Epargne retraite : Epargner pour sa retraite, une tendance forte et nécessaire !

Publié le , mis à jour le

Epargne retraite : les produits d’épargne retraite connaissent depuis quelques années une progression exceptionnelle malgré la crise, voici le panorama des différentes solutions et leurs évolutions chiffrées en 2009 pour illustrer la tendance ...

Le gouvernement nous présentait mercredi 16 juin, les modalités du nouveau système de retraite. Ainsi l’âge légal de départ passera progressivement de 60 à 62 ans en 2018 en augmentant chaque année de quatre mois à partir du 1er juillet 2011. Logiquement, l’âge de la retraite à taux plein glisse de façon similaire de deux ans (65 à 67 ans) pour bénéficier d’une retraite sans décote.

Les dernières années sont les plus longues et pourtant la fin de carrière est assimilée à une période charnière durant laquelle le travailleur cotise le plus. Profiter pleinement de sa retraite est néanmoins possible en constituant petit à petit une épargne retraite qui permettra d’estomper le manque à gagner ...

Placements épargne retraite : un dénominateur commun, le long terme

Epargner pour sa retraite est un engagement sur le long terme. La plupart des placements épargne retraite ne permettent pas de récupérer ses avoirs avant la retraite effective. Il convient donc de ne pas se lancer sur le premier placement venu, sans en connaître toutes les caractéristiques.

Epargne retraite : le PERP pour les salariés à haut revenus

Le Plan Epargne Retraite Populaire est ouvert à tous en théorie. Mais en pratique, le perp, contrairement à son nom, n’est pas si populaire, car il favorise surtout les contribuables les plus fortement imposés.

Le souscripteur capitalise jusqu’à l’age de départ en retraite souhaité. L’épargne retraite ainsi accumulée est reversée sous forme de rente viagère.

Le perp n’est donc pas apprécié seulement comme produit d’épargne, il permet aussi de payer moins d’impôts.

Evolution en 2009 : le PERP affiche une hausse de 62.000 produits soit 2,1 millions de plans en 2009. La FFSA indique que le montant des provisions mathématiques des PERP s’élève à 5,3 milliards d’€ à la fin de l’année 2009, en progression de 31 % par rapport à N-1.

Epargne retraite dans les entreprises

-* Le perco

Le Plan Epargne Retraite Collectif est un plan épargne complémentaire proposé par accord collectif dans chaque entreprise qui le désire.
Le perco est ouvert à tous les salariés de l’entreprise ayant opté pour le dispositif mais aussi aux chefs d’entreprise et aux mandataires sociaux de sociétés de moins de 100 collaborateurs.

Différents flux viennent approvisionner le PERCO, la participation, l’ intéressement ou les versements volontaires dans la limite de 25% de la rémunération annuelle brute.

Au 31 décembre 2009, les flux d’alimentation des PERCO (Source AFG) :

  • Participation : 21 %
  • Intéressement : 13 %
  • Versements volontaires des salariés : 21 %
  • Abondement de l’entreprise : 45 %

Sur le même principe que le PERP, le capital détenu sur le PERCO est déblocable lors du départ en retraite sous forme de capital ou de rente. Des cas particuliers permettent de débloquer le PERCO (Décès, invalidité, chômage etc ...).

Evolution en 2009 : au cours de l’année 2009, près de 111.500 entreprises proposaient le PERCO soit un progression de 41%. 2,5 millions de salariés sont couverts, pour un encours total de 3 milliards d’€.

-* Articles du CGI : 39, 82 et 83

Plusieurs articles du CGI permettent la mise en place d’assurances collectives : article 39, article 82 et article 83.

Le contrat "article 83" est un contrat d’assurance-vie collectif mis en place par l’employeur. Ce système de capitalisation permet de se constituer une retraite dans le cadre d’un compte individualisé, alimenté par les cotisations versées par l’entreprise.

Si le le salarié quitte l’entreprise, les droits capitalisés restent acquis pour la retraite, par ailleurs l’employé peut transférer son compte auprès l’assureur de son nouvel employeur si le régime est disponible.

  • Fiscalité du contrat "Article 83"

Les cotisations du salarié sont déductibles de sa rémunération annuelle brute, jusqu’à un seuil égal à 8 % dans la limite de huit fois le plafond annuel de la Sécurité sociale soit 22.157€ en 2009. L’épargne est versée en rente, imposée après les abattements légaux de 10%, aux prélèvements sociaux au taux de 7,1 % plus 1 % de cotisation maladie.

Epargne retraite : le contrat Madelin pour les professions libérales, commerçants et artisans

le contrat Madelin est un placement pour les contribuables imposés au titre des bénéfices industriels et commerciaux ou non commerciaux (les professions libérales, commerçants et artisans). Deux types de contrats madelin sont disponibles, les contrats à points et les contrats multisupports.

Le capital est disponible à la retraite de l’épargnant cependant la cessation d’activité à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire et l’invalidité du souscripteur sont deux exceptions qui rendent le capital disponible.

Evolution en 2009 : le nombre de contrats de retraite madelin en cours à la fin de l’année 2009 s’élève à 869.000 soit une hausse de 2 % par rapport à 2008. 833. 000 contrats sont en phase de constitution et 36.000 contrats sont en phase de liquidation. Les cotisations versées au titre des contrats de retraite Madelin s’élèvent à 2 milliards d’€ en 2009, une progression de 1 % par rapport à l’année précédente.

Epargne retraite : Préfon retraite pour les fonctionnaires et les agents de la fonction publique

Préfon Retraite permet aux fonctionnaires de se constituer une é[a[pargne retraite]a] complémentaire. Le placement propose une grande souplesse de gestion vos cotisations sont converties en points de retraite dont la valeur ne peut jamais baisser, vous connaissez à tout moment le montant minimum de vos droits et pouvez ainsi adapter vos versements.

Evolution en 2009 : préfon retraite compte 370.000 affiliés dont 91.000 retraités pour 9.4 milliards d’€ d’actifs.

Epargne retraite : Assurance-vie, le placement préféré des Français

Si l’assurance-vie est le placement préféré des Français (en montant des dépôts), c’est essentiellement dû à sa souplesse. Généralement d’une durée de 8 ans, les contrats d’assurance-vie peuvent être souscrits puis reconduits sans limite de nombre.

Le capital reste disponible pour la plupart des contrats, et grande force de ce placement, non lié à un départ en retraite effectif.

Epargne retraite : Quels placements épargne retraite choisir ?

Selon son activité, les placements épargne retraite à disposition diffèrent. Avant de choisir, il convient également de déterminer sa capacité d’épargne, combien puis-je épargner par mois, sans pour autant trop me restreindre ? Enfin, diversifier ses placements reste toujours le bon conseil, une assurance-vie, pour garder une partie de son capital disponible, palier à d’éventuels accidents de la vie, faire bon usage des placements épargne retraite permettant de réduire sa facture fiscale, etc. Autant de pistes pour diversifier ses placements, tout en optimisant sa future retraite.

Infos plus : Epargne retraite 2010 : Les placements préférés des épargnants

FS avec sources FFSA, AFG

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Epargne retraite : Epargner : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également