Placer 200.000 euros

Vous êtes un particulier et vous souhaitez connaître l'avis éclairé d'un conseiller en gestion de patrimoine ? Posez votre question sur ce forum, libre à  vous de vous de suivre les conseils formulés ou de vous mettre en contact directement avec le professionnel.

Modérateurs : FranceTransactions, 24heures

claire DARCOS

Placer 200.000 euros

Messagepar claire DARCOS » 26/05/2009 16:12

Bonjour !

Je souhaiterais placer 200.000€. Environ la moitié sur du court terme 1 à  2 ans, l'autre moitié sur du plus long terme aux meilleurs taux possibles et avec le moins de risques possibles bien évidemment.

Pour la seconde partie je pense à  de l'assurance vie, mais je sais que certains organismes prennent des droits d'entrée importants, d'autres nuls. Par contre il semblerait qu'on ne nous parle jamais des droits de sortie, s'il en existe (?) et pour cela aussi j'aimerais avoir votre avis. Je précise que mon imposition est pour ainsi dire nulle.

Ces questions s'adressent aux professionnels mais aussi au non-professionnels qui prêcheront peut être un peu moins pour leur paroisse.

Je sais que je pourrais trouver mes réponses en buchant ce super site mais je manque tellement de temps....

Merci à  tous.

CLAIRE

buffetophile
Messages : 768
Enregistré le : 21/11/2008 21:52

Messagepar buffetophile » 27/05/2009 13:27

rein de special à  ajouter...
effectivement certains prennent de gros frais d'entree , d'autres moins et d'autre aucun....
il faut aussi comparer les frais de gestion ( qui sont en général décomptés dans le taux servi)...
par contre je n'ai jamais connu d'AV avec des frais de sortie....

pour ma part je privilégie les frais d'entrée les plus faibles à  taux égal....

un petit plus si tu fais partie du corps médical ou que l'un d'entre eux peut te parrainer : la MACSF qui a des AV véritablement bien placées...

buffeto

Pascal BOUCHET
Messages : 503
Enregistré le : 29/08/2008 10:21

Messagepar Pascal BOUCHET » 20/06/2009 15:29

Bonjour,

Je vous prie de m'excuser je n'ai pas vu votre demande auparavant, je ne le découvre que maintenant.
Avez-eu une réponse à  votre demande ? O๠en êtes vous de vos recherches ?

Je me tiens à  votre disposition pour vous conseiller, il serait appréciable que l'on détaille un peu plus votre situation.

Cordialement,

Pascal BOUCHET
Gérant Associé
BOUCHET PATRIMOINE, Skipper patrimonial
6 Place de la faà¯encerie - 44470 - Carquefou
Tel: +33 2 53 00 68 44
pascal@bouchet-patrimoine.com

soso35400
Messages : 4
Enregistré le : 12/10/2009 13:29

Re: Placer 200.000 euros

Messagepar soso35400 » 12/10/2009 13:41

claire DARCOS a écrit :Bonjour !

Je souhaiterais placer 200.000€. Environ la moitié sur du court terme 1 à  2 ans, l'autre moitié sur du plus long terme aux meilleurs taux possibles et avec le moins de risques possibles bien évidemment.

Pour la seconde partie je pense à  de l'assurance vie, mais je sais que certains organismes prennent des droits d'entrée importants, d'autres nuls. Par contre il semblerait qu'on ne nous parle jamais des droits de sortie, s'il en existe (?) et pour cela aussi j'aimerais avoir votre avis. Je précise que mon imposition est pour ainsi dire nulle.

Ces questions s'adressent aux professionnels mais aussi au non-professionnels qui prêcheront peut être un peu moins pour leur paroisse.

Je sais que je pourrais trouver mes réponses en buchant ce super site mais je manque tellement de temps....

Merci à  tous.

