Placement 2011

Publié le , mis à jour le

Placement 2011 : Quels placements privilégier en 2011 ? Sans conteste les placements sans risque de perte de capital auront encore la préférence des épargnants en 2011, mais parmi tous les placements possibles, quelles pistes suivre selon ses objectifs de placement ? Détails...
Placement 2011
©stock.adobe.com

Les taux d’intérêts sont au plus bas, mais la remontée des taux d’intérêts devrait être d’actualité en 2011. La dette des Etats et le doute lié à la solvabilité de certains pays membres de l’UE, combiné à un retour, même modéré, de l’inflation pourraient bien pousser les taux d’intérêts vers le haut en 2011.

Où placer son épargne en 2011 ? Les placements vedette, livret épargne et fonds en euros !

La crise financière a marqué les esprits. Après une sévère chute des placements à risques, ou dynamiques, pour prendre un terme plus marketing, les épargnants aspirent à plus de tranquillité en gardant leur capital majoritairement placé sur des supports sans risque.

Les incertitudes boursières et l’absence de visibilité sur l’évolution des économies occidentales incitent à la prudence.

Ainsi les placements sur les fonds en euros et les livrets épargne restent plébiscités par les épargnants.

Parmi tous les placements sans risque de perte de capital, les fonds en euros et les livrets épargne se taillent en effet la part du lion (Plus de 160 milliards d’euros collectés pour les fonds en euros en 2010, 160 milliards d’euros de dépôt pour le seul livret A). Avec un rendement en faible baisse d’une année sur l’autre, les fonds en euros compétitifs devraient encore connaître des taux servis au-dessus de 4% net de frais de gestion, brut des prélèvements sociaux.

Côté livret épargne, hormis l’épargne réglementée et le célèbre duo livret a / ldd, les super livrets restent encore un peu à la traîne, avec des taux, hors promo, assez faibles. La remontée des taux d’intérêts est donc attendue avec impatience par les épargnants pour augmenter sensiblement l’intérêt des livrets épargne.

Où placer son épargne en 2011 ? Placer sans risque restera la priorité !

La crise financière n’est pas encore terminée peut-on lire ça et là ! Et bien soit ! Les épargnants placeront sans doute encore en 2011 majoritairement sur des placements sans risque de capital, parmi lesquels :

Placement sans risque : les différents placements pour 2011
Placement sans risque Taux de rendement Durée recommandée du placement Avantages/inconvénients du placement
Livret réglementé (Livret A, LDD, Livret jeune, LEP)de 2% à 2,...% net d’impôts (nouveaux taux le 1er fév 2011)Court-termeCapital toujours disponible, aucuns frais, plafond des versements limités, (Livret Jeune, lep soumis à conditions pour souscription)
Compte épargne : Super Livretde 1% à 5% Brut (promotions incluses)Court ou moyen-termeDe nombreuses offres, plafond des versements élevés ou inexistants, intérêts bruts
Fonds euros de contrats d’assurance-viede 3 % à 4.3 % bruts (rendements 2010) de prélèvements sociaux (Détails rendement assurance-vie 2010)8 ans (durée conseillée)Certains assureurs annoncent un taux garanti sur le fonds euros pour 2011 du contrat pour l’année à venir
Compte épargne logementde 0,75 à 1,25% net d’impôt (nouveaux taux le 1er fév 2011)Court-terme (min. 18 mois)Rendement faible, plafond des versements limités, utile seulement dans l’optique d’un projet immobilier
Plan épargne logement2.50% à 3.50% (si crédit immobilier)4 années minimum, (mais clôture anticipée possible sans frais)Rendement appréciable, plafond des versements limités, Nouveauté 2011 : le taux du PEL sera variable
Sicav monétairestaux brut variable (lié à l’Euribor)Court ou moyen-termeFaible rendement brut, attendre une remontée des taux pour revenir sur ce type de support
Compte à termetaux brut variableCourt ou moyen-termeRendement allant jusqu’à 4.15%
Compte à vue rémunéréde 0.50% à 1,50% brutCourt termeImposition des intérêts, éventuels frais de souscription d’un pack bancaire à prendre en considération

Placement 2011 : Placer sur un contrat d’assurance-vie, le choix préféré des Français

Assurance-Vie : Le placement qui n’en fini plus de grimper !

