Épargner pour sa retraite : les Français, conscients de la nécessité, sont moins d’un tiers à le faire

Publié le

les Français redoutent une perte de leur pouvoir d’achat sans toutefois s’y préparerLa réforme des retraites, la question du pouvoir d’achat catalyse les inquiétudes des ménages tous revenus et toutes catégories sociales confondus et ce sera encore plus le cas le 5 décembre prochain.
Épargner pour sa retraite : les Français, conscients de la nécessité, sont moins d'un tiers à le faire
Épargne retraite ds Français © FranceTransactions.com/stock.Adobe.com

Dans ce contexte, une étude Altaprofits [1], 1er e-courtier vie et 1ère FinTech française, analyse la réaction des Français sur le sujet délicat de la retraite et leurs ressentis actuels. L’étude révèle que : "50% des Français ont peur de la baisse de leur pouvoir d’achat à la retraite mais moins d’1 sur 3 s’y est préparé en amont".

Baisse de revenus, une plus grande inquiétude chez les femmes - Et ce n’est pas près de s’arranger !

Près de la moitié des Français vit dans la crainte d’une baisse de revenu lors du départ à la retraite, soit 49,80 % dont une majorité de femmes (61,20 %), qui sont les plus concernées notamment dans le cadre de la réforme des retraites. En effet, de nombreuses mesures sont actuellement en discussion comme l’augmentation des cotisations, la prise en compte de toute la carrière vs. les 25 meilleures années, l’augmentation de l’âge pivot ou encore la réduction des droits familiaux. Les personnes qui ont travaillé moins longtemps ou aux « carrières heurtées » (maternité, congé parental, chômage...) seront fortement désavantagées et en particulier les femmes.

Les Français ne préparent pas leur retraite : comment les responsabiliser ?

72% des personnes interrogées n’ont pas préparé leur retraite, dont une majorité de femmes (60%). Pourtant aujourd’hui, il n’est plus garanti d’avoir une retraite pleine à 62 ans, nous serions plus proches des 67 ans. De plus il y a la réalité de la vie : tout le monde n’atteindra pas l’âge légal et, à 62 ans, il est très difficile de se reconvertir. Les jeunes doivent donc préparer au plus tôt la retraite. Cependant, en analysant les résultats de l’étude, les moins prévoyants sont les femmes entre 45 et 54 ans (64 %), qui sont pourtant proches du départ à la retraite. Les Français doivent prendre leur responsabilité et anticiper l’avenir.

Le PER, incompris par 1 Français sur 3, un manque d’éducation financière ?

Le Plan d’Epargne Retraite (PER) est un produit créé par la loi Pacte, qui permet d’économiser pendant sa vie active pour obtenir, à partir de l’âge de la retraite, un capital ou une rente. Mais seulement 1 Français sur 3 (soit 33 %) a compris ce nouveau dispositif et les changements qu’il implique.

L’épargne retraite individuelle ne représente que 11% de l’épargne des Français

A noter qu’au 1er octobre 2019, l’encours de l’épargne retraite était de 230Md€ contre 1.700Md€ pour l’assurance vie et 400 Md€ pour les livrets réglementés (source : Ministère de l’Economie et des Finances). Les Français sont donc de bons épargnants, mais la complexité des produits d’épargne est réelle. La cause principale : le manque d’éducation financière en France. C’est la « première pierre à l’édifice », l’enseignement ne se soucie que très peu des questions d’argent, de finance, d’entreprise. Qui saurait définir même partiellement ce qu’est une action, une obligation, une assurance vie, ce que rapporte un fonds en euros ? Le sujet de la retraite est complexe et la réforme actuelle inquiète les Français, mais pour se préparer financièrement et éviter les baisses de revenu éventuelles, il faut tout d’abord comprendre les différents dispositifs.

«  Les Français sont inquiets et n’ont pas forcément préparé financièrement leur retraite. Nous constatons un manque de compréhension sur le sujet de l’épargne et de la finance. Le nouveau PER ne changera probablement pas les choses car seulement 1/3 des personnes interrogées pensent qu’il les simplifie. Au-delà de la perception, est-il bien compris ? C’est au pouvoir public qu’il revient de former les jeunes sur la finance et à nous, professionnels de la finance, de travailler à la démocratisation de l’épargne. », déclare Hervé Tisserand, cofondateur & Directeur Général d’Altaprofits.


[1Enquête réalisée du 8 au 10 novembre 2019, auprès d’un échantillon de 2000 personnes représentatives de la population française âgées de 25 à 54 ans.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Épargner pour sa retraite (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également