CLAIRE

Bonjour,
J'ai si celà  vous interresse un investissement ecologique avec 8% garantie par an revalorisé a 1.5% chaque année les interets sont reversés tout les trimestres si vous voulez de plus amples informations n'hesitez pas a me contacter au 06.[EDITE], Cordialement Mme JOSSE

BRB Groupe
Messages : 24
Enregistré le : 16/01/2010 13:53

Messagepar BRB Groupe » 17/01/2010 13:41

De nombreux modèles de placements sont possibles, passant de la classique assurance vie avec plus ou moins de rentabilité selon les organismes, au PEA, compte à  terme, immobilier classique etc...

Il faut être sacrément bien conseillé pour la plus part, ou avoir beaucoup de temps et pas mal de connaissances.

Cependant d'autres formes d'investissement existent mais elle sont beaucoup moins courantes.
Elles sont réservées à  une clientèle d'initiés et les sociétés les proposant sont rare car ce sont des produits de niche.
Néanmoins elle possèdent des avantages non négligeables et des paramètres que les autres produits n'arrivent pas à  concilier: SÉCURITÉ et RENTABILITÉ.

Par exemple: l'immobilier commercial de rendement ou les lettres et manuscrits (produits de patrimoine culturel) offrent des rendements incomparables (entre 6 et 8,5% NET/AN garantis sur toute la durée du contrat) tout en vous garantissant le capital investi.
Selon les produit, vous pouvez soit vous constituer un capital tout en obtenant une rente mensuelle soit faire fructifier votre épargne...

Si vous avez besoin d'autres conseils n'hésitez pas... Bon courage soso.

Mlle Gilardi
CGP revenus sécurisés
BRB Groupe
gilardi.amandine@dbmail.com

placementsexceptionnels

Messagepar placementsexceptionnels » 17/01/2010 22:24

Les lettres et manuscrits sont un outil de diversification et de valorisation de patrimoine intéressant.

Je peux vous proposer une étude à  ce sujet.

Jlacour@lacourconseil.fr
www.placements-exceptionnels.fr

24heures
Messages : 1415
Enregistré le : 08/10/2007 19:57

Messagepar 24heures » 17/01/2010 23:32

Pensez-vous tous réellement que, depuis 8 mois, "Claire DARCOS" est restée les bras ballants sans placer ses 200 000 €?

Utilité du déterrage?

georges
Messages : 34
Enregistré le : 26/04/2009 10:09

Messagepar georges » 13/02/2010 17:21

BRB Groupe a écrit :Néanmoins elle possèdent des avantages non négligeables et des paramètres que les autres produits n'arrivent pas à  concilier: SÉCURITÉ et RENTABILITÉ.

Par exemple: l'immobilier commercial de rendement ou les lettres et manuscrits (produits de patrimoine culturel) offrent des rendements incomparables (entre 6 et 8,5% NET/AN garantis sur toute la durée du contrat) tout en vous garantissant le capital investi.
Selon les produit, vous pouvez soit vous constituer un capital tout en obtenant une rente mensuelle soit faire fructifier votre épargne...

Si vous avez besoin d'autres conseils n'hésitez pas... Bon courage soso.

Mlle Gilardi
CGP revenus sécurisés
BRB Groupe
gilardi.amandine@dbmail.com


Pourriez vous développer tant soit peu les deux possibilités que vous citez ?
C'est quoi exactement ?
on y accède comment ?
on en sort comment ?
Les taux annoncés sont ils vraiment garantis ? et si oui, ou est "l'arnaque", ou plutôt le point noir ?
A quoi s'apparente et se rapproche ces placements en comparaison des plus courants ?

merci

BRB Groupe
Messages : 24
Enregistré le : 16/01/2010 13:53

Messagepar BRB Groupe » 14/02/2010 15:07

Aujourd'hui il n'existe pas mille façon de faire fructifier sa trésorerie ou d'employer son épargne. Les solutions se comptent au nombre de 5.
1) les Banques,
2) les Assurances,
3) l'Immobilier Classique,
ces trois solutions sont accessibles à  tout à  chacun, les deux suivantes sont normalement réservées à  une clientèle d'initiés:
4) les SCPI,
5) les Lettres et Manuscrits Originaux.

