Les crédits aux particuliers ralentissent en mars (BdF)

©stock.adobe.com
L’encours des crédits ouverts aux particuliers a connu une croissance plus lente en mars, augmentant de 2,8% sur un an contre une hausse de 3,2% en février, selon des données publiées mercredi par la Banque de France.

Publié le , mis à jour le

Les crédits aux particuliers ralentissent en mars (BdF)

En janvier, sa progression s’établissait à 2,9%.

Dans le détail, la progression des crédits à l’habitat a légèrement baissé, atteignant 3,1%, après 3,5% en février tandis que la contraction de l’encours des crédits de trésorerie s’est accentuée, à -1% en mars contre -0,7% en février.

En ce qui concerne le taux de ces prêts, ils ont légèrement diminué pour les crédits immobiliers comme pour les crédits à la consommation (5,91% contre 5,95% en février).

La production de nouveaux crédits à la consommation est inchangée d’un mois sur l’autre (3,7 milliards), alors que celle de crédits immobiliers se replie (9,1 milliards d’euros, après 11 milliards), indique la Banque de France.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Les crédits aux particuliers : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également