J'y connais rien

Discussion générale sur le placement épargne assurance vie. Questions/réponses sur un contrat type d'assurance vie, les options possibles...

Modérateurs : FranceTransactions, 24heures

lalanne82000
Messages : 2
Enregistré le : 04/08/2018 07:12

J'y connais rien

Messagepar lalanne82000 » 04/08/2018 07:40

Bonjour,
Étant totalement néophyte en la matière et prudent, je viens solliciter votre aide.
Tout d'abord, les présentations et notre "profil": nous sommes un couple de 56 et 57 ans, à  la retraite, et notre revenu mensuel total est de 3020,00€ net.
Nous remboursons un crédit auto de 275,00 mensuel jusqu'en 05/2024 et un prêt immobilier de 618,00€ jusqu'en avril 2026. Notre maison est estimée à  235 000,00€
Nous contrôlons notre endettement.
Comme épargne, nous avons chacun 10 000€ sur un livret A (au cas oà¹....).
Nous avons encore un fils à  charge qui termine ses études supérieures l'an prochain.
Nous voudrions investir (chacun) en janvier prochain dans l'assurance-vie, dans le but de laisser au conjoint survivant, voire à  nos 2 enfants si nous disparaissons en même temps, un petit pecule en plus de nos livrets. De plus, il semblerait que les frais de succession soit réduits sur l'assurance-vie.
J'ai lu, qu'il existe des contrats co-souscrit, au 1er ou 2eme deces.
Je suis perdu en ce qui concerne les frais demandés.
Faut-il choisir un fond en euros ou unités de compte?
Je ne souhaite pas souscrire un tel contrat au sein de notre banque (crédit agricole) ou assurance (groupama).
Je souhaite investir 50,00€/mois sur chaque contrat (je sais, c'est peu...)
Pouvez-vous m'aider à  y voir plus clair?
Merci de m'avoir lu jusqu'au bout.
Amicalement.
Bruno.

lapalusd
Administrateur - Site Admin
Messages : 243
Enregistré le : 15/03/2007 20:34
Localisation : Bussy St Georges
Contact :

Messagepar lapalusd » 14/08/2018 13:44

Bonjour,

Merci pour votre présentation de votre situation, au moins, je peux vous répondre.

Compte-tenu de vos âges et de votre situation, vous avez un profil d'investisseur naturellement de type prudent.

Concernant le contrat d'assurance-vie, déjà  vous avez le bon réflexe de ne pas souscrire auprès d'une banque, c'est un bon point. Bravo ! Concernant les frais, il vous faut choisir un contrat sans frais sur les versements, et 50€ par mois suffisent tout à  fait pour plusieurs de ces contrats. Investir régulièrement, même une somme modeste, est un très bon point.

Concernant la clause bénéficiaire du ou des contrats (ils sont sans frais, le plus simple est donc d'en ouvrir deux, un chacun), la clause standard répond à  votre objectif. En cas de décès, le conjoint survivant percevra le capital, en cas de décès simultanés, vos enfants. Au décès du second parent, les enfants perçoivent le capital dans la succession, avec les remises fiscales de l'assurance-vie.Mais si vous tenez absolument à  ne souscrire qu'un seul contrat, la co-adhésion est évidemment possible, il faut opter alors pour le dénouement du contrat au second décès dans votre cas.

Sur ce site, une édition liste tous les contrats sans frais sur les versements, accessible à  partir de 50€ par mois (francetransactions.com/gerer-son-argent/assurance-vie-10-contrats-sans-frais-pour-epargnants-a-budgets-serres.html).

Compte-tenu de votre profil d'investisseur, il convient que vous investissiez en grande partie sur le fonds euros (sans risque de perte de capital). Investir sur des unités de compte peut potentiellement rapporter davantage, mais peut faire perdre du capital. Donc si vous n'acceptez pas de prise de risque, investissez le maximum possible sur le fonds euros. Attention, certains fonds euros imposent un versement minimum en unités de compte.

Enfin, de façon générale, si votre objectif unique est de préparer un pécule pour vos enfants, sachez que vous pouvez souscrire un contrat en leur nom directement (avec leur accord évidemment), ce qui règle définitivement le souci de la succession. Les sommes versées tous les mois seront donc des dons d'argent que vous devez déclarer au fisc chaque année, sans payer le moindre euro, dans la mesure o๠vous n'excédez pas les 100.000€ sur 15 ans glissant, ce fameux abattement dont tant de personnes ne connaissent pas l'existence, en s'embarquant dans des montages parfois bien alambiqués pour rien. Dans un tel cas, le profil d'investisseur des enfants seront à  considérer, et l'exposition aux unités de compte pourrait être bien plus élevée, compte-tenu d'une espérance de vie restante plus grande. Et comme chacun sait, sur le très long terme, les unités de compte, c'est ce qui rapporte le plus.

En espérant avoir éclairer un peu votre lanterne.

Bien à  vous.

lalanne82000
Messages : 2
Enregistré le : 04/08/2018 07:12

Messagepar lalanne82000 » 15/08/2018 08:03

Merci pour votre réponse.
J'avais déjà  regardé les contrats dont vous parlez et j'avais regardé le 1er de la liste, celui d'Altaprofits.
Pour l'instant, je vais mettre en stand-by, la scolarité de mon fils entraînant des frais un peu plus élevé que prévu, je vais "investir" sur sa formation.
Vu que c'est sa dernière année et que son orientation professionnelle offre pas mal de débouchés (hotellerie-restauration), je vais attendre l'an prochain pour investir dans lassurance-vie.
Encore merci pour votre réponse.
Bien cordialement