Covid-19 : colère et restrictions de retour dans les grandes villes, bars, restaurants fermés

Nouvelles mesures de confinement, fermeture des bars, salles de sport, restaurants © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Le gouvernement a frappé fort ce mercredi soir pour tenter de freiner la progression galopante de l’épidémie. Des mesures qui font une fois encore débat.

Publié le

Nouvelles mesures de fermetures contre le Covid-19

Le gouvernement a frappé fort ce mercredi soir pour tenter de freiner la progression galopante de l’épidémie. Des mesures qui font une fois encore débat. «  Nous ne le faisons pas de gaieté de cœur  » : le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé ce mercredi soir de nouvelles restrictions.

Fermeture des bars & restaurants

Les bars ferment de nouveau à Aix, Marseille et en Guadeloupe, des interdictions en pagaille à Paris, Rennes ou Grenoble. A l’issue du Conseil de défense et de sécurité nationale, le ministre de la Santé a pris la parole, ce mercredi soir, pour annoncer des « mesures supplémentaires » face au Covid-19.

Fêtes, mariages, anniversaires limités à 30 personnes

Le virus progresse à une vitesse inégale selon les zones. D’où l’annonce d’un nouveau classement, proportionnel à la gravité de l’épidémie. Sur les 69 départements désormais en rouge, certains sont dans la case « zone d’alerte » à l’instar de la Gironde, l’Aude ou le Loiret, où la jauge des rassemblements de type fêtes, mariages, anniversaires ou communions est limitée à moins de 30 personnes à partir de lundi.

Zones rouges & rouge sombre

Un cran au-dessus, Lille, Paris, Montpellier, Toulouse et d’autres se retrouvent « en zone rouge renforcée » car le taux d’incidence y est plus élevé et inquiétant chez les plus vulnérables. Ces villes écopent en conséquence d’un deuxième tour de vis : rassemblements limités à 1000, grands événements interdits, pas plus de 10 dans l’espace public, fermetures anticipées des bars… Enfin, la métropole Aix-Marseille et la Guadeloupe sont en « alerte maximale » et sans une baisse des contagions, il faudra peut-être y déclarer l’état d’urgence sanitaire.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Covid-19 : colère et restricti : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également