conseils pour placement de 20 000€

Discussion générale sur le placement épargne assurance vie. Questions/réponses sur un contrat type d'assurance vie, les options possibles...

Modérateurs : FranceTransactions, 24heures

florent67
Messages : 1
Enregistré le : 25/08/2010 10:35

conseils pour placement de 20 000€

Messagepar florent67 » 25/08/2010 10:38

Bonjour,

Je crée ce sujet car j'aurai besoin de conseils pour placer mon argent.

Ca serait une somme entre 20 et 25 000€.

Situation actuelle

Cet argent est placé sur un livret binckbank (disponible mais taux brut descendu bas (1.75% donc moins interessant que le livret A).

J'ai un livret A (ou je n'ai plus d'argent vu que le taux avait chuté), un livret ing (taux 1.50% brut).

Mon but : avoir un meilleur taux (logique!), l'argent pouvant être bloqué.

Mes contraintes :

J'aimerai anticiper le remboursement de mon logement en 2013 / 2014 donc il faudrait que le placement soit disponible d'ici 3 voire 4 ans.

je n'ai pas le droit à  un PEP

J'exclue la bourse car j'ai déjà  pas mal d'argent placé en action, et je prefererais diversifier.

Je pense donc à  un placement type obligation voire assurance vie (mais 8 ans obligatoirement?).

Auriez vous un bonne idée d'un bon placement de ce type ou alors une autre diée de placement?

Merci

Benou
Messages : 201
Enregistré le : 09/04/2008 10:30

Messagepar Benou » 25/08/2010 11:42

Bonjour,

sur une durée de ce type, et pour un investissement sans risque, le plus adapté semble être l'assurance vie (à  valider selon votre tranche marginale d'imposition).
Il n'y a aucun blocage sur 8 ans des fonds, qui restent disponibles à  tout moment. La barrière des 8 ans est uniquement fiscale (la fiscalité devient plus attractive après 8 ans, mais il y a aussi un premier palier à  4 ans). Dans tous les cas, si votre tranche marginale d'imposition est faible, ce sera sans aucun doute le plus rentable sur une durée de 3-4 ans.

A condition bien entendu de sélectionner le bon contrat... Je peux vous faire une proposition par mail si vous le souhaitez. N'hésitez pas à  me contacter si besoin.

Benjamin CLAVEL - CGPI
benjamin@conseilspatrimoineservices.fr

lapalusd
Administrateur - Site Admin
Messages : 255
Enregistré le : 15/03/2007 23:34
Localisation : Bussy St Georges
Contact :

Messagepar lapalusd » 26/08/2010 10:35

Bonjour,

A moins que vous n'ayez un taux de crédit largement inférieur à  l'espérance de rendement net d'impôt d'un placement sur 3 ou 4 ans, n'auriez pas intérêt à  effectuer un remboursement anticipé, même partiel dés maintenant ?

Les meilleurs rendements des fonds en euros des contrats d'assurance-vie, dotés d'un historique suffisamment étoffé pour être crédible, et sans frais sur les versements, tournent autour des 4,70% (fonds en euros APICIL). Mais la fiscalité sur les plus-values pour une sortie anticipée sur votre contrat peut être un frein important. Seuls les contrats d'assurance-vie "agés" peuvent servir de "livret épargne", pour des placements relativement court-terme.

Enfin, côté placement obligataire, qui n'a que peu de choses à  voir avec un placement épargne garanti (risque de capital), il faudrait idéalement choisir une émission obligataire dont l'échéance est à  l'horizon de votre choix, mais ce sera difficile à  trouver. Si vous partez sur une obligation qui n'a pas le même horizon de placement que votre échéance de remboursement, cela revient à  faire un pari sur une évolution favorable des taux d'intérêts.

C'est pourquoi, faute de rendements suffisamment attrayants pour un placement à  court terme, dépassant le taux de l'emprunt, une anticipation de remboursement partiel me semble la meilleure piste.

Cdt

Benou
Messages : 201
Enregistré le : 09/04/2008 10:30

Messagepar Benou » 26/08/2010 10:47

Je ne suis pas vraiment d'accord, pour plusieurs raisons:
-avec une TMI à  14 % (c'est la plus commune), un rendement de 4,7 % brut, donne 3,47 % nets (après déduction de l'IRPP et des PS). Ca n'est quand même pas si mal !
-s'il réinjecte son épargne dans son crédit immo, il se retrouve sans liquidités, ce qui pourrait poser problème en cas de besoin de trésorerie.
-l'aspect prévoyance n'est pas non plus à  négliger: s'il rembourse son crédit, plus d'assurance de crédit et plus d'épargne donc en cas de décès ses héritiers (conjoint ou enfants) ne toucheraient rien. S'il ne rembourse pas son crédit par anticipation, en cas de décès l'assurance paye le crédit restant et les héritiers touchent aussi le capital placé en assurance vie. Ca fonctionne aussi en cas d'invalidité.

Bref, sauf à  avoir d'autres liquidités à  coté en réserve, une bonne prévoyance et un taux de crédit très élevé (tout ça à  la fois), le remboursement anticipé ne me semble pas la meilleure option.

Benjamin CLAVEL - CGPI
benjamin@conseilspatrimoineservices.fr

lapalusd
Administrateur - Site Admin
Messages : 255
Enregistré le : 15/03/2007 23:34
Localisation : Bussy St Georges
Contact :

Messagepar lapalusd » 26/08/2010 21:41

Bonsoir,

Je comprends votre point de vue, mais en ayant remboursé en partie son crédit, il bénéficie ainsi de plus de ressources financières supplémentaires chaque mois (les mensualités seront de fait plus basses), qu'il peut placer...sur un contrat d'assurance-vie, pourquoi pas, sans contrainte de durée... vous pouvez donc lui conseiller, dans tous les cas, un contrat performant et sà»r.

Continuer de payer un crédit est perdre de l'argent... tant que le taux de rémunération de l'épargne n'est pas supérieur au taux du crédit.

Pour ce qui est du décès en cours de crédit, si l'emprunteur suit votre argument, il n'aura alors jamais intérêt à  rembourser son crédit, ni maintenant, ni dans 4 ans et devrait toujours vivre à  crédit :) En ayant remboursé son assurance décès, il prendra à  la place une assurance prévoyance (vous pourrez le conseiller) pour un capital décès, qui sera valable durant toute sa vie...

Maintenant, à  lui de voir :)

Cdt