Impôts 2019 : comment déclarer des revenus exceptionnels perçus en 2018 ?

©stock.adobe.com
Avec la mise en place du prélèvement à la source, l’impôt sur les revenus 2018 est annulé par le dispositif de crédit d’impôt modernisation du recouvrement (CIMR), à l’exception de l’impôt correspondant aux revenus dit « exceptionnels ». Quels sont ces revenus ? Comment les déclarer ?

Publié le , mis à jour le

De nombreuses particularités, entre la mise en place du prélèvement à la source, l’année fiscale blanche sur les revenus non exceptionnels de 2018, et l’imposition des revenus exceptionnels, de nombreux contribuables souhaitent se faire assister pour leur déclaration de revenus. Il est possible de se faire aider gratuitement pour effectuer sa déclaration de revenus 2018.

Ne pas confondre revenus NON exceptionnels et exceptionnels

Les revenus NON exceptionnels, sont les suivants :

  • votre salaire
  • votre « 13e » mois
  • votre prime de Noël
  • vos heures supplémentaires
  • vos primes de performance, si elles sont habituelles dans leurs modalités et leurs montants
  • vos 10 premiers jours de rachat de compte-épargne temps (CET),
  • vos pensions de retraites,
  • vos revenus en tant que dirigeant de société, ne dépassant pas ceux des 3 dernières années,
  • vos bénéfices BIC, BNC non exceptionnels.

Ces revenus sont à déclarer, mais ne feront pas l’objet d’une imposition. Ils permettent de calculer votre taux de prélèvement à la source, pour la mise à jour de septembre 2019.

Qu’est-ce qu’un revenu exceptionnel au titre de l’année 2018 ?

Un revenu exceptionnel est par nature celui qui n’est pas renouvelé chaque année, à savoir :

  • des indemnités de rupture de contrat de travail (pour leur fraction imposable)
  • des primes de départ à la retraite
  • des primes/gratifications sans lien avec le contrat de travail ou allant au-delà de ce qu’il prévoit
  • des indemnités versées lors d’un changement de résidence ou de lieu de travail
  • des régularisations de salaire versées en 2018 au titre de 2017 ou d’années antérieures
  • de l’intéressement et la participation anticipés
  • du rachat de jours CET, au delà du 10e jour,
  • des revenus en tant que dirigeant de société dépassant ceux des 3 dernières années,
  • des bénéfices BIC (notamment les revenus fonciers) ou BNC dépassant ceux d’au moins une de ces trois dernières années.

Comment déclarer ses revenus exceptionnels ?

Les formulaires de déclaration de revenus ont été modifiés. Les revenus exceptionnels de 2018 sont imposables en 2019. Vous devez les déclarer dans les cases dédiées à cet effet, mais surtout sans les retirer les montants préremplis (cases 1AJ, 1BJ, etc.).

  • Nouvelles cases du formulaires de déclaration de revenus
ContribuableCases pour revenus exceptionnels
Salarié1AX, 1BX, ...
Retraité1AD, 1BD, ...
Dirigeant d’entrepriseFormulaire 2042C
Gérant d’entreprise (art 62 CGI)Forumaire 2042 case 1GB
© Impots.gouv.fr

Plus de détails ? Retrouvez le PDF rédigé par les services fiscaux

Les services fiscaux font de nombreux efforts afin d’aider les contribuables. Ce document PDF peut vous être fort utile.

DOCUMENTATION
Aide sur la déclaration des revenus exceptionnels 2018 (PDF) - 842.6 ko
Aide sur la déclaration des revenus exceptionnels 2018

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Impôts 2019 : comment déclarer : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également