Renégocier son crédit remet-il en question la défiscalisatio

Crédit immobilier : Epargner c'est également ne pas acheter trop cher l'argent pour financer son bien immobilier ! Discussion sur les prêts immobiliers.

Modérateurs : FranceTransactions, 24heures

MickaëlC
Messages : 1
Enregistré le : 25/10/2012 16:00

Renégocier son crédit remet-il en question la défiscalisatio

Messagepar MickaëlC » 25/10/2012 16:14

Bonjour,

J'ai contracté un crédit immobilier il y a deux ans et j'ai pu profiter de la défiscalisation des intérêts pour les primo-accédants.

Mon taux actuel est trés correct 3.46 (hors assurance) sur 19 ans (donc 17 ans restant à  payer).

Seulement, je ne suis pas satisfait de ma banque et je pense que mon profil me permet d'être en mesure de négocier.

Ma question est la suivante, même si j'arrive à  renégocier mon taux à  3.1 - 3.2 est ce que cela ne va pas annuler l'avantage de la défiscalisation des intérets? La loi ayant été supprimée depuis, je me dis que ce nouveau prêt pourrait être soumis aux nouvelles règles.

Après je suis conscient que cela tient plus du pinaillage que d'un réel interêt économique mais je veux vraiment exprimer mon mécontentement et j'ai peu de choses à  négocier avec eux (à  part mon compte avec visa premier qui me coute tout de même 16/17 € par mois).

Au passage, je n'ai aucune contrainte de pénalités concernant des remboursements anticipés.

Merci d'avance à  celui ou celle (ou ceux ;)) qui prendront le temps pour me répondre!

Mathieu HACHEMKHANI
Messages : 168
Enregistré le : 09/09/2011 10:26

Messagepar Mathieu HACHEMKHANI » 26/10/2012 15:19

Bonjour,

le prêt doit être contracté pour l'acquisition ou la construction de l'habitation principale. Il peut également être destiné à  financer la transformation d'un immeuble en local à  usage d'habitation, l'agrandissement de l'habitation principale, le paiement d'une soulte de partage en cas de
succession ou de divorce ou l'acquisition d'une fraction indivise du logement qui constitue votre habitation principale.

Toutefois les intérêts des emprunts souscrits pour se substituer à  un prêt ouvrant droit au crédit d'impôt ouvrent droit au crédit d'impôt dans la limite des intérêts afférents au prêt initial et des annuités restant à  courir jusqu'à  la cinquième (ou la septième), décomptée en principe à  partir de la mise à  disposition des fonds empruntés dans le cadre du prêt initial.

Pour de plus amples informations, je vous invite à  consulter la documentation officielle via le lien suivant : BOFIP

Espérant avoir répondu à  votre attente,

Mathieu HACHEMKHANI - CGPI
mathieu@iena-conseil.com - 06 99 02 56 68
IENA CONSEIL