Placer l'argent d'un pràªt étudiant sur une assurance vie.

Discussion générale sur le placement épargne assurance vie. Questions/réponses sur un contrat type d'assurance vie, les options possibles...

Modérateurs : FranceTransactions, 24heures

Darkam
Messages : 3
Enregistré le : 16/10/2011 12:21

Placer l'argent d'un prêt étudiant sur une assurance vie.

Messagepar Darkam » 16/10/2011 12:25

Bonjour,

Je vous fais un copier-coller de que j'ai posté ailleurs sur Internet :

"Bonjour à  tous :)

En cours de finance aujourd'hui, un élève a eu une réflexion intéressante :
Placer l'argent d'un prêt étudiant sur une assurance vie ne permettrait-il pas de dégager un profit au vu des taux ?

Notre professeur a acquiècé et nous a même avoué que c'est comme ça qu'il a acheté son premier véhicule lorsqu'il était jeune.

Pour expliquer l'idée :
On emprunte XXXX€ en temps que prêt étudiant aux taux actuels ( jusqu'à  2,4 % )
On les place sur une assurance vie pour qu'ils produisent des intérêts ( Jusqu'à  4,2% )

A la fin de la période de prêt on se retrouvera donc avec la différence entre ces 2 intérêts sur notre assurance vie.

Je me demandais donc ce que vous en pensiez ?
Pour ma part, le peu de temps que j'ai passé à  y réfléchir m'amène à  cette conclusion :
Avantages => Peu risqué si on ne touche pas à  l'argent du prêt et si on veille à  avoir des taux fixes.
Désavantage => Combien la banque sera-t-elle prêt à  prêter ? Pour produire un revenu intéressant comparé à  l'investissement temporel que cela représente il faut emprunter une grosse somme ( 40K € sur 4 ans à  2.95 % sur une assurance vie à  3.75% produit environ 1450euros. ) en cas de problème ce sera une catastrophe, surtout lorsqu'on est jeune. Mais il va de soi que je n'ai absolument pas besoin de cet argent et qu'il ne fera que dormir.

J'attends vos avis !

P.S. : Pour calculer le tout j'ai utilisé la formule de capitalisation : Vn=V0(1+i)^n
Avec
n = durée du placement.
Vn= valeur en fin de période.
V0= capital initial
i= taux d'intérêt.

J'ai fait un calculateur Excel, je peux voir pour le mettre sur une plateforme de téléchargement si certains sont intéressés."


Jusqu'ici j'ai receuilli plusieurs avis et chacun s'accorde à  dire que la chose est faisable.
La question que je me pose maintenant : qu'elle est l'assurance vie qui conviendrait le mieux pour réaliser cette opération ?

mhr
Messages : 92
Enregistré le : 04/05/2009 05:22

Messagepar mhr » 17/10/2011 04:00

Bonjour,

sauf qu'emprunter 40000 € sur 4 ans engage à  un remboursement mensuel de 874 € par mois.... et genere un cout % de 1990 €.

Si je trouve une assurance vie sans frais d'entrée et que je place mes 40000 € à  3% sur 4 ans (je suis encore en periode de taxation des %) j'ai environ 45000 € _ 1990 ( interet du pret ) j'ai gagne 3010 €

Si jê place les 874 € par mois sur un contrat d'assurance vie ,j'ai apres 4 ans env 44625 € ,pour 41952 € investi ,gain 2673 € , donc 337 € de moins ,mais je n'ai pris aucun engagement ferme aupres d'une banque ,je cree une epargne ,donc plus de souplesse....

CGP Rouen

Darkam
Messages : 3
Enregistré le : 16/10/2011 12:21

Messagepar Darkam » 17/10/2011 04:57

Tout d'abord merci de votre réponse.

Mais je ne saisis pas bien, qu'appelez-vous période de taxation des pourcents ?

Autre question : Comment calculer mes frais de retrait sur l'assurance ?

mhr
Messages : 92
Enregistré le : 04/05/2009 05:22

Messagepar mhr » 17/10/2011 05:07

Bonjour,

la fiscalite de l'assurance vie est evolutive,en fonction de la duree de detention ,or un retrait apres 4 ans engage une taxation des PV de 15% +csg/cdrs (13.5%).

