COVID-19 : la prime exceptionnelle de 1000 euros passe à 2000 euros, sous conditions

Prime exceptionnelle de 2.000€ nets pour les salariés présents à leur poste de travail © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Le conseil des ministres a entériné la décision de doubler la prime exceptionnelle, défiscalisée et sans charges sociales, de 1000 à 2000 euros maximum, que peuvent verser les entreprises à leurs salariés exposés au COVID-19 dans le cadre de leur travail.

Publié le , mis à jour le

Doublement de la prime Macron

La nouvelle ordonnance présentée en Conseil des ministres ce mercredi 1er avril 2020 permet de moduler la prime exceptionnelle, selon les conditions de travail. La période pour pouvoir verser cette prime de 2.000€ maximum est étendue jusqu’au 31 août 2020. son montant maximum de 2.000 euros est toutefois soumis condition à la signature ou à l’existence d’un accord d’intéressement au sein de l’entreprise, et ce en date du 31 août 2020.

Prime défiscalisée et nette de charges sociales

Exceptionnelle, cette prime «  ne coûte rien de plus à l’entrepreneur que ce qui est versé », assure Bruno Le Maire, qui l’assimile à la prime Macron versée aux salariés et exonérée de toutes cotisations sociales et de tous prélèvements fiscaux pour tenter d’apaiser la crise des gilets jaunes. Mais attention, cette prime n’a rien de généralisée et elle dépend de la volonté de l’employeur de la verser.

Attention aux faux espoirs ! La prime de 1.000 ou de 2.000€ n’est pas versée systématiquement à tous ceux qui sont exposés au COVID-19 dans le cadre de leur travail. Il s’agit d’une décision unilatérale de l’employeur de verser une telle prime.

Présence physique sur le lieu de travail

Le but du doublement de la prime sera bien de récompenser les salariés exposés aux risques, dont se rendant sur leur lieu de travail habituel. Le télétravail ne sera donc pas récompensé. La condition suspensive de l’existence préalable d’un accord d’intéressement a déjà été levée.

Versement de la prime possible jusqu’à la fin août 2020

Afin d’encourager son versement, la période durant laquelle les entreprises peuvent verser la prime exceptionnelle sera étendue jusqu’au 31 août 2020 pour permettre à celles qui rencontrent en ce moment des difficultés de trésorerie de pouvoir la verser effectivement. Cette date semble bien proche cependant pour que les entreprises aient eu le temps de retrouver leur niveau d’activité d’avant pandémie.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article COVID-19 : la prime exceptionn : Publiez un commentaire ou posez votre question...

38 commentaires

| 1 | 2 |

25 messages, 20 affichés sur cette page.

| 1 | 2 |

Sur le même sujet

A lire également