intérêts devront payer le surplus fiscal (imposition des intérêts selon leur TMI), mais les autres n'auront rien à  payer de plus (ie, le PLF pour eux existe bien toujours en l'état).

Pour les épargnants n'ayant pas au final avantage à  "subir" le PLF bénéficieront d'un crédit d'impôt équivalent. C'est en cela que cette nouvelle fiscalité est plus avantageuse, ceux qui optaient à  tort pour le PLF seront maintenant "remboursés", alors qu'avant le FISC ne disait rien et empochait... Par contre, pour les épargnants qui n'avaient pas l'habitude du PLF, ils vont avancer au FISC le prélèvement, avant d'être remboursés en crédit d'impôt, histoire de bien embrouiller tout le monde... Une demande de dispense est alors possible sous conditions, bref, encore de la paperasse en plus.



UN MIROIR AUX ALOUETTES ?
Si l'on examine le tableau (modifié -merci- par FranceTransactions) comparant le rendement de plus de 60 livrets épargne, on s'aperçoit que seuls CINQ d'entre eux procurent -pour une personne dont le TMI est au moins égal à  30% ET qui ne touche pas plus de 2000€ d'intérêts dans l'année) un gain
oscillant entre 72,68 et 0,95 € (sic!).
Tous les autres livrets sont (dans cette hypothèse) en négatif par rapport au Livret A.
Certes, il n'y a pas de petit profit , mais je m'interroge sur l'intérêt véritable de déplacer 22950€ pour un si maigre résultat, sauf à  vouloir à  tout prix verser au passage son obole dans les caisses de l'état et aimer s'acquitter des formalités..
Tant il est vrai que chacun trouve son plaisir là  ou il veut !

Bien entendu, la problématique n'est pas la même pour une personne non -ou faiblement- imposée !
Mais je me demande si dans cette population , beaucoup disposent de 22950 € à  bloquer (pour profiter de la promotion) !

SEbmilie
Messages : 8
Enregistré le : 28/01/2013 09:12

Messagepar SEbmilie » 29/01/2013 22:42

lapalusd a écrit :Tout cela pour indiquer que le livret A est de fait le plus utile aux personnes les plus lourdement imposées, les épargnants non imposables n'ont pas avantage à  l'utiliser. Mais dans les faits, 60 millions de livret A sont ouverts, alors que seulement 53% des foyers fiscaux sont imposables sur le revenu...soit 19 millions seulement, l'erreur est bien là .


Très judicieuse analyse !

toledo
Messages : 7
Enregistré le : 17/02/2013 20:49

Livret A pour toujours

Messagepar toledo » 17/02/2013 23:56

Pour surperformer le Livret (et le LDD) au taux actuel de 1,75% net, il faut un placement rapportant (si mes calculs sont bons) , 2,22% si on est au TMI de 5,5%, 2,52% pour un TMI à  14%, 3,22% pour un TMI à  30% et 3,93% pour un TMI à  40% Après, cela dépend des situations : ceux qui ont moins de 2000€ d'intérêts, ceux qui sont retraités (moins de CSG/ CRDS), etc... De plus, la CSG / SRDS serait envisagée à  20% bientôt ... Enfin, tous vos revenus ne sont pas forcemment à  allouer à  la tranche marginale la plus élevée (pour ne pas faciliter le calcul).
En résumé, avec une fiscalisation des intérêts jusqu'au taux marginal de 14%, il est possible actuellement de se passer d'un livret A. Au-dessus, les placements en comptes à  terme sont possibles actuellement (sauf s'ils baissent, mais vous le savez à  la souscription), mais il faut bien sélectionner le placement et ne pas avoir besoin de l'argent au minimum 1 an. Sinon, il y a toujours l'assurance vie, mais il s'agit de bien réfléchir à  chaque contrat (voir plus bas). Pour finir, au TMI de 14%, si votre placement annuel vous a rapporté 3,30%, vous avez gagner sur 35000€ (Livret A + LDD au plafond) : 3,30% - 2,52% = 0,78%, soit 273€ par an (soit environ 23€ par mois ou 1 € par jour ouvré) ; pour celui au TMI de 5,5%, c'est 373€ par an. L'avantage, c'est que c'est sans risque, mais ce n'est pas cela qui va vous permettre de devenir rentier.
Ceux qui ont plus d'argent que 35000€ à  placer sont, de toutes les façons, obligés d'aller vers d'autres placements que le Livret A (et le LDD). Par exemple, l'assurance vie doit être envisagée avec extrêmement de prudence : chaque contrat est différent, des frais peuvent être cachés (ou à  l'entrée) et la variation des performances, même en Euros (ou seul le capital de départ est garantie), peut être importante (plutôt en baisse sur les dernières années en général). Enfin, le retrait des fonds peut prendre du temps selon les compagnies d'assurances (jusqu'à  1 mois). A côté, les livrets A et LDD, c'est la liquidité, la rapidité et la simplicité.
Le Livret A est défiscalisé, donc, pas d'impôt (y compris CSG-CRDS : c'est le seul placement avec le LDD comme cela), donc pas de calcul à  faire et le plaisir de ne rien payer à  l'administration fiscale. C'est un placement dont le taux est connu en début de période (contrairement aux contrats dit en Euros de l'Assurance Vie qu en promettent qu'un minimum de 2% en moyenne en 2013) et change au maximum une fois par an (sauf exception). C'est enfin une marque qui existe depuis 150 ans, un emprunt d'Etat en continue, en quelque sorte.
Psychologiquement, en ces temps perturbés, la caution de l'Etat est ce qui fait vendre, car les banques n'ont plus de crédit confiance (sous 100000€ garantie par le même Etat).
Que cela soit le plus rentable est une autre question (idem pour le LDD). Il existe aussi dans certaines banques classiques des livrets qui se déclanchent juste quand le Livret A est au maximum et en donnant le même taux, mais fiscalisé (!). Et cela semble avoir du succès, alors que cela ne rapporte rien. Donc, c'est bien l'effet Livret A (et LDD) !