COVID19 : Une prime exceptionnelle pour les soignants et les fonctionnaires mobilisés

Annoncée par Emmanuel Macron le 25 mars au soir lors de son discours depuis l’hôpital militaire de campagne installé près de Mulhouse (Haut-Rhin), une prime exceptionnelle sera versée à tout le personnel soignant, ainsi qu’aux fonctionnaires mobilises. Les heures supplémentaires effectuées seront également majorées.
COVID19 : Une prime exceptionnelle pour les soignants et les fonctionnaires mobilisés
Prime exceptionnelle pour les soignants et les fonctionnaires © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Publié le

"Lorsqu’on engage une guerre, on s’y engage tout entier, on se mobilise dans l’unité." a rappelé Emmanuel Macron, ce mercredi 25 mars. Le chef de l’Etat a notamment rendu hommage aux soignants qui ont perdu la vie après avoir contracté le virus et il a fait plusieurs annonces, notamment en direction de la communauté hospitalière.

Une prime pour les soignants et les fonctionnaires mobilisés

Le chef de l’Etat a d’abord annoncé des heures supplémentaires majorées et une prime exceptionnelle pour "l’ensemble des personnels soignants et des fonctionnaires mobilisés". "Tous les services de l’Etat sont mobilisés : nos policiers, nos gendarmes, nos douaniers, tous nos fonctionnaires. Nos enseignants aussi, à qui je veux dire merci", a-t-il déclaré. Le montant de la prime évoquée n’a pas été précisé.

La prime de 1.000€, recommandée par le gouvernement, pour les salariés exposés au virus dans leur travail, reste de la seule décision de l’employeur. L’État accordant de son côté la défiscalisation ainsi que la suppression des charges sociales portant sur ces primes. Ces primes de 1.000€ maximum n’ont rien de nouveau. Leur mise en place résulte du mouvement des gilets jaunes. Les aides financières pour les particuliers durant cette période de confinement covid19 sont multiples. Le gouvernement souhaite multiplier les efforts financiers également pour les entreprises, conscient qu’il faudra maintenant lutter contre une forte hausse du nombre de faillites.

Un "plan massif d’investissement" pour l’hôpital

Emmanuel Macron a également annoncé la mise en place d’un "plan massif d’investissement et de revalorisation de l’ensemble des carrières" pour l’hôpital, une fois la crise du coronavirus passée.

Une opération militaire pour soutenir les populations

Le lancement d’une opération militaire baptisée "Résilience", qui mobilisera les forces armées pour aider la population touchée par l’épidémie de coronavirus, à l’approche du "pic qui est devant nous". Cette opération, distincte de l’opération "Sentinelle" contre le terrorisme, "sera entièrement consacrée à l’aide et au soutien aux populations, ainsi qu’à l’appui aux services publics pour faire face à l’épidémie, en métropole et en outre-mer", a affirmé le chef de l’Etat.

Les armées françaises peuvent être amenées à réaliser différents types d’actions, comme une désinfection de lieux publics ou un soutien logistique aux unités de pompiers. L’opération peut également consister en un transfert de malades sur le territoire national ou un accueil de patients dans les hôpitaux d’instruction des armées.

Les tests de dépistage arrivent enfin en France

C’est la première fois que le président de la République portait un masque depuis le début de l’épidémie : Emmanuel Macron en a enfilé en arrivant mercredi après-midi à l’hôpital militaire de campagne de Mulhouse, où il a annoncé une multiplication des tests, qui seront portés à 29 000 par jour, notamment pour les soignants et dans les Ehpad. Le nombre de ces tests de dépistages est actuellement à hauteur de 5.000 par jour.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article COVID19 : Une prime exceptionn : Publiez un commentaire ou posez votre question...

24 commentaires

Sur le même sujet

A lire également