LFP MULTIMMO (PART PHILOSOPHALE)

Publié le

LFP MULTIMMO est une SCI dont les parts sont éligibles à de nombreux contrats d’assurance-vie et PERP.

LFP MULTIMMO PART PHILOSOPHALE est une SCI de la catégorie bureaux, à capital variable, créée le 05/10/2004., LFP MULTIMMO PART PHILOSOPHALE est également accessible via des contrats d'assurance-vie, permettant ainsi aux épargnants de bénéficier de frais de souscription réduits, d'une liquidité assurée en cas de revente et des avantages fiscaux lié à l'assurance-vie.

Son taux de DVM (Distribution sur Valeur de Marché) pour 2017 était de 3.19%. Le DVM servi en 2017 est inférieur à la moyenne du marché. La moyenne des DVM pour 2017 de l'ensemble des SCI étant de 4.43% (Source ASPIM). Gérée par UFG REM,, LFP MULTIMMO PART PHILOSOPHALE est également accessible via des contrats d'assurance-vie, permettant ainsi aux épargnants de bénéficier de frais de souscription réduits, d'une liquidité assurée en cas de revente et des avantages fiscaux lié à l'assurance-vie.

Cette SCI est ouverte à la souscription.

Fiche LFP MULTIMMO PART PHILOSOPHALE
Identité
NomLFP MULTIMMO PART PHILOSOPHALE
Création05/10/2004
Gestionnaire UFG REM
Catégorie SCPIBUREAUX
SCPI à capitalVariable
Indicateurs financiers
Taux de Distribution sur Valeur de Marché (2017) (DVM)3.19 %
Historique des DVM LFP MULTIMMO PART PHILOSOPHALE
Capitalisation289 868 792 €
Investir sur LFP MULTIMMO PART PHILOSOPHALE ?
Période de souscriptionOuverte
Frais de souscription2,00 %
Assurances vie proposant LFP MULTIMMO PART PHILOSOPHALE en unités de compte
Contrats proposant LFP MULTIMMO PART PHILOSOPHALE en unité de compte

DVM : Taux de Dividende sur Valeur de Marché.

RAN : Taux de report à nouveau.

PGR : Taux de provision pour grosses réparations.

Contrats d'assurance-vie permettant d'investir sur LFP MULTIMMO PART PHILOSOPHALE
Assurance Vie
(contrats)
Nombre de parts maxi. LFP MULTIMMO PART PHILOSOPHALE Prix d'acquisition d'une part par rapport à un achat en direct(1) Taux de reversement
des dividendes
à l'épargnant (2)
En savoir +
CHOLET DUPONT (Afilium pierre Vie)

AFILIUM PIERRE VIE

NC NC NC
EPARGNISSIMO (Croissance Avenir)

CROISSANCE AVENIR

50.00% du contrat maximum. Dans la limite de 50 000,00 € NC NC
EPATRIMOINE (Epargne Evolution)

EPARGNE EVOLUTION

0.00% du contrat maximum. NC 100.00 %
FORTUNEO (Fortuneo Vie)

FORTUNEO VIE

NC NC NC
NORTIA (Nelia Vie)

NELIA VIE

0.00% du contrat maximum. NC 100.00 %
ASSURANCEVIE.COM (Puissance Avenir)

PUISSANCE AVENIR

NC NC NC
(1): En pourcentage du prix de la part pour un achat en direct, en détention en compte-titres. Prix identique = 100%.
(2): La majorité des contrats ne reverse pas l'intégralité (=100%) des dividendes versés par les SCPI.
Attention, comme tout placement dans l'immobilier, les SCPI sont des placements à risques de perte de capital.
  • Risque de perte en capital : le prix des parts de SCPI peut varier à la hausse, comme à la baisse. La valorisation des parts de SCPI dépend des conditions du marché de l'immobilier, sans tenir compte de la qualité intrinsèque des biens détenus.
  • Risque de rendement : aucun rendement n'est garanti. Une SCPI peut ne pas servir le moindre rendement. Les performances passées ne préjugent strcitement en rien des performances à venir.
  • Risque d'illiquidité : En achetant des parts de SCPI en direct, vous n'êtes pas certain de pouvoir les revendre. Les cessions peuvent être organisées par le gestionnaire, mais restent de gré à gré. En cas de retournement du marché de l'immobilier, vous ne pourrez probablement pas revendre vos parts (hormis investissement via un contrat d'assurance-vie, l'assureur prenant à sa charge ce risque d'illiquité).
  • Risque de crédit : le financement de parts de SCPI à crédit représente une prise de risque importante, fortement déconseillée aux investisseurs n'ayant pas le capital nécessaire pour solder le crédit à tout moment.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article LFP MULTIMMO (PART PHILOSOPHAL : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également

Enregistrer au format PDF Téléchargez cet article (PDF)