Conseils pour placements

Vous êtes un particulier et vous souhaitez connaître l'avis éclairé d'un conseiller en gestion de patrimoine ? Posez votre question sur ce forum, libre à  vous de vous de suivre les conseils formulés ou de vous mettre en contact directement avec le professionnel.

Modérateurs : FranceTransactions, 24heures

David41
Messages : 1
Enregistré le : 24/01/2009 22:41

Conseils pour placements

Messagepar David41 » 24/01/2009 23:19

Bonjour,

Je suis nouveau sur ce forum, et j'aimerais obtenir vos lumières sur ma situation personnelle.

J'ai 35 ans, je suis célibataire et je n'ai pas d'enfant.

Après plusieurs années d'efforts, j'ai réussit à  me constituer un capital composé:

D'un PEL plafonné dont le montant s'élève à  70318 €uros ouvert en aout 2001.
D'un CEL plafonné dont le montant s'élève à  15786 €uros
D'un LDD plafonné dont le montant s'élève à  6192 €uros
D'un Codébis plafonné dont le montant s'élève à  4600 €uros
D'un Livret A plafonné dont le montant s'élève à  15438 €uros

Je me suis acheté un appartement il y a 3 ans, le montant total de l'opération était de 73260 €uros, financé par un apport personnel de 36500 €uros et par l'ensemble des prêts suivants:

Prêt à  taux fixe 17597 €uros à  3,55 % pour une durée de 15 ans impliquant une échéance menseulle de 126 €uros.
Prêt CEL 10 691 €uros à  3,50 % pour une durée de 10 ans impliquant une échénace mensuelle de 105 €uros.
Prêt CEL 8486 €uros à  3% pour une durée de 10 ans impliquant une échéance mensuelle de 82 €uros.

Avec les diverses assurances, le montant des prélèvements mensuels pour l'ensemble des prêts se monte à  326 €uros que j'arrive à  honorer sans problème.

Il me reste aujourd'hui 27900 €uros environ à  rembourser.

Je paye mensuellement 394 €uros d'impôts sur le revenu (taux 11,43%), et ma capacité d'épargne mensuelle s'élève à  environ 1650 €uros.

Mon problème est qu'à  partir d'aujourd'hui je ne sais plus ou placer cette épargne mensuelle car j'ai "épuisé" toutes les solutions d'épargne réglementé. De plus, mon PEL ayant 8 ans, les intérêts seront imposables d'ici 4 ans, et avec les prélèvements sociaux, il ne me rapportera plus grand chose.

Je n'ai pas de projet particulier à  venir à  part peut être l'achat d'un véhicule d'ici 1 an.
Je cherche donc d'abord à  faire fructifier mon capital et à  éventuellement payer moins d'impôts.

Je me suis renseigné sur une assurance vie en euros car je recherche uniquement des placements sécuritaires.

On m'a parlé aussi des Plans d'épargne retraite, à  cause du principe de défiscalisation, mais je suis sceptique car il présente de nombreux inconvénients (épargne bloquée notamment).

Je songe à  rembourser mon prêt par anticipation, mais compte tenu des faibles taux d'emprunts, je ne suis pas sur que cela soit une bonne idée.

Avez vous des idées qui pourraient m'aider dans mes démarches?

Je vous remercie par avance

DAVID

Pascal BOUCHET
Messages : 503
Enregistré le : 29/08/2008 10:21

Messagepar Pascal BOUCHET » 25/01/2009 09:16

Bonjour,

Vous avez 3 solutions à  envisager:
1. Assurance-vie multisupport, investi sur le fond en euros
2. Effectivement un PERP si vous êtes salarié peut vous aider à  défiscaliser un peu, tout en tenant compte de la préparation de votre retraite.
3. Investir dans de l'immobilier locatif, soit traditionnellement, soit dans le cadre d'un dispositif fiscal type robien, borloo et maintenant Scellier. A ne faire en ce moment que dans des grandes métropole comme Paris ou Lyon. Vous pouvez également envisager d'investir sur des SCPI comme Immorente, spécialisé dans les Murs de Boutiques et les Centres commerciaux, qui est très rentable et merveilleusement défensif dans la conjoncture actuelle.

Etant donné votre capacité d'Epargne et votre situation personnelle, vous pouvez combiner plusieurs de ces solutions entre elles, afin de continuer à  développer votre Patrimoine intelligemment comme vous l'avez fait jusqu'à  présent.

Je reste à  votre disposition si vous souhaitez étudier toutes les opportunités qui s'offrent à  vous et travailler avec mon cabinet.

Vous aurez plus d'informations à  mon sujet sur ce forum sur ma file de présentation ici http://www.francetransactions.com/forum ... -t739.html

Cordialement,

Pascal BOUCHET
Associé Gérant
BOUCHET PATRIMOINE
pascal@bouchet-patrimoine.com
Tel: 02 53 00 68 44

mesteves
Messages : 56
Enregistré le : 12/01/2009 13:53

Messagepar mesteves » 02/02/2009 19:13

Bonjour David,


Merci pour ces informations concernant votre situation.

1/ En effet, vous avez quasiment épuisé les placements de liquidités. Vous devez mener une réflexion globale et surtout structurer vos objectifs.