Ces produits offrent pourtant des avantages non négligeables.

Les SCPI sont des sociétés privées qui collectent des fonds pour acheter en pleine propriété des murs immobiliers. Elles ont l'énorme avantage pour la sécurité de l'acheteur d'être contrôlées par l'AMF (l'Autorité des Marché Financiers) et ont pour obligation la location, la gestion et l'entretien de leurs biens immobiliers. Méconnues, elles ont pourtant collecté 90 milliards d'€ fin 2008.
Il en existe 3 types:
_ les Classiques (appartement, maison... peu d'intérêts face à  l'immobilier classique)
_ les Fiscales, Loi Scellier pour la défiscalisation,
_ les Commerciales de Rendement: murs de commerces, supermarchés, bureaux...
Ces dernières sont à  mon avis les plus intéressantes car en devenant propriétaire d'une partie d'un patrimoine immobilier ayant pour locataires: les galeries Lafayette, la FNAC, Paul etc... on mutualise le risque, on garanti sont capital et on bénéficie de la plus value sur les murs et de l'augmentation des loyers commerciaux.
Reste à  choisir sa SCPI (il en existe 140 en France et toutes ne se valent pas...), les meilleures offrant des rentabilités proches des 6 voir 7% net.
Pas de droit d'entrée, loyers à  déclarer en tant que revenus fonciers (si crédit, déduction des intérêts d'emprunt des revenus fonciers) pas de frais de sortie après 15 ans, sinon, 10%.


Les Lettres et Manuscrits Originaux: Ce ne sont pas des produits financiers, marché non spéculatif, valorisation régulière car les produits sont uniques, placement hyper assuré couvert par ORDINEX et garanti par la LLoyd's.
Pas de frais d'entrée, de gestion ou de sortie, non soumis à  l'ISF, déductible du revenu global, engagement sur durée courte (5 ans max), garantie du capital et du rendement net jusqu'à  deux fois supérieur à  celui des assurances vie...

Voilà , un résumé... ou un exposé sur ces produits, pour vous en dire plus il me faudrait connaitre votre situation, vos attentes, vos besoins etc.
J'espère n'avoir endormi personne et je fais confiance à  mes amis du forum pour me faire remarquer "gentiment" tout oublis ou toute erreur.

Je vous laisse bien sà»r la possibilité de me contacter directement pour une étude personnalisée.

Mlle Gilardi Amandine
BRB Groupe
21, avenue Georges Pompidou
69003 Lyon
tél:06.98.25.49.77
gilardi.amandine@dbmail.com

georges
Messages : 34
Enregistré le : 26/04/2009 10:09

Messagepar georges » 14/02/2010 20:11

Loin de m'endormir, votre "exposé" sur ces deux produits on participé à  combler une part de mon ignorance. (bien qu'ayant un peu creusé le sujet des SCPI lorsque j'ai cherché à  faire fructifier 150 000 euros) Je n'avais, à  l'époque (2004) pas donné suite à  celles-ci, mais ne me rappelle plus trop les raisons ? (Problèmes de revente de parts mais sans certitude). Je me suis donc lancé , comme beaucoup sur une Assurance Vie, mais 4 % aujourd'hui, c'est vraiment une misère ! je me demande d'ailleurs de plus en plus si bloquer des capitaux pour si peu en vaut encore la peine ?

Citation : " il me faudrait connaitre votre situation, vos attentes, vos besoins etc. "...........

Mes attentes et besoins ? Facile à  décrire (peut-être moins à  faire correctement ?)
1) faire fructifier le plus possible mon capital durement accumulé pendant des années........
2) si chèrement gagné que je souhaite ne prendre aucuns risques..........
3) d'autant que le but de la demarche actuelle est ma retraite ! La vivre avec le plus possible (ne plus avoir à  me priver pécuniairement) donc profiter enfin de la vie, et pouvoir aussi prévoir au mieux la transmission de mes biens à  ma femme et mes enfants (en laisser le moins possible à  l'état qui m'a suffisament "pompé" comme cà  )

Voyez, trop facile, non ?
Cordialement.

