1 J’aime pour monabanq., c’est 1 Euro pour Médecins Sans Frontières, alors aimez !

Publié le , mis à jour le

Opération Monabanq. / Médecins Sans Frontières : Du 28 novembre au 26 décembre 2012 la banque en ligne monabanq. reverse 1 euro pour chaque fan supplémentaire sur sa page Facebook, interview de Guillaume Despré, directeur marketing de l’établissement monabanq.

FT (FranceTransactions.com) : Les réseaux sociaux sont de bons vecteurs de partage pour les opérations de solidarité. A ce titre, la banque en ligne monabanq. lance sur Facebook une opération unique en son genre, "Mobilisons-nous pour Médecins Sans Frontières".

Pour l’occasion, Guillaume Despré (GD), directeur marketing au sein de la banque en ligne monabanq. nous détaille cette campagne.

FT : En quoi consiste l’opération Monabanq. / Médecins Sans Frontières ?

GD : Du 28 novembre au 26 décembre 2012, pour chaque « like » enregistré sur www.monabanq.com ou sur www.facebook.com/monabanq, monabanq. reverse un euro à Médecins Sans Frontières.

Nous avons donc besoin de la mobilisation des internautes et de leur force de diffusion pour faire évoluer le compteur et atteindre notre objectif de 25 000 « likes ».

FT : Pourquoi avoir fait le choix de Médecins Sans Frontières ?

GD : Nous voulions mettre notre expertise en ligne et notre présence sur les réseaux sociaux au profit d’une association.

En octobre, Médecins Sans Frontières a largement communiqué sur son besoin de fonds via sa campagne « SANS vous, pas de Médecins SANS Frontières ».

Nous y avons été sensibles et avons contacté MSF pour définir, avec eux, les termes d’un possible mécénat.

FT : Quels sont les autres moyens de communication privilégiés pour promouvoir l’opération ?

GD : L’opération sera relayée sur notre site et sur notre page facebook. Nos clients seront également mis à contribution via leur Espace Personnel. Nous comptons évidemment sur les amis, des amis, de nos amis, etc, pour nous aider !

FT : Les fonds récoltés par MSF permettront de payer quels types de frais ?

GD : Médecins Sans Frontières utilisera les fonds récoltés selon les priorités et les urgences. Nous n’avons évidemment fixé aucune condition d’utilisation des fonds reversés par monabanq.

FT : Ce type de partenariat sera-t-il reconduit ultérieurement ?

GD : Que ce soit les opérations de buzz sur notre livret dont le taux progresse avec le nombre de souscripteurs ou sur cette opération de « mécénat viral », nous cherchons sans cesse à innover dans un secteur bancaire peu habitué encore à ce genre d’initiatives.

Tout dépend du succès rencontré. Si l’objectif de 25 000 « likes » est atteint, nous envisagerons peut-être de renouveler l’opération. Ce qui est certain, c’est que nous essaierons toujours de proposer des idées nouvelles.

FT : Cette approche solidaire, est-ce nouveau chez monabanq. ?

GD : Nous avons déjà participé à des actions comme « un-million-pour-le-téléthon » par exemple, mais jusqu’à présent, notre implication portait essentiellement sur des actions en interne (missions de congés solidaires, parrainages d’enfants, ...).

Nous faisons partie d’un groupe engagé dans la lutte contre toutes les formes d’exclusion, impliqué dans des actions à destination de l’enfance et dans la recherche médicale.

Il nous a semblé naturel de porter, à notre tour, un projet solidaire, en nous appuyant sur les leviers propres à notre statut « en ligne ».

FT : Pourrions-nous voir apparaître des produits solidaires au sein de la gamme de produits monabanq. ?

GD : Nous portons un réel intérêt à ce type de produits. Nous en sommes encore aux débuts de notre démarche solidaire, mais pourquoi pas ?




Directeur marketing au sein de la banque en ligne monabanq.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article 1 J'aime pour monabanq., : Publiez un commentaire ou posez votre question...