Chacun peut ouvrir autant de contrats d’assurance-vie qu’il le souhaite ! Et ce ne sont pas les offres de contrats d’assurance-vie qui manquent ! Encore faut-il choisir les contrats les plus adaptés à son profil d’épargnant.
Ainsi, sécurité des placements oblige, près de 60% des contrats d’assurance-vie actuellement ouverts ne sont investis uniquement sur des fonds en euros, le support sans risque des contrats d’assurance-vie.

  • Fonds en euros (placement sans risque)

Les rendements servis en 2010 ne sont pas encore tous connus, cependant les meilleurs rendements dépassent encore les 4% (nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux).

Les offres de taux minimum garantis pour 2011 sont alors surtout attractives lors de périodes promotionnelles.

  • Unités de compte (UC), placement à risques

Les épargnants sont de plus en plus nombreux à revenir sur les unités de compte (placement à risque de perte de capital). Après la crise boursière, la bonne reprise de la bourse en 2009 a contribué à un retour sur des placements à risque, pour chercher un rendement plus élevé. Pour profiter d’une embellie à court-terme, un investissement sur les unités de compte est cohérent. Par contre, il conviendra d’être particulièrement vigileant sur le moindre décalage des cours, les arbitrages sont à disposition pour cela ! Selon une étude FFSA/Gema, le compartiment Unités de Compte (UC) des contrats d’assurance vie affiche au mois de novembre 2010 une collecte de 1,3 milliard d’€ soit 17,4 milliards d’€ en cumul depuis le début de l’année.

epargne 2011 Assurance-vie :

Placement 2011 ? Choisir un livret d’épargne

Livret épargne : L’épargne de précaution par excellence

Les livrets d’épargne permettent un placement sans subir le moindre risque pour son capital. Mais les taux des rendements des livrets épargne sont liés aux taux d’intérêts de marché.

Ainsi le taux du livret A sera rehaussé à 2% net d’impôt sur le revenu au 1er février 2011. Un rendement positif néanmoins de nombreux livrets épargne fiscalisés peuvent faire mieux, mais généralement que via des offres promotionnelles, de courte durée. Retrouvez les bons plans à suivre dans notre comparatif de livrets épargne

Les offres promotionnelles restent de bonnes opportunités pour faire des placements de courte durée. En effet, les offres sont souvent éphémères (quelques mois seulement). Vous pouvez retrouver sur notre toutes les offres promotionnelles de livret épargne actuellement en vigueur.

Livrets épargne :

Livret épargne 2011 : Calcul d’intérêts

Simulateur livret épargne
 €uros?
 mois?
?

Simulateur de calcul d’intérêts sur l’ensemble des livrets épargne non réglementés référencés dans notre guide. Ce simulateur tient compte des offres promotionnelles et de leurs caractéristiques (plafonds mini/maxi, durée de validité) ainsi que des taux de base actuels des livrets (susceptible de variations de la part de chaque banque).

Epargner en 2011 : Livret A, un bon choix en 2011, pas si sûr !

Le livret A est avant tout un placement affectif ! Son taux d’intérêt sera de 2% le 1er février 2011, net d’inflation, le rendement réel du livret A est bien minime... Mais faute de mieux, il convient tout de même de l’utiliser, car combiné au LDD, cela fait quand même 21 300 € de placés, nets d’impôts sur les revenus, en attendant une éventuelle hausse de taux du livret A.

Pour les épargnants, le mieux reste encore d’arbitrer leur placement du livret A vers des supports plus rémunérateurs, comme les fonds en euros ou les livrets épargne non réglementés, quand les offres à taux boostés le permettent. Mais attention, dans ce cas, il ne faut pas négliger la perte de quinzaine d’intérêts liée au transfert du capital d’un livret à l’autre !

Placement 2011 ? L’épargne logement reviendra en force, avec le PEL !

Taux des crédits immobiliers : Le meilleur est-il passé ?

La baisse historique des taux des crédits immobiliers a eu raison du Plan Epargne Logement pel. Avec un taux de crédit bien supérieur aux conditions du marché, le pel a été largement délaissé en 2010. Et pourtant, avec un taux net d’impôt de 2,50%, il ne faisait pas si mauvaise figure.

Mais 2011 devrait être l’année du renouveau pour le PEL. En effet, dès mars 2011, le taux du PEL (phase épargne) sera lui aussi, tout comme celui du livret A, variable selon les taux de marché, permettant ainsi de coller au plus juste aux hausses comme aux baisses de taux. De même, la prime d’Etat accordée, en cas d’achat immobilier sera revu à la hausse pour les biens aux normes de développement durable. Mais attention, seuls les nouveaux PEL ouverts à partir de cette date seront soumis à ce nouvelle règle !

