CRUEL DILEMME !

Vous êtes un particulier et vous souhaitez connaître l'avis éclairé d'un conseiller en gestion de patrimoine ? Posez votre question sur ce forum, libre à  vous de vous de suivre les conseils formulés ou de vous mettre en contact directement avec le professionnel.

Modérateurs : FranceTransactions, 24heures

picsou
Messages : 49
Enregistré le : 17/11/2008 11:35

CRUEL DILEMME !

Messagepar picsou » 26/12/2008 23:15

Bonjour,
Voila j'aimerai vous exposez mon problème, je vais vous livrer tous les éléments, j'espère ne rien oublier, si c'etait le cas je vous donnerai toutes les precisions utiles sur demande...
Tout ceci est bien reel, il ne s'agit pas d'un post bidon.

J'ai 52 ans, cadre dans le privé, veuf depuis le 06/02/2008, un enfant a charge de 16 ans qui pete les plombs.

Je dispose de 200.000 euros (contrat de prevoyance) quasiment liquide que je gère en direct et qui me permet de sortir plus de 7000 euros de revenus par an net de prélevement sociaux mais à  déclarer sur mes impots.
(compte a terme / livret A / LDD+livret plus cic / assurance vie / livret orange / sicav monetaire).

La succession est en cours, mon fils est mineur, le juge des tutelles a été saisi et a rendu une ordonnance afin que je puisse gérer la succession...

Notre residence principale est evalué par notaire à  387.000 euros, maison kaufman construite en 2002 de 160m2 sur un terrain de 600m2 en Seine et marne.
Compte tenu du marché je vais faire procéder à  une evaluatiion plus basse je pense autour de 350.000 euros j'ai encore 50.000 euros de crédit reste donc 300.000 euros mon fils à droit à  25% (communauté légal, absence de donnation au dernier vivant).

Le notaire me propose deux solutions :

1) je règle à  mon fils sa part de facto soit environ 300.000 X 25% = 73.000 + divers soit environ 80.000 euros qui seront bloqués jusqu'a sa majorité dans un compte bloqué que j'ai du ouvir.

je précise que les rapports avec mon fils sont très conflictuels, il ne travaille pas, consomme de la drogue, m'insulte à  longueur de journée, nous n'avons plus de rapport père/fils....etc....

2) je ne fais rien, mon fils aura sa part lorsque je vendrais la maison, mais je suis obligé de lui demander son accord pour vendre et plus je vieillis et plus sa part augmente....

mon sentiment : j'ai vraiment du mal à  accepter de me démunir de 80.000 euros pour donner à  un enfant qui n'est pas près à  gérer une telle somme, dés qu'il aura 18 ans il claquera le tout, sans chercher a travailler et continura de vivre en plus à  la maison...

Bref le prix de ma "liberté" est de 80.000 euros,
Le notaire a qui j'ai tout expliqué me conseille la solution 1, mais j'avoue vu le contexte penché pour la 2ème solution, ces 200.000 euros me permette de tiré un revenu modeste de l'ordre de 3,55% en 2008.
Cette somme me donne une certaine sérénité pour l'avenir, je me dis que je peux ainsi voir venir, et je peux faire face a l'imprévu, au travaux d'entretien de la maison etc...

Voila, j'aimerai avoir votre avis là  dessus
Merci d'avance

buffetophile
Messages : 768
Enregistré le : 21/11/2008 21:52

Messagepar buffetophile » 26/12/2008 23:29

mon avis est que ta solution est avant tout d'ordre psycho affectif et non pas d'ordre économique.

je m'explique : tu nous parles du prix de ta liberté .je sais parfaitement que les rapports avec les ados sont difficiles , parfois terriblement difficiles et de plus en plus au vu de l'evolution de notre société mais avant de prendre quelque décision que ce soit peut etre faudrait il que vous voyez un conciliateur genre psychologue ou psychiatre .

je sais que ces professions font peur mais voir un psy ne signifie en rien qu'il y ait quelquechose de pathologique.
a mon avis si tu choisi le prix de ta liberté cela risque d'etre vecu par ton fils dans son "moi profond" comme un abandon de lui .

