COVID19 : Une prime exceptionnelle pour les soignants et les fonctionnaires mobilisés

Prime exceptionnelle pour les soignants et les fonctionnaires © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Annoncée par Emmanuel Macron le 25 mars au soir lors de son discours depuis l’hôpital militaire de campagne installé près de Mulhouse (Haut-Rhin), une prime exceptionnelle sera versée à tout le personnel soignant, ainsi qu’aux fonctionnaires mobilises. Les heures supplémentaires effectuées seront également majorées.

Publié le

"Lorsqu’on engage une guerre, on s’y engage tout entier, on se mobilise dans l’unité." a rappelé Emmanuel Macron, ce mercredi 25 mars. Le chef de l’Etat a notamment rendu hommage aux soignants qui ont perdu la vie après avoir contracté le virus et il a fait plusieurs annonces, notamment en direction de la communauté hospitalière.

Une prime pour les soignants et les fonctionnaires mobilisés

Le chef de l’Etat a d’abord annoncé des heures supplémentaires majorées et une prime exceptionnelle pour "l’ensemble des personnels soignants et des fonctionnaires mobilisés". "Tous les services de l’Etat sont mobilisés : nos policiers, nos gendarmes, nos douaniers, tous nos fonctionnaires. Nos enseignants aussi, à qui je veux dire merci", a-t-il déclaré. Le montant de la prime évoquée n’a pas été précisé.

La prime de 1.000€, recommandée par le gouvernement, pour les salariés exposés au virus dans leur travail, reste de la seule décision de l’employeur. L’État accordant de son côté la défiscalisation ainsi que la suppression des charges sociales portant sur ces primes. Ces primes de 1.000€ maximum n’ont rien de nouveau. Leur mise en place résulte du mouvement des gilets jaunes. Les aides financières pour les particuliers durant cette période de confinement covid19 sont multiples. Le gouvernement souhaite multiplier les efforts financiers également pour les entreprises, conscient qu’il faudra maintenant lutter contre une forte hausse du nombre de faillites.

Un "plan massif d’investissement" pour l’hôpital

Emmanuel Macron a également annoncé la mise en place d’un "plan massif d’investissement et de revalorisation de l’ensemble des carrières" pour l’hôpital, une fois la crise du coronavirus passée.

Une opération militaire pour soutenir les populations

Le lancement d’une opération militaire baptisée "Résilience", qui mobilisera les forces armées pour aider la population touchée par l’épidémie de coronavirus, à l’approche du "pic qui est devant nous". Cette opération, distincte de l’opération "Sentinelle" contre le terrorisme, "sera entièrement consacrée à l’aide et au soutien aux populations, ainsi qu’à l’appui aux services publics pour faire face à l’épidémie, en métropole et en outre-mer", a affirmé le chef de l’Etat.

Les armées françaises peuvent être amenées à réaliser différents types d’actions, comme une désinfection de lieux publics ou un soutien logistique aux unités de pompiers. L’opération peut également consister en un transfert de malades sur le territoire national ou un accueil de patients dans les hôpitaux d’instruction des armées.

Les tests de dépistage arrivent enfin en France

C’est la première fois que le président de la République portait un masque depuis le début de l’épidémie : Emmanuel Macron en a enfilé en arrivant mercredi après-midi à l’hôpital militaire de campagne de Mulhouse, où il a annoncé une multiplication des tests, qui seront portés à 29 000 par jour, notamment pour les soignants et dans les Ehpad. Le nombre de ces tests de dépistages est actuellement à hauteur de 5.000 par jour.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article COVID19 : Une prime exceptionn : Publiez un commentaire ou posez votre question...

92 commentaires

| 1 | 2 | 3 |

  • Bonjour,Ma question est la suivante : j ’ai un statut parisien et titulaire Depuis 1991. Je suis fontionnaire, fonction : Adjoint techniqueDois je au prime covid.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,Je travaille dans le cabinet de radio d’une clinique privée, nous faisons partis d’un groupement des statuts à part mais dirigé par la clinique.le personnel de la clinique a reçu une prime ce mois ci de l’état, en radio rien.la radio est restée ouverte pendant le confinement avec certes un roulement de personnel puisque sur trois sites un seul était ouvert, nous avons accueilli des patients (contaminés ou non ?) depuis le début de l’épidémie. devant cette injustice pouvez vous nous dire si cela est normal ?

