Placement 2012

Publié le , mis à jour le

Placement 2012 : Une année 2012 incertaine, des élections présidentielles, des notations en baisse, des déficits qui nous reviennent en pleine figure et des crises dont on a bien du mal à voir la fin. Côté épargne ? Beaucoup moins de doutes, ce sera du placement sans risque : les livrets bancaires seront une nouvelle fois plébiscités...

L’incertitude actuelle sur l’évolution de la conjoncture économique pousse de nombreux épargnants à éviter toute prise de risque. Ainsi, les placements préférés sont naturellement les supports d’épargne liquide permettant de placer son argent sans risque tout en restant disponible.

Où placer son épargne en 2012 ? Le placement vedette : livret épargne !

La crise financière a marqué les esprits. Après une sévère chute des placements à risques, ou dynamiques, pour prendre un terme plus marketing, les épargnants aspirent à plus de tranquillité en gardant leur capital majoritairement placé sur des supports sans risque.

Livret épargne : Une envolée des offres !

Après un record de collecte en 2011, le livret A, dont le taux ne bougera pas sur le premier semestre 2012, ne devrait plus être si adulé. En effet, les offres de placement épargne alternatives à celle du livret A sont de plus en plus agressives : des taux boostés sur des durées d’un an ou des taux canons sur des périodes plus courtes : toutes les offres promos sur les livrets épargne.

Où placer son épargne en 2011 ? Placer sans risque restera la priorité !

La crise financière n’est pas encore terminée peut-on lire ça et là ! Et bien soit ! Les épargnants placeront sans doute encore en 2011 majoritairement sur des placements sans risque de capital, parmi lesquels :

Placement sans risque : les différents placements pour 2012
Placement sans risque Taux de rendement Durée recommandée du placement Avantages/inconvénients du placement
Livret réglementé (Livret A, LDD, Livret jeune, LEP)de 2,25% à 4% net d’impôtsCourt-termeCapital toujours disponible, aucuns frais, plafond des versements limités, (livret jeune, lep soumis à conditions pour souscription)
Compte épargne : Super Livretde 1% à 6% Brut (promotions incluses)Court ou moyen-termeDe nombreuses offres, plafond des versements élevés ou inexistants, intérêts bruts
Fonds euros de contrats d’assurance-viede 3 % à plus de 4 % nets (rendements 2011) de prélèvements sociaux (Détails rendement assurance-vie 2011)8 ans (durée conseillée)Certains assureurs annoncent un taux garanti sur le fonds euros pour 2012 du contrat pour l’année à venir
Compte épargne logement1,25% net d’impôtCourt-terme (min. 18 mois)Rendement faible, plafond des versements limités, utile seulement dans l’optique d’un projet immobilier
Plan épargne logement2.50% à 3.50% (si crédit immobilier)4 années minimum, (mais clôture anticipée possible sans frais)Rendement appréciable, plafond des versements limités
Sicav monétairestaux brut variable (lié à l’euribor)Court ou moyen-termeFaible rendement brut, attendre une remontée des taux pour revenir sur ce type de support
Compte à termetaux brut variableCourt ou moyen-termeRendement allant jusqu’à 4.15%
Compte à vue rémunéréde 0.50% à 6% brutCourt termeImposition des intérêts, éventuels frais de souscription d’un pack bancaire à prendre en considération

Placement 2012 : Livret A, un couac de plus !

Livret 2012 : Un taux qui stagne à 2,25%, malgré une inflation de 2,5% !

Le taux du livret a ne bougera pas au 1er février 2012, telle est la décision du gouvernement. Le rendement réel du livret A est alors négatif de près de 0,15% ! Faute de mieux, il convient tout de même de l’utiliser, car combiné au ldd, cela fait quand même 21 300 € de placés, nets d’impôts sur les revenus, en attendant une éventuelle hausse de taux du livret A.

