Crise immobilière : les prix de l’immobilier chutent dans de nombreux pays

Sans surprise, le retournement du cycle de l’immobilier se confirme au niveau mondial. La crise COVID aura-t-elle le même effet que la crise financière de 2008 ? Les prix sont en forte chute d’ores et déjà dans de nombreux pays. Les changements de mode de vie, avec un recours généralisé au télétravail, de façon durable, pourrait également faire chuter les prix dans les grandes capitales européennes.
Crise immobilière : les prix de l'immobilier chutent dans de nombreux pays
Crise immobilière 2020 © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Publié le

Remontée des taux d’intérêts des crédits immobiliers, durcissement des conditions de crédits

Avec les impacts négatifs du confinement sur l’économie, la récession fait augmenter le niveau de risque de non-remboursement des crédits immobiliers. Les banques augmentent donc leur prime de risque et les taux d’intérêts sont de plus en plus élevés. Les taux des crédits immobiliers ont augmenté de +5.90% en France sur le seul mois de mai. Certes, ces taux, hors assurances, restent encore attractifs (1.60% sur 20 ans), mais les banques n’accordent les crédits qu’aux meilleurs dossiers.

Recul des prix historique de l’immobilier en Angleterre

Les prix de l’immobilier résidentiel ont enregistré leur pire chute depuis la dernière crise financière de 2008 au Royaume-Uni en mai à cause du coronavirus, d’après une étude publiée mardi. Ce recul de 1,7% sur un mois, le pire depuis février 2009, en pleine crise financière, intervient alors que les prix des logements avaient atteint un record en avril, d’après une étude de la banque mutualiste Nationwide. Il se traduit par une baisse moyenne de 4.000 livres par propriété pour un prix moyen de 218.902 livres.

Forte baisse des prix de l’immobilier aux USA

En Californie, la baisse des prix est également sensible. La raison n’est pas directement liée à la baisse de l’activité, mais plutôt aux changements de mode de vie. Le télétravail devient le mode normal, et les rendez-vous au bureau l’exceptionnel. Ce renversement de situation, validé par la période de confinement, fait baisser le prix du mètre carré au centre des quartiers les plus prisés. Après une période d’arrêt lié au confinement, le marché de l’immobilier américain repart en baisse sensible de près de -10%, selon les premières transactions post-confinement.

Chute des prix de l’immobilier en France

Alors que les prix de l’immobilier n’avaient pas chuté en France après la crise financière de 2008, cette fois-ci, une correction des prix semble inéluctable. Le retournement du marché de l’immobilier en France pourrait emmener la baisse des prix jusqu’à -20% ou -30%. Ce qui paraît énorme. Les acheteurs ont repris la main et entendent bien l’emporter. La baisse des prix demandés lors des premières négociations, après déconfinement, vont jusqu’à -20% du prix demandé début mars... Une chute sévère trop difficile à accepter pour le moment pour les vendeurs.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Crise immobilière : les (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

3 commentaires

Sur le même sujet

A lire également