    Répondre à ce message

  • bonjour, ayant travailler du 1 mars au 25 mars comme auxiliaire de vie j’ai contracter le covid et considerer en maladie professionnelle.Ai-je le droit de recevoir la prime covid

    Répondre à ce message

  • aide-soignante

    30 juin 19:55, par Nancy

    Bonjour je suis aide-soignante et j’ai travaillée pendant le confinement comment faire pour avoir la prime ?

    Répondre à ce message

  • Que devons nous décompter pour savoir si nous pouvons toucher la primeExemple quid ca rtp rc etcMerci pour la reponse

    Répondre à ce message

  • Bonjour,Mon médecin mamie en arrêt depuis le 20 mars et ce pendant un mois et demi par rapport À mes problèmes de santé , je suis à risque de Covid . Ai-je droit à la prime ?

    Répondre à ce message

  • BonjourOnt parle du corps medical tout confondue Prime et applaudissements je suis d accordMais mon coup de gueule est pour Les policiers les gendarmes eux aussi ont droit a des applaudissement Et une prime pour le travail qu ils ont dut effectuer car si il n avaient pas été la pour les contrôles routiers ou simple controle d attestation il y aurais eue plus de gens qui n aurais pas respecter le confinement Donc merci de faire valoir le droit aux gendarmes policiers donner bune prime de risque Aussi bien GAV OU GARDIEN DE LA PAIX et tout ceux qui prennent soin de nous au quotidien

    Répondre à ce message

    • Oui, tous les corps d’état devraient bénéficier de cette prime. Les policiers aussi, car ils ont obéi aux ordres. Je les ai vus verbaliser les gents bien sûr le bassin de la Villette à Paris 19ème, alors que je passais à vélo. 5 minutes plus tard j’arrivais au pont de la rue Riquet, où une horde de migrants occupait les deux trottoirs, la piste cyclable et la chaussée, sans gêne et surtout sans masque et tous collés les un aux autres. . J’ai donc fait demi tour et voilatipas que dans la rue curial, devant l’association Une Chorba pour tous, je n’ai pas pu passer car une centaine de"clients" étaient éparpillés partout chaussée comprise en train de manger la soupe et de jeter les barquettes vides partout. Pas de policiers, pas d’amendes, tout va bien, Holè !

      Répondre à ce message

  • Je travail dans une blanchisserie prive, nous collectons du linge sale dans plusieurs EPADE. Orion nous également le droit de réclamer une prime exceptionnelle ?

    Répondre à ce message

  • prime ? vraiment un cadeau empoisonné, ne valait il pas mieux revaloriser tout de suite ces métiers difficiles. bien sur ca coute !!! alors un cautère sur jambe de bois qui ne fait que semer la zizanie

    Répondre à ce message

  • je suis auxiliaire de soins a domicile en ssiad je suis eligible a la prime covid 19 comme mes collegues en ehpadmerci

    Répondre à ce message

  • Bonjour,Aide soignante en arrêt de travail pour raison personnelle avant l’alerte covid !Aurai_je droit à la prime ?Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Pourquoi ?

    je travaille dans un centre de personnes âgées nous avons des COVID19 mais pas de prime pour moi car je ne
    suis q ASH je ne jalouse pas mes collègues infirmières et aides soignantes qui la touche mais je pense avoir
    autant de droit ayant les mêmes risques

    Répondre à ce message

  • Bonjour,Je suis secrétaire médicale dans un cabinet médical de gynécologique obstétrique et chirurgie, je suis venue travailler tous les jours. J’ai pris les transports pour me rendre sur mon lieu de travail. Nous avons eu également des cas de covid 19 chez certaines de nos patientes. Aurai je droit à la prime également car mon patron ne m’en a pas parlé. Tous les jours j’étais en contact protégé.Comment puis le savoir.

    Répondre à ce message

  • Bonjour, je travaille en EHPAD privé je ne suis pas soignante, je suis autant exposée et je viens travailler tous les jours avec la peur au ventre car j’ai ma mère de 86 ans qui vit chez moi et lorsque je rentre j’ai peur pour elle. Je trouve scandaleux que la prime sera versé qu’en public, mon employeur ne donnera rien du tout c’est vraiment pas normal et honteux alors que le personnel des EHPAD privé travaillent tous les jours comme les autres. Il faudrait je pense faire signer une pétition, elle aurait énormément de signataire.

