Banque : 3 banques françaises en prennent pour leur grade !

Publié le

L’agence de notations Moody’s a baissé la note de 15 grandes banques occidentales dont 3 banques françaises...

banque : le couperet de Moody’s est tombé

L’agence de notations Moody’s a lancé mi février 2012 un examen portant sur les principales banques actives sur les marchés mondiaux afin de refléter la volatilité et les risques de pertes liés à leurs activités.

Les résultats de cet examen ont eu des conséquences fâcheuses pour 15 banques occidentales dont 3 françaises qui ont vu leur note abaissé.

Les plus sévèrement punies sont 2 banques américaines, Bank of América et Citigroup qui frôlent désormais la catégorie dite spéculative avec une note "Baa2".

Du côté de l’Hexagone, les notes de bnp paribas et du crédit agricole SA sont abaissées de deux crans, et celle de société générale d’un cran, pour une note similaire à "A2".

banques : 3 banques françaises épinglées par Moody’s

Moody’s est pour le moment l’agence de notation la plus sévère envers les banques françaises. Particulièrement à l’égard de BNP Paribas qui s’est vu attribuer une note de crédit de "Baa2". Cette note dite "isolée" ne tient pas compte des probabilité d’aide extérieur en cas de besoin de la banque.

Selon Moody’s l’importance des activités de marché dans les revenus de la banque rende sa situation fragile. Elle évoque également une forte dépendance au financement à court terme et une position de liquidité en deçà de ses principaux concurrents.

De plus l’exposition importante aux économies "sous pression" en zone euro, notamment l’Italie par le biais de sa filiale BNL n’est pas favorable.

BNP Paribas a rapidement réagi à sa dégradation en reprochant à l’agence de notation de n’avoir "pas tenu suffisamment compte" de son plan d’adaptation à la crise et l ’importance des ses liquidités. Ce plan prévoit un ratio de fonds propres "durs" (capital et bénéfices mis en réserve rapportés aux crédits consentis) parmi les plus élevés au monde à fin 2012.

Moody’s n’est pas plus tendre avec le crédit Agricole et la Société Générale. Toutefois c’est le Crédit Agricole qui écope de la plus lourde punition, avec perspective négative, alors qu’elle reste stable pour ses 2 concurrents.

En cause, la plus forte vulnérabilité du Crédit Agricole à la dette grecque et à la possible sortie du pays de la zone euro.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Banque : 3 banques françaises : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également