BRB Groupe
Messages : 24
Enregistré le : 16/01/2010 13:53

Messagepar BRB Groupe » 14/02/2010 23:03

Voila par quoi, selon moi, tout bon gestionnaire de patrimoine ou professionnel du milieu financier devrait commencer: Le risque zéro, n'existe pas.
Cependant, certains placements s'en rapprochent plus que d'autres.
Une fois écartés les produits "grand public" les solutions ne sont pas nombreuses mais elles existent.

Vous soulevez le problème de la revente des parts de SCPI. En effet, partant du fait que vous ayez envie ou deviez revendre tout ou partie de vos parts, il convient de trouver un repreneur. Néanmoins n'en est-il pas de même pour l'immobilier classique? Et dans ces cas il y a une vérité absolue: mal acheté, mal vendu.
Il n'est pas plus difficile de revendre des parts d'une SCPI ayant dans son patrimoine les plus grandes enseignes Françaises, proposant une rentabilité élevée, des loyers mensuels et une revalorisation constante qu'un appartement loué ou non...
En revanche, il y a un avantage lors d'une hypothétique revente qui est la fractionnabilité du bien. Quand on veut revendre un appartement, il faut trouver acheteur du bien en totalité. Avec des parts de SCPI, le montant s'adapte à  la capacité d'emprunt de la personne: 10, 20, 50, 100 000€ etc...

Pour moi, il faut booster votre capital liquidatif en investissant sur du manuscrit original. Avec la sécurité offerte par ce placement ainsi que son rendement net annuel de deux fois celui d'une assurance vie, vous récupérez au bout de 5 ans un petit magot. Alliant ce placement à  des parts de SCPI (bien choisie), vous jouissez également de loyers qui vous assurent une rente mensuelle. Après avoir récupéré votre capital et ses intérêts placés sur les manuscrits, vous réinvestissez tout ou partie dans la SCPI et de ce fait, augmentez vos rentes mensuelles et votre patrimoine.

Rappel: La plus part des placements demandent de faire un choix entre rente ou capital, ce qui n'est pas le cas concernant les manuscrits. Enfin les parts de SCPI étant nominatives, il est parfaitement possible de les transmettre à  vos descendants en les fractionnant comme il vous plait, et comme les manuscrits ou autre forme de placement, les "ayant droit" n'auront pas à  payer de droits si le don est inférieur à  l'abattement auquel ils ont droit.

En conclusion ce montage, vous assure un capital sécurisé, des rendements performants assurés, des rentes mensuelles pour assurer votre niveau de vie à  la retraite et pour finir l'état ne fait pas le beau temps et la pluie sur ce type de placements. Je pourrais continuer des heures alors si je n'ai pas répondu à  vos interrogations ou s'il vous en vient d'autres, n'hésitez pas!

PS: Je me déplace si besoin et une étude en directe ne vous oblige à  rien... mis à  part peut être un petit café.

Mlle Gilardi Amandine
BRB Groupe
21, rue Georges Pompidou
69003, Lyon
tél: 06.98.25.49.77
gilardi.amandine@dbmail.com

georges
Messages : 34
Enregistré le : 26/04/2009 10:09

Messagepar georges » 15/02/2010 10:15

Citation:
"Vous soulevez le problème de la revente des parts de SCPI. En effet, partant du fait que vous ayez envie ou deviez revendre tout ou partie de vos parts, il convient de trouver un repreneur. Néanmoins n'en est-il pas de même pour l'immobilier classique? "


Oui, je soulève et persiste ! (c'était donc bien un problème de sortie pour ce genre de placement)
Si des gestionnaires de SCPI proposent le rachat automatique à  tous momment, je signe de suite ! Après tout, s'ils sont si surs de la qualité de leurs SCPI ils ne devraient avoir aucun mal à  les "refourguer" et donc offrir à  leurs clients potentiels cette OPTION ? (alors que là , "achetez, vous verrez, c'est magnifique! La revente ? et bien débrouillez vous maintenant )

Citation:
"Il n'est pas plus difficile de revendre qu'un appartement loué ou non..."