    Répondre à ce message

    • Bonjour a tous je suis entièrement d’accord en France pour obtenir quelques choses il faut ce battreTous les jours, égalité et tous comme l’a parité ,pour moi tous le personnel qui ont participé et contribuer tous les jourS pour que la machines fonctionne parfaitement cette a dire tous ce qui fait fonctionner un ephad privé ou pas et même les sous traitants a qui je pense aussi que certains non Pas joué le jeux mais qui ont sûrement profité j’espère qu’il seront punit.En tout état de cause on donne une prime à tout le personnels qui ont participé au bon fonctionnement des ephads merci et bon courage à tous et surtout protéger vous Cordialement

      Répondre à ce message

  • Bonjour

    Je suis auxiliaire de vie à domicile la prime devrait être donner par l’état a toute les personnes qui étaient sur le terrain car je suis sur que si on doit se fier à nos employeur vous pouvez être sur que le notre nous donnera pas un centimes car c’est qu’un radin encore une fois d’autres n’auront rien car on parle des soignants hospitaliers mais on parle jamais de ceux qui bossent à domiciles car le covid c’est d’abord par leur entourage que les gens l’attrapent donc on étaient en plein dedans mais comme d’habitude on est mis de côtés car macron obligera jamais les employeurs à donner c’est prime

    Répondre à ce message

    • Etant dans la même situation , auxiliaire de vie , je trouve qu’il serait normal que l’on parle de nous ainsi que des aides ménagères qui se trouvent en contact direct avec les personnes chez qui nous allons chaque jour au risque d’y contracter le covid , comme cela à été mon cas,.et pas seulement du personnel soignant des hôpitaux, nous aussi nous devrions avoir le droit, a une prime , versée directement sur nos comptes sans retrait des charges j’ai été contaminée , il s’en suit une énorme perte de salaire, car 24 jours d’arrêt maladie, je précise que les médecins m’ont dit ce n’est pas la peine de tester, donc les résultats de tous leurs calculs sont faux puisque la population qui est déclarée infectée par des médecins de ville ne figure pas dans les sondages,.J’ai repris le travail Lundi et je suis certaine que rien ne sera fait par l’état pour nous autres , auxiliaires de vie, aides ménagère, les patrons recevront la prime a distribuer mais ils feront comme ils veulent et nous ne l’aurons pas , normal ils doivent payer leurs salaires qui n’est certainement pas à auteur d’un smicnous faisons le régime bancaire et les banques ne voudrons pas nous financer nos pertes de revenus Merci de m’avoir lu jusqu’au bout

      Répondre à ce message

    • Primes et heures supp pour les fonctionnaires ça fonctionne, mais pour les privés ça n’existe pas. je suis ambulancière dans le CHER (18), des covid19 ts les jrs mais la prime de risque je ne la verait jamais, il n’y a qu’une entreprise qui le fait et encore !!! c’est parcequ’elle a été contrainte ( 3/4 du personnel s’est mis en maladie) sinon le patron ce le mettait ds la poche, et les cons en direct avec le covid19 n’aurait rien eu. c’est 1 Grosse boite. Et vive Macron ! ! ! si vous n’avez pas compris continuez à voter pour lui.

      Répondre à ce message

  • c’est une honte mon fils qui travaille en milieu hospitalier à l’hôpital saint joseph à paris et ses collègues qui sont référents covid 19 et vivent un enfer depuis plusieurs semaines, n’ont pas le droit non plus à cette prime. Je suis scandalisée

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Je suis AHS et je souhaiterais savoir si j’ai le droit à la prime du gouvernement.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Mesdames, Messieurs,
    Après avoir lu une grande majorité des messages postés sur ce forum, je me permet de vous dire que je tombe des nus, que je suis triste de voir "les français divisés plutôt qu’unis".
    En effet, je constate que chaque personne s’arrête à sa propre personne, ce qui me renvoi à la notion d’individualiste, plutôt que de parler au nom d’une collectivité, d’un corps de métier.

