Prélèvement à la source : les gagnants et les perdants

Publié le , mis à jour le

La mise en place du prélèvement à la source effective à partir du 1er janvier 2018 inquiète. Qui sera gagnant, qui sera perdant ? Les contribuables partant à la retraite en 2018 seront les gagnants de mise en place du prélèvement à la source. Les perdants, eux, seraient bien plus nombreux...

Les gagnants : Heureux les contribuables partant en retraite en 2018 !


Une année d’impôt bien plus légère ! Ce sera pour 2018 pour les contribuables partant en retraite. En effet, cette année-là, ils paieront cette un impôt calculé sur la base de leur pension, et non de leur dernière année de revenu d’activité. Un gain donc direct d’impôt !

Les gagnants : Heureux ceux qui débutent leur carrière en 2017 !


L’année 2017 étant fiscalement une année sans imposition sur les revenus, les jeunes débutant leur activité professionnelle cette année-là percevront donc leur salaire net d’impôt sur les revenus. Une opportunité dont il faudra profiter, car cela n’arrivera qu’une seule fois dans leur vie !

Les perdants : ils sont bien plus nombreux...


Tout d’abord, les contribuables, dont l’année 2018 sera la 1ère année d’imposition, comme les jeunes entrant dans la vie active. Ils devront donc payer des impôts dès la première année et ne pourront donc pas bénéficier d’une année de trésorerie comme en ont bénéficier les autres contribuables.
- la mensualisation des impôts à payer, c’est une opportunité de moins de placer à bon compte
Enfin, tous les contribuables faisant fructifier le montant de leur impôt à payer seront également impactés négativement, puisqu’ils perdront une année de trésorerie. Sauf si évidemment, ils mettent à profit l’année fiscale blanche de 2017 pour créer une réserve financière équivalente à une année d’impôt.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Prélèvement à la source : (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

16 commentaires

  • Il n’y aura ni gagnants ni perdants.
    Ça n’est qu’une question de trésorerie.
    Chacun payera sa part comme aujourd’hui, avec + ou - de décalage de trésorerie.
    A l’heure actuelle un retraité peut demander le sursis de paiement de ses impôts après estimation de ses impôts, une fois sa déclaration de revenus faites.

    repondre message

  • quelle année blanche ???
    en 2017 nous aurons à payer les impôts des revenus de 2016.

    repondre message

  • Qu’est-ce qui est prévu pour les revenus de 2017 ? Je ne croie pas que l’Etat va faire cadeau de l’impôt sur les revenus de l’année 2017 !!!

    repondre message

    • Issu du texte officiel : L’impôt normalement dû au titre des revenus non exceptionnels perçus en 2017 sera annulé !

      Difficile à croire je vous le concède après la pression fiscale subie depuis 4 ans, mais... Maintenant, tout ceci devrait se faire après les élections de 2017, et comme la droite a annoncé qu’elle ne souhaitait pas sa mise en place, ne soyons pas trop impatient de bénéficier de cette année de non imposition...

      repondre message

  • Bonjour,
    Les revenus 2017 seront bien imposés en 2018, il y aura une régularisation.
    le gain en trésorerie est ridicule compte tenu des taux à court terme du moment.

    repondre message

    • Non, d’après le document officiel transmis ce WE par le gouvernement, seuls les revenus exceptionnels de 2017 feront l’objet d’une imposition. L’impôt normalement dû au titre des revenus non exceptionnels perçus en 2017 sera annulé.

      Peut-être difficile à croire, mais c’est ainsi...