Epargne 2011 : Placements monétaires, mieux vaut attendre une remontée des taux d’intérêts

Que ce soit pour les sicav monétaires ou pour les comptes à terme, les rendements affichés fin 2010 n’ont rien d’attractifs. Les taux court-terme sont au plus bas, inutile d’espérer trouver de bons rendements, même pour une somme importante. Le mieux est surtout de ne pas s’engager sur un compte à terme longue durée, car les taux devraient repartir à la hausse, un jour ou l’autre !

epargne 2011 Placements monétaires :

Placement 2011 : Marché obligataire, attention à la remontée des taux !

Obligations : ne pas oublier les risques !
Le placement en obligations est un placement à risque, la hausse des taux d’intérêts fera baisser les cours des obligations à taux fixes.

Les placements obligataires ont eu le vent en poupe en 2009. Accessibles via des sicav ou en direct, les obligations émises proposent des rendements très attractifs, avec des taux dépassant les 5%. Certaines émissions ont même dépassées les 10% de rendement... Placement à risque de perte de capital, les épargnants doivent toujours raison garder, et ne pas craquer pour un rendement élevé, sans accepter la part de risque liée à cette offre.

Mais pour les obligations à taux fixe, un redressement des taux d’intérêt est synonyme de chute des cours des obligations, donc pour les épargnants ne souhaitant pas conserver leurs titres jusqu’à l’échéance de l’obligation, attention danger !

Où placer son épargne en 2011 ? Dans un investissement immobilier ?

Placement 2011 : Le Scellier en décroissance !

Les Français sont friands d’investissement immobilier. Le souci est que généralement ils sont encore plus attirés par la réduction fiscale que par l’investissement immobilier lui-même.

Or, bien évidemment, un investissement immobilier est avant tout un placement à long terme, la réduction à court-terme d’impôt n’est qu’accessoire !

Le dispositif Scellier, permet une réduction directe d’impôt. Revu à la baisse dés 2011, le dispositif Scellier aura fait un carton plein en 2010. Ce dispositif est d’autant plus attractif pour les investisseurs n’ayant pas recours à un crédit immobilier pour financer leur acquisition.

placement 2011 Immobilier :

Placement 2011 : Investir en bourse ?

Bourse : Pas de gain sans risque !

La bourse, c’est un potentiel de gain élevé, pour une prise de risque élevée ! Pas de miracle donc ! Un investisseur averti n’est pas joueur, s’il investi en bourse, il le fait de façon prudente, en n’investissant qu’une partie restreinte de son capital. Il reste par ailleurs alerte à toutes les mauvaises nouvelles, pour ne pas hésiter à couper ses positions, et donc réaliser ses pertes, avant qu’il ne soit vraiment trop tard.

Investir en bourse, régulièrement !
Choisir l’investissement régulier d’une somme fixe, c’est acheter plus quand la bourse est basse, acheter peu quand elle est haute...

Notre conseil, comme toujours sur les placements à risques, ne pas jouer au casino, en misant tout sur un seul support, et jouer toujours très peu à la fois... en intervenant de façon régulière sur votre position.

Typiquement l’investissement régulier, tous les mois, est le meilleur moyen pour se donner le maximum de chance de gagner en bourse.

Enfin, dés un décrochage de l’ordre de 5%, il est prudent de concrétiser sa perte, afin d’éviter d’en arriver à des situations totalement irréversibles (Par exemple, laisser une ligne en pertes, en espérant se "refaire" : actions Alcatel acheté à 8 €, alors que le cours actuel est en dessous de 2,50 €).

epargner 2011 Bourse, investir à moindre frais c’est déjà gagner un peu !

Placement 2011 : Pour sa retraite ?

2010 aura été une année, comme probablement toutes les décennies à venir, de recalage du système de retraite par répartition. Les épargnants l’ont maintenant bien compris, pour sa future retraite, espérer le pire du régime général est être objectif et non pessimiste.

Ainsi, pour essayer de rattraper des revenus en baisse, il convient de mettre en place une épargne retraite le plus tôt possible. Pour ce faire, les supports ne manquent pas :

Tous ces placements possèdent des avantages et des inconvénients, le mieux, comme toujours reste encore la diversification de ses avoirs.