Investissement dans les PME

Défiscalisation immobilière, défiscalisation en FCPI, toutes les défiscalisations, et leurs subtilités pour une épargne avec une imposition la plus light qui soit...

Modérateurs : FranceTransactions, 24heures

eli
Messages : 3
Enregistré le : 17/12/2008 11:04

Investissement dans les PME

Messagepar eli » 17/12/2008 11:07

Comment les choses doivent elles être faites, peuvent elle être faites en direct (une entreprise trouve un investisseur, sans institution intermédiaire et l'investisseur défiscalise 25 ou 75% des sommes versées)?
D'avance merci pour vos réponses éclairées.

eli
Messages : 3
Enregistré le : 17/12/2008 11:04

Messagepar eli » 17/12/2008 11:33

Pour info, les trucs que j'ai trouvés sur la question sont
http://www.lemoneymag.fr/v4/fiche/s_Fic ... 76,00.html
et
http://www.lefigaro.fr/entreprise/2008/ ... acile-.php

Compte tenu de la bourse, ça semble quand même un investissement intéressant, d'autant qu'on peut croire au projet qu'on soutient. Et qu'on a moins le risque de voir partir son investissement en achat de parachute doré...

buffetophile
Messages : 770
Enregistré le : 21/11/2008 21:52

Messagepar buffetophile » 17/12/2008 11:34

voici les conditions requises:
Lorsque vous investissez à  titre personnel dans une opération de création de société ou d'augmentation de capital , vous bénéficiez d'une réduction d'impôt de 25% du montant de votre investissement, récupérable dès l'année suivante en déduction de votre impôt sur le revenu à  payer.
Pour bénéficier de cette avantage fiscal, vous devez :
- être une personne physique domiciliée en France et investissant pour votre propre compte (exemple : un créateur d'entreprise qui souscrit au capital de sa société, un investisseur qui souscrit au capital de la société d'une de ses relations, ...)
- souscrire en numéraire dans la limite de 40.000 euros par an pour les contribuables mariés soumis à  une imposition commune et 20.000 euros par an pour les autres contribuables. (la réduction d' impôt annuelle est ainsi plafonnée à  25% de 40.000 € soit 10.000 euros pour un couple marié et 25% de 20.000 € soit 5.000 euros pour les autres contribuables).
- lorsque les versements au titre d'une année dépassent cette limite, l'excédent est reportable sur les quatre années suivantes et ouvre droit à  réduction d'impôt dans les mêmes conditions (exemple : un célibataire investit 30.000 € : il bénéficiera l'année suivante de la réduction d'impôt sur les 20.000 premiers euros, soit 5.000 €, puis l'année suivante sur les 10.000 euros restants, soit 2.500 €).
- s'engager à  conserver les actions pendant au moins 5 ans.
- souscrire au capital d'une société remplissant certaines conditions (société non cotée soumise à  l'IS, détenue à  plus de 50% par des personnes physiques, ne dépassant pas certains seuils, ...) .

on peut toujours essayer de le faire seul ou accompagné

eli
Messages : 3
Enregistré le : 17/12/2008 11:04

Messagepar eli » 17/12/2008 17:43

Je suis à  la recherche d'investisseurs, dans le secteur de l'e-inclusion (au coeur des politiques européenne et nationale avec le plan Besson). Savez vous o๠je peux en trouver? D'avance merci...

buffetophile
Messages : 770
Enregistré le : 21/11/2008 21:52

Messagepar buffetophile » 17/12/2008 18:32

je n'ai pas la réponse à  ta question. c'est sur qu'en ce moment les investisseurs se font tout petit petit....

lovmoney
Messages : 2
Enregistré le : 25/12/2008 19:48

Association Love Money pour l'Emploi

Messagepar lovmoney » 01/01/2009 00:20

L'association Love Money forme et accompagne à  la fois les dirigeants d'entreprises innovantes et les assujettis à  l'ISF désirant investir dans les PME

Les personnes qui veulent ainsi réduire leur ISF sont souvent néophytes pour définir la valeur des sociétés.

Le rôle de l'association consiste à  aider les dirigeants à  :

1.Elaborer un prospectus de souscription s'inspirant des règles de l'AMF c'est-à -dire apportant toutes les informations nécessaires pour fonder son jugement sur le patrimoine, l'activité, la situation financière, les résultats et les perspectives ainsi que sur les droits attachés aux actions émises.

2.Superviser la bonne marche de l'entreprise et les relations avec les actionnaires, sur une période minimum de cinq ans,

3.Respecter et défendre les actionnaires.
L'entreprise signe un pacte de bonne conduite, l'équivalent d'un pacte d'actionnaires classique mais qui inclut et protège la totalité des actionnaires, y compris ceux apportant de très faibles participations.

24heures
Messages : 1423
Enregistré le : 08/10/2007 19:57

Messagepar 24heures » 01/01/2009 03:05

"lovmoney", votre démarche est intéressante, mais si vous vous contentez de venir poster sur le forum juste pour faire votre pub j'ai peur que vous ne lassiez assez vite les lecteurs (voire la modération)...