Placement : comment allier rendement et sécurité ?

©stock.adobe.com
Devant la faiblesse de rendement des placements garantis, de plus en plus de Français tentent aujourd’hui de placer une partie de leur argent sur des placements à risques. Un risque de perte de capital qu’il convient de réduire à son maximum. Une répartition prudente du capital peut permettre de concilier rendement et sécurité.

Publié le , mis à jour le

Placement : Pas de rendement élevé sans risques !

L’épargnant à la recherche de rendements élevés sans prise de risque peut passer son chemin, c’est impossible à trouver, et pour une bonne et simple raison. Si un tel type de placement existait, tous les épargnants voudraient investir sur ce support, l’émetteur n’aurait alors pas besoin de servir un rendement si avantageux pour attirer les investisseurs.

Sans risque, pas de rendement. Mais l’inverse n’est pas vrai. L’épargnant peut accepter des risques et ne pas avoir de rendement, c’est justement cela le risque !

  • Vous avez dit risque ? ou risques ?

Il n’existe pas un seul risque en matière de placement, mais plusieurs risques ! Le risque de n’avoir aucun rendement, le risque de perdre son capital initial, le risque d’inflation, le risque de liquidité (ne pas pouvoir revendre ses titres), le risque de change, le risque fiscal, etc. Les risques sont donc multiples.

C’est pourquoi il est primordial que l’épargnant sache quel type de risque il est prêt à prendre pour quel niveau d’espérance de gains souhaités.

Ainsi, étudions la prise de risque de perte de capital. Nous pouvons montrer aisément que ce risque peut être pris sur une partie de son capital, il suffit alors de répartir intelligemment ses avoirs afin de contenir la prise de risque proche de zéro.

Investir : Comment prendre des risques tout en étant certain de récupérer au minimum son capital initial en 8 ans maximum !

Par exemple, en plaçant 80 % de votre capital sur un placement sécurisé à 3,0 % et 20 % sur un placement à risque, vous pouvez allier gains éventuels avec sécurité.

Au bout de 8 ans, les 80 % placés sur le fonds sécurisé vous auront permis de récupérer votre capital total de départ et les performances de votre placement à risque ne seront donc que du bonus.

Investissement de 20% de son capital de départ en support à risque en totale perte, 80% sur un fond sécuritaire
Rendement du fonds sécuritaire (1) Durée nécessaire pour récupérer 100% de son capital initial
3,0%8 ans
3,5%7 ans
4,0%6 ans
4,5%5 ans
(1) : Rendements des fonds en euros nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Si votre aversion au risque est encore plus élevée, vous pouvez même faire un choix plus restrictif en ne plaçant que 10 % de votre capital sur un investissement risqué et les 90 % restant sur un fonds sécurisé.

Avec un rendement de 3,0 %, il ne vous faudra que quatre ans pour récupérer votre mise de départ totale.

Investissement de 10% de son capital de départ en support à risque en totale perte, 90% sur un fond sécuritaire
Rendement du fonds sécuritaire (1) Durée nécessaire pour récupérer 100% de son capital initial
3,0%4 ans
3,5%3,5 ans
4,0%3 ans
4,5%2,5 ans
(1) : Rendements des fonds en euros nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Allier risque et sécurité c’est donc possible en effectuant une répartition intelligente de son épargne. On peut alors se couvrir contre d’éventuelles pertes et avoir des performances vraiment intéressantes si les risques payent.

Investir : la répartition du capital, la clef du bon équilibre !

Prendre des risques avec ses économies, voila quelque chose que peu de particuliers désirent faire. Pourtant, les placements à risque peuvent rapporter gros, et avec une répartition prudente de son capital sur ce type d’investissements, on peut limiter les risques encourus.

Le saviez vous? : Les épargnants Français ont une véritable aversion au risque. La répartition des encours le démontre : les supports sans risque centralisaient 94% de l'épargne en 2013.
  • Comment concilier rendement et prise de risque limitée ?

L’idée est d’allouer une partie de son capital dans un placement risqué (entre 10 et 20 %) afin d’obtenir des gains potentiellement plus important intéressants, mais de se prémunir contre une mauvaise performance de cet investissement en plaçant le reste de son argent sur un placement sécurisé.

  • Le temps, c’est de l’argent !

En mettant de côté la majeure partie de votre capital sur un fonds sécurisé, vous pouvez au bout de quelques années récupérer la totalité de votre mise de départ sans tenir compte de la performance de vos placements à risque.

Ainsi, si vos investissements risqués n’ont rien rapporté vous n’aurez rien perdu [1], et au contraire si leur performance a été intéressante vous aurez réalisé une plus-value importante.


[1votre perte correspondra en fait à ce qu’on appel un coût d’opportunité, c’est à dire l’argent que vous auriez eu en plaçant 100 % de votre capital sur un fonds sans risque

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Placement : comment allier : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également