Pour les épargnants, le mieux reste encore d’arbitrer leur placement du livret A vers des supports plus rémunérateurs, comme les fonds en euros ou les livrets épargne non réglementés, quand les offres à taux boostés le permettent. Mais attention, dans ce cas, il ne faut pas négliger la perte de quinzaine d’intérêts liée au transfert du capital d’un livret à l’autre !

En résumé, seules les offres promotionnelles des livrets fiscalisés pour les nouveaux clients sont donc bénéfiques. En cas de placement sur du plus long terme, les meilleurs fonds en euros restent la parade anti-inflation pour une épargne la plus performante.

Placement 2012 : Placer sur un contrat d’assurance-vie, sur un fonds en euros, mais pas n’importe lequel !

Assurance-Vie : Le placement qui n’en fini plus de grimper !

Chacun peut ouvrir autant de contrats d’assurance-vie qu’il le souhaite ! Et ce ne sont pas les offres de contrats d’assurance-vie qui manquent ! Encore faut-il choisir les contrats les plus adaptés à son profil d’épargnant.
Ainsi, sécurité des placements oblige, près de 60% des contrats d’assurance-vie actuellement ouverts ne sont investis uniquement sur des fonds en euros, le support sans risque des contrats d’assurance-vie.

Les rendements servis en 2011 ne sont pas encore tous connus, cependant les meilleurs rendements dépassent encore les 4% (nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux).

Les offres de taux minimum garantis pour 2012 sont alors surtout attractives lors de périodes promotionnelles.

  • Unités de compte (UC), placement à risques

Les épargnants sont moins nombreux à investir sur les unités de compte (placement à risque de perte de capital). Après la crise boursière, la chute de près de 17% de la bourse n’incite guère à un retour en bourse. Cependant, certaines unités de compte, dont le capital est garanti à l’échéance permettent néanmoins de profiter des rendements obligataires ou indiciels, encore faut-il là encore bien choisir ses supports.

epargne 2012 Assurance-vie :

Placement 2012 ? Choisir un livret d’épargne

Livret épargne : L’épargne de précaution par excellence

Les livrets d’épargne permettent un placement sans subir le moindre risque pour son capital. Mais les taux des rendements des livrets épargne sont liés aux taux d’intérêts de marché.
Le taux du livret A, véritable étalon de l’épargne liquide, est stable à 2,25% net d’impôt jusqu’au minimum au 1er août 2012.
Retrouvez les bons plans à suivre dans notre comparatif de livrets épargne
Les offres promotionnelles restent de bonnes opportunités pour faire des placements de courtes durées. En effet, les offres sont souvent éphémères (quelques mois seulement). Vous pouvez retrouver sur notre toutes les offres promotionnelles de livret épargne actuellement en vigueur.

Livrets épargne :

Livret épargne 2011 : Calcul d’intérêts

Simulateur livret épargne
 €uros?
 mois?
?

Simulateur de calcul d’intérêts sur l’ensemble des livrets épargne non réglementés référencés dans notre guide. Ce simulateur tient compte des offres promotionnelles et de leurs caractéristiques (plafonds mini/maxi, durée de validité) ainsi que des taux de base actuels des livrets (susceptible de variations de la part de chaque banque).

Placement 2012 ? Le nouveau PEL fait un flop !

Taux des crédits immobiliers : Le meilleur est-il passé ?

La baisse historique des taux des crédits immobiliers a eu raison du plan epargne logement pel. Avec un taux de crédit bien supérieur aux conditions du marché, le pel a été largement délaissé en 2011. Et pourtant, avec un taux net d’impôt de 2,50%, il ne faisait pas si mauvaise figure.

