Prélèvement à la source : les gagnants et les perdants

Publié le , mis à jour le

La mise en place du prélèvement à la source effective à partir du 1er janvier 2019. Sa mise en place est reportée d’une année, décision d’Emmanuel Macron. Qui sera gagnant, qui sera perdant ? Les contribuables partant à la retraite en 2019 seront les gagnants de mise en place du prélèvement à la source. Les perdants, eux, seraient bien plus nombreux...

Les gagnants : Heureux les contribuables partant en retraite en 2019 !

Une année d’impôt bien plus légère ! Ce sera pour 2019 pour les contribuables partant en retraite. En effet, cette année-là, ils paieront cette un impôt calculé sur la base de leur pension, et non de leur dernière année de revenu d’activité. Un gain donc direct d’impôt !

Les gagnants : Heureux ceux qui débutent leur carrière en 2018 !

L’année 2018 étant fiscalement une année sans imposition sur les revenus, les jeunes débutant leur activité professionnelle cette année-là percevront donc leur salaire net d’impôt sur les revenus. Une opportunité dont il faudra profiter, car cela n’arrivera qu’une seule fois dans leur vie !

Les perdants : ils sont bien plus nombreux...

Tout d’abord, les contribuables, dont l’année 2019 sera la 1ère année d’imposition, comme les jeunes entrant dans la vie active. Ils devront donc payer des impôts dès la première année et ne pourront donc pas bénéficier d’une année de trésorerie comme en ont bénéficier les autres contribuables.

- la mensualisation des impôts à payer, c’est une opportunité de moins de placer à bon compte

Enfin, tous les contribuables faisant fructifier le montant de leur impôt à payer seront également impactés négativement, puisqu’ils perdront une année de trésorerie. Sauf si évidemment, ils mettent à profit l’année fiscale blanche de 2018 pour créer une réserve financière équivalente à une année d’impôt.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Prélèvement à la source : (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

9 commentaires

  • bonjour,

    Et qu’est-il prévu pour les gens qui partent ne retraite en 2017 ??? s’ils doivent payer au 01 01 2018 sur la base de leurs revenus 2016 alors que leur retraite 2017 et suivantes est beaucoup moins élévée que leur salaire 2016 pris en compte pour la détermination de leur taux d’imposition, ça va être un massacre !!

    Répondre à ce message

  • Bonjour, cette annee nous deduisons la pension alimentaire versee a notre fils qui etait etudiant en 2016 et a commence a travailler en septembre 2016, notre taux marginal d’imposition grace a cette deduction est de 14%.
    En 2018 nous declarerons les revenus percus en 2017 sans plus aucune reduction d’impot notre taux marginal d’imposition passe alors à30% qui s’appliquera donc avec le prelevement a la source sur le revenu net mensuel jusqu’en septembre 2018 mais en OCTOBRE 2018 mon mari part a la retraite et apres simulation le taux marginal d’imposition repasserait a 14%.
    Est-ce que cela veut dire que le taux de 30% va s’appliquer jusqu’a la nouvelle declaration d’impot sur les revenus 2018 que l’on fera en avril 2019 ??? si oui on va donc payer 16% de plus pendant 10 mois la reevaluation du taux faite par le fisc, c’est impensable !
    merci de votre reponse

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      De nombreux Français vont être dans des cas similaires au votre. Le prélèvement à la source est les variations de TMI ne font pas bon ménage.

      Mais il convient, avant de s’inquiéter, de s’assurer que ce prélèvement à la source sera bien mis en place, ce qui n’est pas certain, car aucun des 11 candidats dit vouloir le conserver en place. Même Mr Macron, son plus grand défenseur, avoue que Bercy ne serait pas prêt pour le 1er janvier 2018. Donc... Attendons encore quelques semaines.

      Bien à vous

      Répondre à ce message

    • « Est-ce que cela veut dire que le taux de 30% va s’appliquer jusqu’a la nouvelle declaration d’impot sur les revenus 2018 que l’on fera en avril 2019 ??? »
      1. Un point d’interrogation suffit pour indiquer que vous posez une question,
      donc je me sers des deux surnuméraires pour la réponse 2 (remplacez les par des « . » pour avoir un lien.
      2. La réponse se trouve sur economie ?gouv ?fr/prelevement-a-la-source/pourquoi-la-reforme :
      « vous allez pouvoir adapter votre impôt à vos changements financiers et familiaux au moment où ils se produisent, et non un an après.
      Étonnant non ?

      Répondre à ce message

  • Bonjour
    Comment cela va-t-il se passer pour la loi pinel ?
    Va-t-on perdre une année de défiscalisation ?
    L’engagement de 6,9 ou 12 ans correspond à des années calendaires ou à des années d’imposition ?
    Cordialement
    Catherine

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      A priori, cela devrait se passer pas trop mal, puisque le crédit d’impôt correspondant à l’année 2017 sera utilisable en 2018, l’année 2017 étant blanche. Le tout sous réserves que la mise en place du prélèvement à la source ait effectivement lieu (cf élections législatives à venir).

      Concernant l’engagement, il s’agit bien d’une date spécifique donnée (dd/mm/yyyy) pour le Fisc et non pas seulement d’une année... Attention, si l’engagement est effectué une année N et le premier bail de location signé en N+1, d’un point de vue fiscal, la réduction d’impôt ne débutera qu’en année N+1.

      Bien à vous

      Répondre à ce message

A lire également

Enregistrer au format PDF Téléchargez cet article (PDF)