Placement vin : GFV, Fonds et caves

Publié le , mis à jour le

Pas besoin de disposer de plusieurs millions d’€ pour investir dans le vin, il est aujourd’hui possible de placer par le biais de différents supports accessibles aux particuliers.

Le placement dans le vin, aussi bien en bouteilles, qu’en part de GFV est un placement à haut risque. Les prix du vin oscillent à la hausse comme à la baisse, en fonction d’aléas que personne ne peut prévoir. La rareté, source de hausse des prix sur les grands crus, peut être largement contrecarrer par des phénomènes de mode, tendances d’un pays asiatique, etc. Les investisseurs doivent donc limiter leur exposition au placement sur le vin au maximum à 5% de leurs avoirs.

Placement vin : GFV, acheter des parts de vignobles

Le Groupement Foncier Viticole (GFV) permet aux particuliers de se regrouper pour acquérir un domaine viticole. En contrepartie d’un loyer, les terres sont cultivées par le viticulteur qui assure aussi la commercialisation de la production.

En moyenne, le ticket d’entrée est de 20 000€, mais tout dépendra du lieu privilégié. La part est revalorisée selon les prix des vignobles au sein du terroir.

Par ailleurs, le GFV offre des avantages fiscaux sur la succession et les donations, et dispose également d’une exonération ISF (à hauteur de 75% de la valeur des parts et dans la limite de 101.897 €).

- des rendements faibles, un placement à réserver aux amateurs de vin !

Prendre autant de risques pour des rendements oscillant entre 2 à 4 % par an, il faut impérativement être un amateur de vin pour se lancer sur ce type de placement.

Chaque année en novembre, la préfecture publie le cours officiel des fermages de la récolte de l’année précédente. C’est sur cette base officielle que sera calculé le fermage dû par le fermier au Groupement Foncier Viticole.

La rentabilité globale doit également tenir compte de la valeur des parts qui suit l’évolution du prix du foncier viticole.

Un cas concret : Devenez propriétaire d’une vigne avec Terra Hominis

Terra Hominis soutient des vignerons en créant des vignobles en copropriété et vous permet de concrétiser vos rêves en devenant acteur de la vie d’un vignoble pour un investissement plaisir allant entre 1300€ et 2500€ (la part).

Grace à un investissement participatif non réglementé, Terra Hominis peut sélectionner des associés qui partagent nos valeurs : Plaisir, convivialité, partage, transmission à nos enfants. Prendre une part dans un vignoble Terra Hominis ne doit pas être considéré comme un placement financier, mais comme l’opportunité de se rapprocher de la Terre et des Hommes.

- Pas de revenus financiers, mais des bouteilles de vin en contrepartie de loyers

En échange du bail, le vigneron s’engage au versement d’un loyer. Celui-ci est toujours payé en vin, le but de notre démarche globale étant tout sauf spéculatif. Par conséquent, les Associés perçoivent leurs dividendes sous forme de bouteilles, et donc en plaisir. En sus des dividendes, un tarif privilégié est accordé aux associés, sur l’ensemble des vins de nos divers domaines.

Placement vin : la cave patrimoniale

Comme pour un portefeuille d’actions, le principe de la cave patrimoniale est de miser sur des bouteilles en espérant dégager une plus-value quelques années plus tard. La durée de placement conseillée étant au minimum de 3 ans. Différentes offres sont disponibles en fonction du potentiel d’épargne :

- Cave libre : l’investisseur peut verser tous les mois un montant prédéfini (50€) qui sera placé selon les opportunités de l’établissement (Grands crus, vins étrangers…). Le stock de la cave est gérable en ligne par le biais d’un livre de cave. (Ex : Cavissima)
- Cave déterminée : un capital minimum (de 2.000 à 100.000 €) est versé à l’ouverture et misé sur une cave déjà établie (Principalement des grands crus). (Ex : Patrimoine Grands crus, Patriwine, UWine).

Selon les acteurs, différents frais s’appliquent sur la cave patrimoniale, les frais d’entrée, de vente ou de stockage. Enfin, la sortie en bouteilles est parfois possible.

Placement vin : FCP, fonds d’investissement dans le vin

Sous l’Autorité des Marchés Financiers, les fonds communs de placement sur le thème du vin proposent de souscrire à un nombre de parts minimum (Ex : Uzes Grands crus, 6 parts minimum de 30 000 € chacune) sur un horizon de placement de 5 à 6 ans.

La répartition du fonds est faite par les équipes de gestion de l’établissement teneur (Primeurs, Grands crus de Bordeaux, de Bourgogne, de vallée du Rhône…). Comme sur un FCP classique les investisseurs doivent régler des droits d’entrée (4%), et des frais de gestion annuels de (3,5%).

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Placement vin : GFV, Fonds et : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également

Enregistrer au format PDF Téléchargez cet article (PDF)