      Copier/coller du texte officiel :

      L’impôt sur le revenu sera payé chaque année : en 2017 sur les revenus de 2016, en 2018 sur les revenus de 2018 et en 2019 sur les revenus de 2019.
      Il n’y aura pas de double imposition en 2018 sur les salaires, les retraites, les revenus de remplacement, les revenus des indépendants et les revenus fonciers récurrents. L’impôt normalement dû au titre des revenus non exceptionnels perçus en 2017 sera annulé.

      repondre message

  • De quelle façon le prélèvement à la source sera appliqué pour les retraités, compte tenu du fait que plusieurs organismes de retraite sont concernés ?
    Je n’ai pas entendu parler des retraités jusqu’à présent.
    C’est peut-être parceque ce n’est pas applicable ??

    repondre message

  • Bonjour,
    qu’est ce qui est prévu pour les dons effectués à des associations en 2017 ? les versements réalisés sur des PERP en 2017 seront ils déductibles en plus de ceux réalisés en 2018 au titre de l’impôt 2018 ?
    Merci

    repondre message

    • Ce sont des bien bonnes questions ! Le gouvernement a indiqué que les crédits d’impôts ne seraient pas perdus, donc logiquement les abattements obtenus via les versements PERP devraient effectivement se reporter sur 2018, mais tout ceci reste à être confirmé. Au pire du pire, il ne faudrait rien verser sur son PERP en 2017.
      Mais cela pose un souci pour les prélèvements automatiques mis en place, et plus encore aux contrats Madelin des TNS, ayant des versements annuels minimum obligatoires. Cela promet encore de longues séances de discussion à nos législateurs...

      repondre message

  • Bonjour, J’ai une question concernant les dons. Auparavant on déclarait les dons lors de la déclaration fiscale et ceux ci étaient déduits à hauteur de 75% ou 66%. Maintenant avec le prélèvement à la source comment cela va t’il se passer ? Est-ce que l’état va rembourser la différence en fin d’année ? Idem pour les frais réels, l’emploi d’une personne à domicile... Merci

    repondre message

    • Bonjour,

      Oui, le prélèvement à la source ne change rien à la phase de régularisation des revenus et calcul des crédits et réductions d’impôt.

      Vous allez toujours devoir vous connecter au site des impôts une fois par an pour déclarer vos dons, vos charges donnant droit à des crédits ou réductions d’impôts, etc. comme aujourd’hui.

      Et comme pour cette année, le Fisc calcul le montant de votre impôt final, et vous rembourse le trop perçu.

      repondre message

  • Avec le prélèvement à la source, comment cela va-t-il se passer pour les usagers qui bénéficient de réductions d’impôt via des SCPI, dons, cotisations syndicales, femme de ménage, etc. ? : l’employeur sera-t-il informé ou bien l’usager a-t-il la possibilité de payer ses impôts à l’employeur puis de demander une ristourne aux impôts après ?

    repondre message

    • Bonjour,

      Le prélèvement à la source ne veut dire que les régularisations n’existeront plus. Toutes les réductions d’impôts seront appliquées après la phase de prélèvement, donc vous allez d’abord payer l’ensemble de votre impôt théorique, puis par la suite, le Fisc vous remboursera le trop perçu, suite à la l’application de vos réductions d’impôts diverses et variées. Le prélèvement à la source fonctionne bien dans les pays où le maquis fiscal n’est pas aussi dense qu’en France...

      repondre message

  • Si l’opposition avait deux sous d’audace, au lieu de s’opposer à la réforme en maintenant le statu quo, elle remplacerait cette usine à gaz (causée par le maintien de la progressivité de l’impôt,des quotients - familial et conjugal -, des déductions diverses, ...) par une "flat tax" prélevée à la source à taux fixe, taux éventuellement différenciés suivant la nature des revenus (salaires, retraites, revenus du capital, etc.)sur le modèle de ce qui fonctionne déjà très bien pour la CSG.
    De plus, ça permettrait de supprimer des dizaines de milliers de postes de fonctionnaires, tout en réduisant la fraude !
    A noter que c’est la solution adoptée par plusieurs pays ex-communistes.

    repondre message

  • bonjour,

    Et qu’est-il prévu pour les gens qui partent ne retraite en 2017 ??? s’ils doivent payer au 01 01 2018 sur la base de leurs revenus 2016 alors que leur retraite 2017 et suivantes est beaucoup moins élévée que leur salaire 2016 pris en compte pour la détermination de leur taux d’imposition, ça va être un massacre !!

    repondre message