Banque : pour Noël la BCE vous offre 489 milliards d’euros !

©stock.adobe.com
La BCE va prêter 489 milliards d’euros aux banques européennes sur une durée de 3 ans. Bonne nouvelle pour le système bancaire mis à mal depuis quelques mois. Détails...

Publié le

La BCE donne un petit coup de pouce aux banques européennes

Mercredi 21 décembre, la BCE a annoncé que son programme de prêts décidé le 8 décembre dernier avait reçu un très vif succès, puisque 523 banques européennes vont emprunter la somme de 489 milliards d’euros au taux d’1 % et pour une durée de 3 ans.

Une excellente nouvelle pour les banques européennes qui étaient en sévère manque de liquidité depuis des mois maintenant. Les banques devraient donc régler, grâce à ces fonds, leur problème de financement.

Le "timing" est lui aussi excellent car le premier trimestre 2012 sera marqué par l’arrivée à maturité d’obligations bancaires évaluées à quelques 230 milliards d’euros.

Une tentative détournée d’aider les Etats de la zone euro ?

© Fotolia.com

Mario Draghi, Président de la BCE, affirme le contraire, mais cette opération de prêts de très grande ampleur, ressemble bien à un moyen d’aider les états sans perdre la face.

En effet, si une bonne partie de la somme sera utilisée pour consolider les fonds propres des banques, le reste pourrait bien être mis à profit pour acheter de la dette souveraine.

Avec un taux de crédit à 1 % et des dettes comme celle de l’Italie qui affichent des rendements à 7 %, le calcul mathématique très profitable aux banques est très vite fait !

Cependant, si les banques devraient prêter relativement facilement à des pays comme l’Allemagne, la France voir l’Italie, la question sera très différente pour les pays les plus touchés par la crise.

Après le défaut partiel de la Grèce, qui a déjà coûté beaucoup d’argent aux banques, est-ce que celles-ci seront prêtes à retenter l’aventure auprès de l’Espagne du Portugal ou de l’Irlande ? Pas sûr…

BCE : toujours pas d’intervention ?

Une situation qui devrait donc remettre sur le tapis l’intervention de la BCE directement sur les marchés secondaires comme le préconisent depuis maintenant plusieurs semaines la plupart des investisseurs.

Mais n’allez surtout pas en parler à Mario Draghi, et encore moins comparer la BCE avec la Fed ou la Banque d’Angleterre qui rachètent des montants illimités de bons du Trésor de leur pays.

© Fotolia.com

"Le mandat de la Fed est d’assurer la stabilité de prix mais aussi d’encourager la croissance et l’emploi. Notre mandat est bien plus restrictif, il est d’assurer la stabilité prix sur moyen terme", expliquait-il lundi devant la Commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen.

Le statu quo sur cette question ne devrait donc pas bouger de sitôt. On peut tout de même se réjouir de cette opération qui permettra en tout cas de consolider les banques de la zone euro.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Banque : pour Noël la BCE (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...
Epargnez sur vos frais bancaires !

A lire également