CGP Rouen

lapalusd
Administrateur - Site Admin
Messages : 243
Enregistré le : 15/03/2007 20:34
Localisation : Bussy St Georges
Contact :

Messagepar lapalusd » 17/10/2011 18:32

bonsoir,

Cela me fait un peu peur qu'un prof de finance ait pu soutenir un tel montage sans en préciser les risques. Deux principales raisons rendent ce type de montage risqué et aléatoire :

- Echanger un taux fixe à  payer (votre crédit), contre un taux variable inconnu (taux de rendement du fonds en euros du contrat d'AV) est une prise de risque financier, qui doit trouver une rémunération attrayante pour que le "jeu en vaille la chandelle". Tabler sur une marge de 0.8% au mieux entre les 2 (crédit à  2.95%, fonds euros à  3.75%) n'est pas rationnel. Il faut tenir compte des incertitudes : le rendement inconnu et une fiscalité changeante.

Vous noterez l'incertitude actuelle sur le rendement des fonds en euros, pouvant être directement impactés par la crise des dettes souveraines. Souvenez-vous que ces fonds sont investis à  80% en obligations d'Etat, il serait bien dangereux de parier sur un retour des rendements à  la hausse sur les 8 années à  venir.

Les incertitudes sont également présentes sur la fiscalité. Un gouvernement peut décider d'établir une fiscalité encore plus lourde sur l'assurance-vie, rendant ce type de montage encore plus perdant. Cela s'appelle le risque gouvernemental ! Votre crédit lui est fixé pour toujours, pas votre épargne...

- Vos flux financiers n'ont probablement pas la même échéance, votre crédit étudiant sera à  rembourser probablement avant que votre contrat d'assurance-vie ait atteint un âge intéressant pour obtenir une fiscalité attractive, c'est 8 ans ! Regardez le montant des intérêts à  payer à  votre banque, vous allez comprendre que le plan est loin d'être bon.

En attendant d'o๠va venir les liquidités pour rembourser le crédit ?? Ce montage ressemble comme deux gouttes à  l'arnaque des vendeurs de voiture, qui démontre, par les mathématiques, que prendre un crédit est plus rentable que d'utiliser son épargne courante. La démonstration mathématique est pourtant juste, en omettant juste les faits de bon sens, les dates... un décalage des flux financiers dans le temps, et la démonstration s'écroule.

Autre risque : Un problème survient... vous avez besoin de liquidités... mais vous avez déjà  grillé votre joker car vous êtes déjà  emprunteur, vous devez alors racheter votre contrat d'assurance-vie, subir la fiscalité et constater votre mauvais plan.

Au global, ce montage est entièrement en faveur de la banque, pas à  vous. Votre placement va servir essentiellement à  rembourser les intérêts de crédit. Vous auriez bien mieux intérêt d'épargner 50 € chaque mois, et d'avoir le plaisir de constater la pécule que vous aurez amassé au bout des x années de ce prêt étudiant que vous auriez pu faire... et tout cela sans le moindre risque.

Ce qui aurait été bien de la part de votre prof de finance est de redire, qu'en finance, tous les instruments financiers sont conçus pour une utilisation spécifique. Tout détour de l'usage d'un instrument financier est une prise de risque financier, qui doit se payer. Vous étudierez sans doute les options, il vous viendra d'autres idées de montages plus structurés pour gagner plus, à  ce moment-là  n'oubliez pas de mesurer les risques pris par rapport à  l'espérance de gain, vous verrez alors que le jeu n'en vaut que très rarement la chandelle.

Mais puisque l'aventure semble vous tenter, pour répondre vraiment à  votre question : il est impératif de choisir un contrat sans frais sur les versements, sans quoi, ce n'est même pas la peine... et au moins un fonds en euros qui dépasse les 4% en 2010, sinon, c'est mal parti d'entrée de jeu et surtout, ne le prenez pas dans auprès de votre banque... mais avec un rendement supérieur à  4% dans une banque, vous n'en trouverez pas.