c'est sur que si on ne voit que l'aspect économique le notaire a raison.chacun chez soi et les vaches seront bien gardées disait le proverbe . c'est un peu ca cette solution.
mais elle n'a pas le mérite d'essayer d'améliorer vos rapports humains...

bon courage

Buffeto

picsou
Messages : 49
Enregistré le : 17/11/2008 11:35

Messagepar picsou » 26/12/2008 23:35

Merci pour cette réponse
Je ne peux pas tout expliqué en detail, mon fils refuse de voir un psy et ,ne reponds plus a son éducateur, il refuse toute l'aide qu'on veux lui apporter.....

la partie psy est une chose, mon problème actuel est celui exposé plus haut, je dois donner une reponse au notaire debut janvier...

buffetophile
Messages : 768
Enregistré le : 21/11/2008 21:52

Messagepar buffetophile » 27/12/2008 12:31

dans ce cas la , en ne voyant que l'aspect financier , il n'y a pas trop de questions à  se poser.
je pense que la proposition du notaire est la meilleure.

picsou
Messages : 49
Enregistré le : 17/11/2008 11:35

Messagepar picsou » 27/12/2008 12:44

Pourquoi est elle la meilleure ?

Pensez vous que donner 80.000 euros à  un jeune de 18 ans qui ne travaille pas, se drogue, et deal est une bonne solution ?

buffetophile
Messages : 768
Enregistré le : 21/11/2008 21:52

Messagepar buffetophile » 27/12/2008 17:30

il faudrait savoir.....

repondre à  cette question ne revient plus seulement à  résoudre un problème financier....
le post d'avant tu nous dis:"la partie psy est une chose, mon problème actuel est celui exposé plus haut, je dois donner une reponse au notaire debut janvier..."

or ta question :"Pensez vous que donner 80.000 euros à  un jeune de 18 ans qui ne travaille pas, se drogue, et deal est une bonne solution ?" relève plus d'une problématique psycho-sociale que d'une problématique purement financière....

donc soit tu recherches une réponse financière et dans ce cas la le notaire a raison , soit tu cherches une solution globale qui ne pourra pas etre résolue en si peu de temps.

bon courage
Buffeto

picsou
Messages : 49
Enregistré le : 17/11/2008 11:35

Messagepar picsou » 27/12/2008 17:54

Mercu Buffeto,

C'est vrai que c'est pas facile, je cherche la meilleure solution pour lui comme pour moi.
Je ne souhaite pas qu'il soit lesé, mais je dois aussi penser à  mes interets, je vis desormais seul, j'assume encore les traites de la maison ainsi que les charges qui en resultent....

maintenant pour la partie purement relationnelle, je me fais guère d'illusion, il faudra une bonne dizaine d'année pour que mon fils se stabilise et face enfin le deuil de sa mère...

Merci de votre intervention

buffetophile
Messages : 768
Enregistré le : 21/11/2008 21:52

Messagepar buffetophile » 28/12/2008 15:35

j'ai pas mal reflechi à  ta situation.
finalement la 1ere solution va laisser 2 ans à  ton fils pour évoluer et murir .
ca laisse quand meme bon espoir .en deux ans il peut se passer beaucoup de bonnes choses.

cordialement

Buffeto

picsou
Messages : 49
Enregistré le : 17/11/2008 11:35

Messagepar picsou » 28/12/2008 18:48

OK Buffeto,
donc tu preferes la solution 1

Moi je reste persuadé que 2 ans ne suffiront pas à  la stabilié il s'agit meme en fait d'un peu plus d'un an, car il aura 17 ans en fevrier 2009., et donc 18 ans en fevrier 2010.

Permettre a un garcon dans son etat actuel, de gagner au loto à  l'age de 18 ans est un crime.
il est actuellement apprenti boulanger en 1 er année depuis le 01/08/2008, il lui reste encore 1,5 an à  faire et à  mon avis il est viré dans quelques jours car il ne va plus au boulot...

buffetophile
Messages : 768
Enregistré le : 21/11/2008 21:52

Messagepar buffetophile » 28/12/2008 19:09

et si tu choisis la 2eme solution que dans deux ans tu doives partir pour des raisons professionnelles ( ou autres ) et que ton fils refuse que tu vendes la maison...
tu te retrouveras à  sa merci, s'il n'a pas muri d'ici là ....

bon courage
Buffeto

24heures
Messages : 1408
Enregistré le : 08/10/2007 19:57

Messagepar 24heures » 01/01/2009 02:48

Au-delà  de tout le débat précédent, que je comprends mais dans lequel il n'est pas forcément évident de rentrer, juste une petite question : pourquoi envisager de vendre prochainement en pleine crise de l'immobilier, alors qu'il semble que vous puissiez attendre?