Notez que je n'ai pas souhaité non plus avoir à  gérer des locations immobilières ! Je sais qu'il existe des cabinets qui font ca très bien pour les proprios, mais comme il faut absolument s'assurer contre les aléas des locataires et les manques de locations, et qu'il faut bien aussi payer ces cabinets, tout les bénéfices y passent ! (pas top coté rendement)

Citation:
"Pour moi, il faut booster votre capital liquidatif en investissant sur du manuscrit original. Avec la sécurité offerte par ce placement ainsi que son rendement net annuel de deux fois celui d'une assurance vie, vous récupérez au bout de 5 ans un petit magot."

ou peut-on examiner en détails ce genre d'investissement ? existe t'il un (ou des) sites internet qui développent ceux-ci ? Je vous pose cette question, car passé la cinquantaine, on à  appris à  être méfiant ! à  plus forte raison pour un rendement de 8% (2 fois une AV) sans aucuns risques ? il doit bien y avoir un "lézard" quelque part ? (un peu comme pour la revente pour les SCPI)

Citation:
"comme les manuscrits ou autre forme de placement, les "ayant droit" n'auront pas à  payer de droits si le don est inférieur à  l'abattement auquel ils ont droit."

ha bon ? il me semblait que les sommes transmises par des contrats d'assurance vie n'étaient assujettis à  aucunes taxes ?

Désolé si je suis aussi "regardant", mais le monde de la finance m'a tellement déçu par le passé et même encore aujourd'hui, (démonstration encore faite avec cette nouvelle crise) que comme pour l'état, je ne veux plus être la vache à  lait !

BRB Groupe
Messages : 24
Enregistré le : 16/01/2010 13:53

Messagepar BRB Groupe » 15/02/2010 15:26

Tout d'abord ne vous excusez pas d'être "regardant", il s'agit de votre passé, de votre futur et surtout d'argent et si je peux vous aider à  y voir plus clair en faisant les bons choix alors continuez à  être pointilleux.

Pour repprendre, les part de SCPI ne posent pas de problèmes de revente en cas de besoin. Je me suis sans doute mal expliqué. Ce que je voulais dire, c'est que lorsqu'on achète mal en effet il est tout a fait normal, de revendre mal. Ma comparaison avec de l'immobilier classique, était faite pour imager clairement ma logique (c'est râté). Quand on achète des parts de SCPI, on est réellement propriétaire d'une partie de son parc immobilier, et quand ce parc immobilier compte comme locataires, le Printemps, les Galeries Lafayette, Starbucks coffe, Conforama, Picard etc... Et bien, on est tout simplement sà»r de toucher son loyer rubis sur l'ongle à  la fin du mois, et d'avoir un patrimoine immobilier intouchable tout seul (à  moins que vous soyez milliardaire)... on est également sà»r que contrairement à  l'immo classique, l'Eat ne va pas imposer des loyer sociaux (même s'il en faut) ou protéger le locataire au détriment du propriétaire. Les SCPI les plus prisées ont d'ailleurs un taux de plus de 96%.
De plus, depuis 2002, elles sont contrôlées par l'AMF et ne se sont jamais aussi bien portées: 90 milliards collectés fin 2008, ce n'est pas rien et ce n'est surtout pas pour rien.

Vôtre souhait, en dehors de votre envie de capitaliser au maximum votre épargne, est d'assurer votre train de vie futur, une fois la retraite atteinte. Dans cette configuration, des parts de SCPI ne doivent pas constituer un produit lambda à  revendre mais un investissement rentable et sécurisé qui puisse vous apporter tous les mois une rente, sans pour autant y laisser votre capital.

Vous exprimez votre ras le bol des produits financiers, parfait. Comme la plus part des gens, je n'aime pas non plus jouer avec les marchés financiers et cependant c'est ce que nous faisont tous! L'assurance vie est le placement préféré des Français?... FAUX, il est le seul! Proposé de manière massive, sous différentes formes, c'est toujours le même produit que l'on sert, composé d'actions et d'obligations en grande partie, c'est un produit financier qui repose sur de la spéculation et sur des dettes.

