Black-out à Perpignan, probable acte de malveillance

black out © FranceTransactions.com
Une panne d’électricité due à un probable acte de malveillance a affecté mardi matin tout le centre-ville de Perpignan, le rétablissement du courant ayant été retardé par la grève contre la réforme des retraites et l’occupation du site d’Enedis, a-t-on appris auprès du gestionnaire.

Publié le

Black-out à Perpignan, "probable acte de malveillance"

Peuaprès midi, la situation était "redevenue normale", alors que la panne, qui a démarré à 6H30 avait au départ privé près de 5.000 foyers d’électricité, dont préfecture, mairie et banques, a précisé à l’AFP François-Xavier Boutray, directeur territorial d’Enedis. "Il s’agit très probablement d’un acte de malveillance", a-t-il affirmé, sans pouvoir dans l’immédiat préciser la nature de la panne, qui a affecté en même temps trois lignes électriques à moyenne tension.

Le rétablissement du courant a été retardé "compte tenu de la situation sociale etde l’occupation de notre site", qui a empêché l’intervention des équipes d’astreinte, seuls quelques techniciens ayant pu opérer, a-t-il relevé. Une fois l’occupation du site levée, la direction sera en mesure d’enquêter sur les origines de la panne.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Black-out à Perpignan, (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également