Vous indiquez
« Je cherche donc d'abord à  faire fructifier mon capital et à  éventuellement payer moins d'impôts. »

Je vous invite à  effectuer un audit financier, avec l'assistance d'un professionnel (optez pour un cabinet en gestion de patrimoine, et évitez les conseillers salariés quels qu'ils soient) sans lequel vous risquez de partir sur de fausses pistes :

- hiérarchisez vos placements en fonction de vos horizons : court terme, moyen terme, long terme. Une fois que vous avez décidé du montant que vous désirez bloquer en disponibilités (pour faire face en cas de besoin immédiat), réfléchissez aux horizons plus lointains, et surtout chiffrez précisément vos objectifs grâce à  des calculs financiers.

Ce calcul est à  faire : d'une part sur un arbitrage des capitaux dont vous disposez déjà , d'autre part en fonction de vos revenus, pour mettre en place une épargne régulière.

- vos objectifs : performance ? Sécurité ? Pourquoi pas les deux ? Des solutions existent o๠vous pouvez investir en toute sécurité (aucun risque de perte de votre capital) tout en investissant sur des supports qui peuvent être très rentables.

- de vos besoins : peut être vos parents plus âgés auront-ils besoin de votre aide (calcul notamment du coà»t du risque de la dépendance) ? Calcul anticipé de vos revenus à  la retraite ? etc…


2/ QUESTION : « Je songe à  rembourser mon prêt par anticipation, mais compte tenu des faibles taux d'emprunts, je ne suis pas sur que cela soit une bonne idée. »

En effet, cela ne serait pas une bonne idée : vos taux d'emprunts sont bas et largement compensés par l'érosion monétaire annuelle.


3/ Un contrat d'assurance-vie ? Cela pourrait être pertinent, en effet. Cela serait vraisemblablement une partie du planning financier que vous devez envisager.


Pour information, voici les critères principaux à  observer pour bien choisir un contrat d'assurance-vie:

- depuis quand existe-t-il ? la longévité (plus de 15 ans d'existence) est un gage de qualite. Les contrats "commerciaux" (offres promotionnelles, etc...) peu valables, ont tendance a disparaître au bout de quelques années. Est-ce que ce contrat est "en vie" c'est a dire est-ce qu'il a été améliore régulièrement par la compagnie ? En outre, la longévité est une garantie de performance dans la durée, parce que l'assurance a pu constituer des provisions mathématiques pour rémunérer ses épargnants en cas de coup dur dans l'avenir. Sur ce point, notez qu'il est préférable d'éviter les contrats distribues par les banques (les banques gèrent des contrats d'assurance-vie depuis moins longtemps que les compagnies d'assurance, et disposent donc de provisions inférieures).

- quels sont les rendements du fonds euros depuis la création du contrat : une performance régulière montre que le gérant est compétent, plutôt que des "pics" promotionnels qui montrent simplement des manoeuvres commerciales

- fonds euros : s'agit-il d'un actif général ou d'un fonds cantonné ? Il faut préférer le second.

- avances : est-il possible d'obtenir une avance si besoin est ? Les bons contrats proposent la possibilité de retirer jusqu'à  80% de votre épargne sous forme d'une avance (l'épargne demeure sur votre compte et fructifie a 100% ; votre retrait est un prêt remboursable sous 3 ans prorogeable ; ce retrait n'est pas un rachat et ne subit donc aucune fiscalité)

- garanties offertes par contrat : y-a-t-il une garantie plancher en cas de décès ? Quels sont les services supplémentaires offert par le contrat (un conseiller dédie et personnel que je peux contacter directement - pas par un numéro vert - est il a ma disposition ?) ? Gestion a la sortie : si je choisi de transformer mon capital en rente, est-ce qu'il y a des frais ?

- frais d'entrée : il va de soi qu'il faut négocier sur le versement d'un montant important. Dans tous les cas, les frais doivent être affichés de façon TRANSPARENTE : rien de plus horrible que les "frais caches", qui camouflent des prélèvements sur les performances annuelles ou encore a la sortie.

Cependant, ne pas être naà¯f et ne pas oublier que "personne ne travaille gratuitement" : feriez-vous confiance a quelqu'un qui travaillerait gratuitement pour vous ? Les frais d'entrée sont des frais de fonctionnement qui vous offrent des garanties (des experts qualifies dont le but est de faire fructifier votre argent), des services et représentent des coà»ts de médiation (même le fonds euros est composé de titres achetés et négociés sur les marches, donc avec des frais).

Attention donc aux autres frais : frais de gestion, frais d'arbitrage (au minimum 2 gratuits par an), frais éventuels de sortie, frais d'arrérage et surtout rémunération de l'épargnant (si on ne vous reverser que 90% de la performance annuelle du fonds, ce sont des frais de gestion de 10% annuels qui sont caches)...

- nombre de supports en UC disponibles : il n'est pas nécessaire de disposer de centaines de fonds, mais il faut privilégier les contrats "en architecture ouverte", qui proposent des fonds gérés par différentes compagnies. La diversité des compétences (au lieu d'un gestionnaire unique" offre de la sécurité.


4/ Les autres solutions sont nombreuses, dont certaines avec des leviers fiscaux qui pourraient vous permettre d'annuler votre impôt sur le revenu : immobilier, amélioration de votre résidence principale, marchés de l'art, investir dans les PME, etc…


N'hésitez pas à  me contacter pour toute information complémentaire.

Notre cabinet est à  votre disposition.

Si vous avez apprécié mon conseil, merci de bien vouloir laisser un mot sur ce lien de présentation http://www.francetransactions.com/forum ... t1089.html !

M. ESTEVES
Associé
Cabinet ESTEVES http://www.francetransactions.com/forum ... t1089.html
01 42 26 47 93
Email perso : esteves.michel@gmail.com