Il n'y a pas de lézards dans les produits que je présente, qu'il s'agisse de parts de SCPI ou de Lettres et Manuscrits Originaux. La différence est simple mais essentielle, ce ne sont pas des produits financiers. Il s'articulent dans un tout autre monde et ne sont pas soumis aux règles des différents marchés boursiers et de la spéculation.
Néanmoins, la communication autour des ces produits est très règlementée et je vous en ai dis l'essentiel, les Lettres et Manuscrits font partis d'une niche de l'art qui est spécifique. Les investissement se font sur de courte durée, 5 ans max, il n'y a pas de frais d'entrée, de gestion, de sortie ou autre, ils ne sont pas soumis aux taxes type: CSG CRDS, ils sont déductibles du revenu global, non soumis à  l'ISF, vous garantissent votre capital et le rendement est net et garanti sur toute la durée... pas de surprises à  la clefs et les garanties sont plus que solides et très contrôlées.
Ces produits ne sont pas distribués par les grands groupes bancaires ou autres car les sommes collectées sont trop minimes: 5,10,15 millions, ça peut paraitre beaucoup mais n'importe quelle banque aurait tout liquidé en une journée et n'en aurait pas assez pour tous ces clients. Voila pourquoi les petites sociétés sont les seules à  pouvoir se positionner sur ces produits et à  les distribuer.

Ils peuvent enfin servir de dation en paiement en cas de donation ou de legs... les assurances vie quant à  elles ne sont absolument pas exonérées de taxes, comme tout produit financier au delà  du plafond légal, une taxe de 20% est appliquée et si le souscripteur à  plus de 70 ans le CGI impose les primes versées au delà  de 30 500€... Comme dirais Anne Roumanoff "on ne nous dit pas tout!"

Tout écrire sur le sujet pourrais me prendre beaucoup de temps, alors comme je l'ai déjà  fait, je vous propose de m'appeler pour en discuter, je pourrais ainsi répondre à  toutes vos questions et mes conseils sont gratuits et sans obligations.
La loi concernant les produits "non financiers" ne nous permet pas de faire de publicité et c'est sans doute mieux comme cela, ça évite les dérives qui sont observables sur les placements financiers, alors n'hésitez pas à  me contacter pour en savoir plus.

Je suis là  si besoin est, sachez que j'ai dans une autre vie exercé le métier de conseiller en financement d'investissement immobilier pour une grande banque Française, ça peut servir, le crédit immo est un millieu obscure!

georges
Messages : 34
Enregistré le : 26/04/2009 10:09

Messagepar georges » 15/02/2010 18:37

Merci pour ce dialogue très instructif !

J'ai un peu retravaillé le "dossier SCPI" histoire d'en apprendre un peu plus.
J'ai donc tapé sur G.....e BRB Groupe, mais à  part des propositions de postes de commerciaux à  partir de 20KF mensuel, je n'ai rien vu d'autre ? Votre société n'a pas de site internet ?

A part ca, sur Wikipédia, une page explique ce qu'est une SCPI. c'est très détaillé, il y a notamment l'information suivante:

SCPI à  capital variable
à  tout moment, la SCPI peut émettre des parts nouvelles ou racheter des parts pour permettre à  un associé de sortir. Des limites existent à  la variation de son capital : une limite haute, le capital plafond, et une limite basse multicritères. Quand un associé se retire, la SCPI rachète ses parts et elle émet de nouvelles parts pour les personnes qui, dans le même temps, souscrivent.


J'en déduit, peut être à  tort, que vous ne commercialisez pas ce genre de SCPI, dont pourtant elles seules pourraient m'intéresser comme déjà  expliqué, sinon, ca aurai été votre argument de réponse ? Avec cette condition, et un bon rendement, je dis pas que je ne me laisserai pas tenter !

ensuite, vous expliquez que :
Citation:
Vôtre souhait, en dehors de votre envie de capitaliser au maximum votre épargne, est d'assurer votre train de vie futur, une fois la retraite atteinte. Dans cette configuration, des parts de SCPI ne doivent pas constituer un produit lambda à  revendre mais un investissement rentable et sécurisé qui puisse vous apporter tous les mois une rente, sans pour autant y laisser votre capital.