PS : vous aurez noté que je n'ai pas évoqué l'inflation... je vous laisse réfléchir sur ce sujet, vous avez 2 heures :)

cdt

FranceTransactions
Messages : 77
Enregistré le : 09/07/2007 05:41

Messagepar FranceTransactions » 18/10/2011 05:28

Bonjour,

La recherche de la martingale... le but ultime, être certain de gagner. Ce montage est vraiment un cas d'école, emprunter pour placer, c'est bien de le voir en cours ! Tout le monde a déjà  pensé à  ce type de montage. Dans une quinzaine d'années, un conseiller financier viendra même vous trouver pour vous le proposer pour un investissement immobilier locatif, sur un crédit immobilier de 250 000 €, mis en nantissement sur un contrat d'assurance-vie. Un montage largement décrié, et utilisable que dans certains cas bien particuliers.

Votre montage comporte 3 défauts :

- incertitude du rendement de l'épargne,
- traitement fiscal hasardeux,
- flux financiers à  synchroniser, source de coà»t supplémentaire

pour l'améliorer, il faudrait :

- choisir un instrument financier dont le taux de rendement est connu d'avance,
- ne pas opter pour un placement dont le traitement fiscal est soumis à  une durée de détention,
- synchroniser le remboursement avec le remboursement du crédit, contractuellement.

Avez-vous envisagé de partir sur un compte à  terme et non pas sur une assurance-vie ?

Avantages :

- Taux de rendement connu d'avance,
- fiscalité attractive pour un étudiant non imposable sur les revenus (seuls les prélèvements sociaux seront à  déduire),
- possibilité de faire coà¯ncider exactement les flux financiers.

Vous avez actuellement des offres de comptes à  terme à  3,85% brut sur 36 mois, le taux était encore de 4,15% il n'y a pas si longtemps...

A vous de voir...

Darkam
Messages : 3
Enregistré le : 16/10/2011 12:21

Messagepar Darkam » 18/10/2011 06:03

Je tiens tout de même à  préciser que je n'ai pas eu de cours sur la chose, c'était un simple apparté qui a duré une 30aine de secondes à  tout casser.

France Transactions a bien résumé la situation je trouve. Si je ne trouve pas les outils adéquats, il est hors de question que je prenne un tel risque à  mon âge ( endetté de 40k avant de rentrer dans la vie active c'est pas top... ) au vu du gain potentiel.

Je me suis donc lancé à  la recherche de ces outils :

- Crédit étudiant : Société générale. Taux mini : 2,4%, temps maxi : 9ans, somme maxi : 120k.

- Assurance Vie : http://www.francetransactions.com/assur ... ertes.html

Finance sélection a l'air pas mal : Pas de frais de versement, frais de gestion du fond euros de 0,7%, frais de gestion des unités de compte 0,5%, frais d'arbitrage gratuits. Avec un taux de 4,51%. 150 supports disponibles.


Selon moi le problème majeur a été soulevé par Lapalusd : Le fait que le taux de mon AV dépende de la conjoncture est une menace car cela fait baisser les taux d'AV depuis 2007.
Cela pourrait se transformer en opportunité si je pouvais placer mes fonds sur de l'or mais je ne sais pas du tout si c'est possible.
Il faudra aussi que je prenne en compte mon entrée dans le monde du travail qui me rendra imposable et diminuera donc la rentabilité de l'opération.

Bref, comme vous me l'avez dit : faisable sous certaines conditions.
Pensez vous qu'il est possible de négocier les frais de retraits sur l'AV?
Ce que je veux dire par là , en admettant que je trouve un fond suffisamment sécurisé pour placer l'argent, c'est que tous les acteurs engageant leur responsabilité sont gagnants. Au vu des taxes sur les retraits l'opération n'en vaut pas la peine et ne se fera pas, donc personne ne gagnera d'argent. Pensez-vous qu'un banquier peut accepter ce sacrifice pour que l'opération soit réalisable ?

Il me reste à  me renseigner sur les comptes à  thermes car je ne sais pas de quoi il s'agit.
En tout, merci beaucoup pour votre aide, j'y vois plus clair !