Assurance-vie : Demandez une avance sur votre contrat pour éviter un crédit !

Publié le , mis à jour le

Peu connue, l’avance sur contrat en assurance-vie est pourtant une solution avantageuse lorsque l’on a besoin de liquidité. Zoom sur ce mécanisme de crédit sur votre contrat d’assurance-vie...
Assurance-vie : Demandez une avance sur votre contrat pour éviter un crédit !
©stock.adobe.com

Assurance-vie : l’avance sur contrat

Le crédit coûte cher. Quand on possède de l’épargne, il est bien souvent plus avantageux de puiser dans son épargne que de partir sur une solution de crédit.
L’assurance-vie n’a pas que des avantages, le capital placé n’est pas disponible immédiatement. Par ailleurs, la fiscalité en vigueur sur les premières années a également un coût. Fort heureusement, il existe tout de même une solution pour éviter de prendre un crédit, alors que l’on possède du capital placé.

  • Assurance-vie : Rachat partiel ou Avance ?

Même si elle répond au même besoin de trésorerie, l’avance sur contrat ne doit pas être confondue avec un rachat partiel. Ces deux mécanismes sont sensiblement différents ;

  • Le rachat est imposé sur les plus-values alors que l’avance échappe à toute imposition,
  • L’avance présente un avantage de taille, elle n’entame pas le capital de votre contrat. En effet celle ci fonctionne comme un crédit correspondant à une partie de l’épargne générée sur votre contrat depuis sa souscription.

Assurance-vie : les modalités de l’avance sur contrat

Le montant de l’avance sur contrat en assurance-vie ne peut pas excéder 60% de l’épargne en cours au moment de votre demande. Comme tout crédit, l’avance devra être remboursée. Vous disposerez pour cela un délai de 3 ans renouvelable une fois.

La demande doit être effectuée par courrier à l’organisme financier ou vous avez souscrit votre contrat. Elle est généralement accordée sans difficulté et disponible rapidement (sous 8 à10 jours).

Avance sur assurance-vie : à quel taux ?

La somme empruntée au titre de l’avance sur contrat est soumise à des intérêts.
Le [a[taux d’intérêt]a], ne peut pas être inférieur au taux moyen des emprunts d’Etat majoré d’un point, soit 5 à 6%. Il doit être clairement spécifié dans votre contrat au moment de la souscription.

Il arrive que le [a[taux d’intérêt]a] de l’avance tienne compte du rendement du fonds en euros de votre contrat sur l’année précédant votre demande. Dans ce cas, c’est le taux le plus important entre le rendement du fond euros et le TME + 1point, qui sera appliqué.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Assurance-vie : Demandez (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également