Effectivement, je souhaite bien capitaliser au maximum mon épargne et retirer les bénéfices sous forme de rente périodique, venant ainsi s'ajouter au peu de retraite que j'aurai ! Mais, comme tout placement qui se respecte, la revente doit être possible à  tout moment ? Je ne désire pas du tout investir dans un placement pour lequel mon capital serai "bloqué" jusqu'à  mon éventuel DC ?
Un bon placement est valable tant que celui qui place ses capitaux en à  vraiment l'intention. Laissez nous être maitres de nos intentions ? qui dit que je ne changerai pas d'avis dans quelques années ?

Pascal BOUCHET
Messages : 503
Enregistré le : 29/08/2008 10:21

Messagepar Pascal BOUCHET » 16/02/2010 09:40

Bonjour Georges,

Il existe plusieurs types de SCPI, dont les SCPI à  capital variable. Je pense que ma confrère de BRB Groupe n'est pas rentré dans les détails à  ce stade de proposition pour ne pas alourdir le message, mais lorsqu'elle fait référence à  une SCPI de Locaux commerciaux et Murs de boutiques, je pense qu'elle à  en tête LA référence des SCPI de rendement depuis 20 ans, qui est effectivement à  capital variable. J'utilise cette SCPI très régulièrement auprès de mes clients, que vous pouvez souscrire en direct ou à  travers les meilleurs contrats d'assurance-vie du marché actuellement. Je n'ai jamais eu de problème de liquidité sur cette SCPI. Les SCPI qu'il faut éviter pour des questions de liquidités sont les SCPI à  capital fixe fermé. Cependant, certaines offrent de très beaux rendements. A vous de voir selon votre situation.

Le plus simple serait de prendre contact directement avec elle comme elle vous l'a suggéré, non ?

Quand à  la partie sur les Lettres et Manuscrits Originaux, il faut chercher le "lézard" (si il y en a un) du côté de l'assurance de la lloyd's qui assure les manuscrits. Cette solution d'investissement est très attractive, à  condition que cela corresponde bien à  votre profil d'investisseur. C'est un marché à  part entière, lié au marché de l'art. Le risque dans ce type d'investissement est de tombé sur des "faux", mais c'est là  que l'expertise et l'assurance prennent tout leur place dans ces montages.

Quoiqu'il en soit, il faut faire une étude approfondie de votre patrimoine et de votre situation avant de vous lancer dans ce type d'opération. Je suis convaincu que ma confrère de BRB Groupe saura vous conseiller au mieux de vos intérêts.

Cordialement,

Pascal BOUCHET
Associé Gérant
BOUCHET PATRIMOINE, skipper patrimonial
Plus d'infos sur ce forum ici: http://www.francetransactions.com/forum ... -t739.html

georges
Messages : 34
Enregistré le : 26/04/2009 10:09

Messagepar georges » 16/02/2010 12:14

Pascal BOUCHET a écrit :Bonjour Georges,

Le plus simple serait de prendre contact directement avec elle comme elle vous l'a suggéré, non ?
Je suis convaincu que ma confrère de BRB Groupe saura vous conseiller au mieux de vos intérêts.

Cordialement,

Pascal BOUCHET



Je n'en doute pas une seconde, mais avant d'en arriver là , je souhaite dans un premier temps scruter de moi même les possibilités existantes. J'ai besoin de "gonfler" mon niveau de connaissances en matière de placements, afin d'éviter les charlatans, et aussi peut-être tout simplement pour me rassurer quelque part !

Merci du temps que vous passez à  nous renseigner, en tout cas, car pour des ignorants comme moi, vos conseils sont fort utiles. l'enjeu est tellement important?
Cordialement