Fiscalité des intérêts perçus en 2021 (imposition 2022)

Imposition des intérêts perçus en 2021 sur les livrets épargne fiscalisés © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Les intérêts des livrets épargne fiscalisés, perçus en 2021, ainsi que les autres intérêts des placements épargne à taux fixe (comptes à terme, coupons d’obligations, comptes rémunérés, etc.) sont soumis, par défaut, au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) ou Flat Tax. Toutefois, certains épargnants ont avantage à inclure les intérêts perçus à leur revenu catégoriel. Détails.

Publié le

Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) ou Flat Tax ou IR ?

Par défaut, les intérêts perçus sont soumis au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU). Ce PFU, ou encore désigné sous le terme de Flat Tax, inclus les prélèvements sociaux. Son taux en vigueur en 2021 est de 30%, ce total étant composé de 17.20% de prélèvements sociaux et de 12.80% de prélèvements fiscaux. L’épargnant peut opter pour l’imposition de ses intérêts sur la tranche marginale d’imposition sur le revenu la plus élevés (notamment lorsqu’ils sont non imposables).

Imposition des intérêts (livrets fiscalisés, comptes à terme, coupons d'obligations, etc.) : Choisir entre IR et PFU.
Tranche marginale d'imposition sur le revenu (1) Taux d'impôt IR(3)Taux d'imposition des intérêts via PFU(2) Taux d'imposition des intérêts via IR(3) Choix à effectuer
Jusqu'à 10.084 €0,00 %30,00 %17,20 %Option IR
De 10.085 € à 25 710 €11,00 %30,00 %27,45 %Option IR
De 25 711 € à 73 516 €30,00 %30,00 %45,16 %PFU
De 73 517 € à 158 122 €41,00 %30,00 %55,41 %PFU
A partir de 158 123 €45,00 %30,00 %59,14 %PFU
(1) : Barème 2021 des impôts sur le revenu.
(2) : PFU : Prélèvement Forfaitaire Unique ou Flat Tax.
(3) : IR : Imposition sur le revenu.

Imposition des intérêts perçus en 2021

C’est en 2022, durant la campagne de déclaration des revenus 2021, soit en mai/juin 2022, que vous allez devoir choisir votre mode d’imposition pour vos intérêts perçus en 2021 sur vos différents livrets épargne fiscalisés, comptes à terme et autres comptes rémunérés à taux garantis. Depuis 2018, par défaut, tous les intérêts des livrets épargne fiscalisés, coupons des obligations, produits des comptes à terme, et autres intérêts de produits de placements à taux fixe, sont soumis à la flat tax (prélèvement forfaitaire unique), au taux de 30%. La fiscalité des comptes épargne en 2021 n’évolue donc pas par rapport à la fiscalité des intérêts issus des comptes épargne applicable perçus en 2018.

Fiscalité des intérêts perçus en 2021 : Prélèvement Forfaitaire Unique

Tous les produits de placements à revenu fixe sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU ou flat tax) au taux de 30% (dont 17,2% de prélèvements sociaux). Il est toujours possible d’opter pour l’inclusion des intérêts perçus au barème progressif, notamment pour les épargnants non imposables sur le revenu. Mais attention, cette option sera applicable pour l’ensemble des produits des placements (hors Assurance-Vie). Pas de panachage possible. Les contribuables imposables sur le revenu n’ont pas toujours avantage à opter pour la soumission de leurs intérêts au barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Option imposition à l’impôt sur le revenu (IR), attention au RFR

Les épargnants non imposables sur le revenu peuvent opter pour la soumissions des intérêts perçus à l’IR. Seuls les prélèvements sociaux seront donc à payer. Attention toutefois, le montant des intérêts viendra de fait augmenter votre revenu fiscal de référence (RFR), servant de base pour l’attribution de l’ensemble des allocations. Certains épargnants se voyant ainsi priver de l’octroi d’allocations pour quelques euros de dépassement, ce gain fiscal est globalement une perte de pouvoir d’achat. Faites vos calculs avant de choisir !

Les intérêts de l’épargne réglementée (livret A, LDDS, LEP, PEL, CEL, livret jeune) ne sont pas imposables sur le revenu. De ce fait, les intérêts perçus sur ces placements épargne réglementés ne sont pas à la déclarer lors de votre déclaration de revenus.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Fiscalité des intérêts (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

1 commentaire

  • Bonjour,Attention pour les personnes de +65 ans, le fait d’inclure les intérêts dans les revenus (pensions de retraite entre autres) peut faire basculer au dessus du seuil permettant l’abattement de 1224 euros pour une personne seule (en 2020 , seuil=24690 euros pour une personne seule). Il faut donc faire le calcul avec les 2 options et choisir la plus avantageuse (case 2OP cochée et non cochée). Autre point, Dans le cas de l’imposition au barème, le prélèvement à la source à venir sera plus élevé car il sera calculé sur l’ensemble des revenus (pensions, ..., + intérêts).....

    Répondre à ce message

A lire également