Le nouveau PEL, dont le taux est maintenant décidé chaque année, déçoit. En effet, le taux prévu pour les PEL à ouvrir en 2012 n’est autre que le taux de 2011, soit 2,50%

Epargne 2012 : Placements monétaires, mieux vaut attendre une remontée des taux d’intérêts

Que ce soient pour les sicav monétaires ou pour les comptes à terme, les rendements affichés fin 2011 n’ont rien d’attractifs. Les taux court-terme sont au plus bas, inutile d’espérer trouver de bons rendements, même pour une somme importante. Le mieux est surtout de ne pas s’engager sur un compte à terme longue durée, car les taux devraient repartir à la hausse, un jour ou l’autre !

epargne 2012 Placements monétaires :

Placement 2012 : Marché obligataire, un placement à risque !

obligations : ne pas oublier les risques !
Le placement en obligations est un placement à risque, la hausse des taux d’intérêts fera baisser les cours des obligations à taux fixes.

Les placements obligataires ont eu le vent en poupe depuis 2009. Accessibles via des sicav ou en direct, les obligations émises proposent des rendements très attractifs, avec des taux dépassant les 5%. Certaines émissions ont même dépassées les 8% de rendement... Placement à risque de perte de capital, les épargnants doivent toujours raison garder, et ne pas craquer pour un rendement élevé, sans accepter la part de risque liée à cette offre.

Mais pour les obligations à taux fixe, un redressement des [a[taux d’intérêt]a] est synonyme de chute des cours des obligations, donc pour les épargnants ne souhaitant pas conserver leurs titres jusqu’à l’échéance de l’obligation, attention danger !

Où placer son épargne en 2012 ? Dans un investissement immobilier ?

Placement 2011 : Le Scellier en décroissance !

Les Français sont friands d’investissements immobiliers. Le souci est que généralement ils sont encore plus attirés par la réduction fiscale que par l’investissement immobilier lui-même.

Or, bien évidemment, un investissement immobilier est avant tout un placement à long terme, la réduction à court-terme d’impôt n’est qu’accessoire !

Le dispositif Scellier, permet une réduction directe d’impôt. Raboté une nouvelle fois en 2012, il disparaîtra à la fin de l’année. Ce dispositif est d’autant plus attractif pour les investisseurs n’ayant pas recours à un crédit immobilier pour financer leur acquisition.

placement 2012 Immobilier :

Placement 2012 : Investir en bourse ?

Bourse : Pas de gain sans risque !

La bourse, c’est un potentiel de gain élevé, pour une prise de risque élevée ! Pas de miracle donc ! Un investisseur averti n’est pas joueur, s’il investi en bourse, il le fait de façon prudente, en n’investissant qu’une partie restreinte de son capital. Il reste par ailleurs alerte à toutes les mauvaises nouvelles, pour ne pas hésiter à couper ses positions, et donc réaliser ses pertes, avant qu’il ne soit vraiment trop tard.

Un rebond boursier en 2012 ?

Après une nouvelle chute de près de 17% en 2011, alors que les experts annonçaient une hausse de 15%, l’évolution du CAC40 montre bien que personne ne sait ce qui va se passer, même les analystes les plus avertis.

Investir en bourse, régulièrement !
Choisir l’investissement régulier d’une somme fixe, c’est acheter plus quand la bourse est basse, acheter peu quand elle est haute...

Notre conseil, comme toujours sur les placements à risques, ne pas jouer au casino, en misant tout sur un seul support, et jouer toujours très peu à la fois... en intervenant de façon régulière sur votre position.

Typiquement l’investissement régulier, tous les mois, est le meilleur moyen pour se donner le maximum de chance de gagner en bourse.

epargner 2012 Bourse, investir à moindre frais c’est déjà gagner un peu !

Placement 2012 : Pour sa retraite ?

2011 aura été une année, comme probablement toutes les décennies à venir, de recalage du système de retraite par répartition. Les épargnants l’ont maintenant bien compris, pour sa future retraite, espérer le pire du régime général est être objectif et non pessimiste.

Ainsi, pour essayer de rattraper des revenus en baisse, il convient de mettre en place une épargne retraite le plus tôt possible. Pour ce faire, les supports ne manquent pas :

Tous ces placements possèdent des avantages et des inconvénients, le mieux, comme toujours reste encore la diversification de ses avoirs.