Placement obligataire : Le Crédit Foncier fait un carton !

Publié le , mis à jour le

Avec un objectif initial d’un placement de 100 millions d’euros auprès des particuliers, le Crédit Foncier est en train de réaliser un véritable carton avec son émission obligataire, dejà plus de 400 millions d’euros levés auprès des particuliers...

Crédit Foncier : l’émission obligataire ouverte au public proche des 400 M EUR :

L’émission obligataire du Crédit Foncier, ouverte jusqu’au 12 février, a atteint près de 400 millions d’euros de souscriptions, a indiqué jeudi à l’AFP un porte-parole de l’établissement de crédit immobilier.

Lundi, elle avait franchi le seuil de 100 millions d’euros.

Le porte-parole a attribué la forte augmentation observée ces derniers jours au fait que la date de fin de souscription, fixée à dimanche, approchait.

"Il y a un effet d’aubaine. Quand on regarde les taux de rémunération des produits d’épargne actuels, je pense que les gens veulent bénéficier du rendement de ce produit", a-t-il expliqué.

L’obligation émise a une maturité de 6 ans et offre un taux d’intérêt annuel de 4,25%, pour un montant minimum de souscription de 100 euros.

Obligation CRÉDIT FONCIER : Un placement à risque intéressant ?

Si le Crédit Foncier semble être une entreprise solide, cette émission obligataire du Crédit Foncier, comme toutes du reste, n’est pas dénuée de risques. Comme nous le montre la crise que traverse l’Europe ces derniers mois, les obligations, souvent qualifiées de sûres ces dernières années ne sont plus à l’abri de la spéculation.

En outre, la rémunération qui peut sembler attractive est très en deçà de certains taux obligataire pratiqués ces derniers temps par différentes entreprises privées comme les 9,25% de l’emprunt Faurecia ou les 5,68% de RCI Banque.

Malgré tout, la solidité du groupe et la qualité de l’offre proposée jouent en faveur de cette émission obligataire, ce succès inespéré est en d’ailleurs la preuve. Alors que les épargnants ont actuellement une farouche aversion aux risques, ils s’empressent de souscrire à cette émission obligataire, preuve que la nuance est de mise dans l’évaluation des risques chez les particuliers.

Obligations du Crédit Foncier : Un rendement net bien moyen de 2,78% !

Le rendement fiscal net de cette obligation (via l’option du prélèvement libératoire) ressort à 2,78%. Un taux de rendement au final pas si éloigné du taux du livret A (2,25%), lui étant net d’impôt et de prélèvements sociaux. Faut-il prendre des risques sur 6 années pour une si petite différence de rendement ? Certainement pas, mais une fois les placements réglementés au plafond, il faut bien trouver d’autres placements, quitte à prendre des risques...

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Placement obligataire : (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également