Le seul angle économique commanderait simplement d'essayer de vendre le bien au plus haut. C'est-à -dire d'attendre que le marché remonte.

picsou
Messages : 49
Enregistré le : 17/11/2008 11:35

Messagepar picsou » 01/01/2009 09:10

Bonjour et bonne année à  vous,

Je ne pensais pas vendre dans l'immédiat.

Le fait de liquider la succesion, en faisant réestimer la maison autour de 350.000 et le fait de disposer de liquidées, me permettais de sortir du système sans devoir trop "payer"....
Je devenais ensuite proprietaire a 100 % et je pouvais attendre tranquillement la revente dans 4/5 ans...

Comme j'ai pris la decision de ne pas liquider la succéssion, le problème demeure.
Si dans 4/5 ans je veux vendre je dois demander à  mon fils, s'y il veut s'opposer à  la vente je suis coincé...
j''espère que nos relations se seront ameliorés d'ici là ........

buffetophile
Messages : 768
Enregistré le : 21/11/2008 21:52

Messagepar buffetophile » 01/01/2009 11:19

effectivement en 4/5 ans à  cet age là  les choses peuvent evoluer considérablement....
bon courage et bonne année
Buffeto

Pascal BOUCHET
Messages : 503
Enregistré le : 29/08/2008 10:21

Messagepar Pascal BOUCHET » 03/01/2009 14:07

Bonjour,

En effet il est délicat de rentrer dans ce débat, et absolument proscrit par ma profession de vous conseiller dans le domaine affectif et psychologique.
Cependant en terme purement économique, financier et juridique, la solution N°1 est la mieux adapté comme Mes amis 24heures et Buffetophile vous l'ont déjà  indiqué.
En 2 ans il peut se passer beaucoup de choses, surtout à  cet âge là . D'ici ces 18 ans, placer au mieux cet argent.
Mon conseil serait d'ouvrir une assurance-vie à  son nom et vous vous mettez en tant que bénéficiaire de premier rang, et ACCEPTEZ le bénéfice du contrat. Vous devenez ainsi "bénéficiaire acceptant" et votre fils, même après 18 ans, ne pourra pas utiliser ce capital sans votre consentement et accord écrit. Je suis étonné que votre Notaire ne vous ai pas proposé une formule de ce type.

J'arrête là  pour les conseils gratuits, je vous souhaite bon courage pour la relation avec votre fils et pour vivre votre deuil. Je reste à  votre disposition si vous souhaitez que je vous accompagne dans vos démarches.

Cordialement,

Pascal BOUCHET
Associé Gérant
BOUCHET PATRIMOINE ( Nantes - Paris- Rennes - Web)
pascal@bouchet-patrimoine.com
Bureau: 02 53 00 68 44
Mobile: 06 84 43 58 76
http://www.francetransactions.com/forum ... -t739.html

picsou
Messages : 49
Enregistré le : 17/11/2008 11:35

Messagepar picsou » 03/01/2009 14:18

Merci pour votre réponse,

Le notaire ne m'a jamais parlé de cette solution ? que je ne connaissais pas...

Je ne comprends toujours pas pourquoi la solution 1 est la mieux ? sauf qu'elle me permet bien sur de sortir de l'indivision.....

Je pense que dans 4/5 ans mon fils aura tout interet a accepter que je vende, il en tirera ainsi un bon capital.....

Le probleme est si je refais ma vie avant et que ma future ,ne souhaite pas vivre dans cette maison et là  avant sa majorité je dois m'adresser au juge des tutelles pour avoir son approbation..

Bref en attendant je garde cette idée d'assurance vie à  son nom, et moi comme beneficiaire acceptant........

Merci avous et bonne année 2009