Comment placer au mieux son argent à 25 ans ?

Publié le

Comment investir ses économies quand on a 25 ans ? Quel est l’objectif à atteindre ?
Comment placer au mieux son argent à 25 ans ?
©stock.adobe.com

25 ans : Objectif, devenir propriétaire !

Tout le monde aspire à devenir un jour propriétaire de son logement. Mais pour y arriver il faut se construire un apport conséquent (entre 10 et 15 % de l’investissement). Il faudra commencer à épargner le plus tôt possible pour se constituer ce capital.

A 25 ans, la majorité des Français entrent dans la vie active. C’est le moment idéal pour démarrer la constitution de votre futur apport.

Pour cela, des placements comme le plan épargne logement (pel) accompagné d’un compte épargne logement (cel) vous offriront des intérêts défiscalisés. Mais surtout, ces produits d’épargne vous donneront des possibilités d’emprunt à des taux attractifs pour l’achat de votre résidence principale.

Le PEE peut être également utiilisé, si votre entreprise le propose. Il convient alors dans ce cas d’étudier les conditions d’abondement de ce plan épargne. Défiscalisé au bout de 5 années, ce placement convient à une épargne longue de constitution de capital.

PEL et CEL

Le taux en vigueur du PEL est actuellement de 2,50 % et avant le 10e anniversaire de votre plan, aucun impôt ne sera prélevé sur vos intérêts, hors prélèvements sociaux. Au moment de la demande de prêt lié au PEL pour, un minimum de 5.000 euros, vous toucherez une prime d’Etat pouvant aller jusqu’à 1.500 euros. En outre, les contraintes de versements sont faibles puisqu’il suffit de 225 euros pour ouvrir un PEL, puis de verser 270 par semestre, ou 45 euros par mois.

Pour le CEL, le taux de base de 0,75 % et le plafond de 15.300 euros ne sont pas très alléchants, mais la souscription d’un prêt donne droit à une prime plafonnée à 1.144 euros et le taux de crédit qui y est rattaché est de 2,25 %.

  • PEL / CEL : des taux de crédits pas toujours avantageux

Si actuellement, les taux de crédit immobilier accessibles vie les PEL et CEL ne sont pas compétitifs, par rapport aux crédits bancaires classiques, ils peuvent néanmoins rapidement le devenir. Les taux de marché ne cessent de varier à la hausse comme à la baisse. Comme gérer, c’est prévoir, mieux vaut jouer sur plusieurs tableaux.

Par ailleurs, les prêts obtenus via le PEL et le CEL sont considérés comme des apports de capitaux par les banques, car le prêteur n’est autre que l’Etat. en effet, il s’agit de prêts réglementés,

Le PEE

Le PEE, le must de l’épargne salariale

Par ailleurs, afin de compléter votre épargne, il est fortement conseillé de vous tourner vers le PEE, si votre société en possède un. Si c’est le cas, votre entreprise peut abonder chacun de vos versements jusqu’à 300 % de chaque dépôt en faisant un placement imbattable sur le marché. Maximiser vos dépôts pour toucher l’abondement maximal annuel chaque année est donc important, d’autant que le PEE est défiscalisé et que votre épargne est déblocable pour l’achat de votre résidence principale.

Ces placements pourront vous permettre de construire votre apport en tout sérénité et de bénéficier d’un crédit aux mensualités avantageuses. Un aspect important pour rentabiliser votre investissement immobilier en le louant si vous décidez pour diverses raisons de ne plus l’occuper.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Comment placer au mieux (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également