    Je suis également infirmier, en première ligne dans un service COVID et j’ai énormément de choses à raconter. Mais je vais m’en tenir simplement au fait qu’il ne faut pas s’arrêter à une prime.
    Comme disait très bien une personne, cela fait des années qu’il y’a une réelle souffrance dans le milieu hospitalier. Je ne vais pas parler au noms de toutes les professions, simplement celle qui est la mienne. L’objectif n’est pas d’avoir une prime individuelle (qui finalement n’atteint même pas les 100 euros/mois), MAIS D’OBTENIR UNE REVALORISATION SALARIALE sur du long terme ! Car nous le méritons en tout état de cause. Je ne dis pas que mon métier mérite plus qu’un autre, simplement au vu des responsabilités humaines, je dis que le Gouvernement doit se poser les bonnes questions. Car le saviez-vous ? En 2030, selon les chiffres de l’INSEE, les personnes âgées en France seront multipliées par 4. J’ai travaillé en EHPAD en intérim, j’étais le seul infirmier pour 75 résidents. Pour être honnête avec vous, la direction me disait "ne vous arrêtez pas pour discuter avec vos patients, vous n’avez pas le temps". Pourtant à 1500/2000 euros la chambre par mois , multiplié par le nombre de personne, les chiffres sont astronomiques. Pourtant j’étais bien seul pour toutes ces personnes. Selon moi, la système de Santé rencontre des limites, d’autant plus que les personnes âgées de demain seront nos enfants, nos parents. Comment expliquer qu’un ou une infirmière gagne entre 1500 à 1800 euros/mois, en faisant des postes (matin, journée, soir), des weekend, des jours fériés, des nuits. Il est très difficile de s’adapter entre les semaines, à ces changements de rythme, notamment par rapport au sommeil puis à la famille, mais ainsi soit-il nous le faisons. Comment expliquez-vous qu’un infirmier gagne en moyenne 90 centimes en plus par heure travaillée la nuit ?
    Je n’ai jamais fais ce travail pour l’argent, mais j’ai vu trop de collègues faire des "burn out", j’ai vu trop de collègues passionnés par leur métier partir en dépression suite à des manques de moyens, à trop de responsabilités, trop de pression, trop de patients pour trop peu de personnel. La pression et les responsabilités ne nous inquiètes pas mais devraient être pris en conséquence pour une augmentation de salaire. Pour bien connaitre le Luxembourg, les salaires motivent en conséquences le personnel soignant. Nous n’arriverons jamais à ces salaires en France et ce n’est pas ce que je souhaite, simplement d’obtenir une plus grande motivation financière pour accomplir notre métier.
    J’ai également pu lire un commentaire où "les professeurs étaient à plaindre". C’est une Honte Madame, d’entendre ça aujourd’hui. Je ne souhaite pas émettre de jugement de valeur, mais ces derniers ont qu’en même fait grève pendant des mois ! en Outre mer c’est depuis 6 mois qu’ils n’ont pas travaillé. Payé pendant 6 mois à rester à la maison c’est plutôt sympa vous ne trouvez pas ? Oui Madame, rappelons que les professeurs (avant même le confinement) étaient en grève pour leur retraite ! Combien de temps nos jeunes ont-ils manqués l’école ? J’ai horreur de faire des comparaisons car chaque corps de métiers est important et unique pour le bon fonctionnement de la société, mais n’oubliez pas que les professeurs ont les vacances scolaires, tout frais payées !
    Je vous informe tout de même, chers Mesdames, chers Messieurs, que lorsqu’un infirmier souhaite faire grève, il est tout de même assigné à son travail ! Il a l’obligation et le devoir d’aller au travail. Nous pouvons faire grève en silence, et le pire, c’est que nous avons une réduction de salaire lorsque nous souhaitons faire grève alors que nous travaillons tout de même !
    Je pense que la santé est un domaine très important dans notre beau pays, mais que l’individualisme de chacun fait reculer le pays en arrière plutôt que de le faire avancer. Remercier la France pour vous permettre d’avoir des soins gratuits et de grandes qualités. Je vous dis ça car j’ai beaucoup voyager, j’ai travaillé aux Etats-Unis et en Espagne entre autre et je peux vous garantir que la France a une très haute estime pour tous ses malades.

    Alors plutôt que d’avoir une prime parce que j’ai été exposé à des risques de contamination, je le dis haut et fort que je n’en veux pas ! Ce que je souhaite aujourd’hui est une revalorisation salariale pour les AS (on les oublie trop souvent mais sans elles l’hôpital ne tourne pas) et les IDE car avoir 1,... % de plus que le SMIC après trois ans d’étude c’est un peu se moquer de nous, sans parler de tous les feignants de notre beau pays qui ont autant d’argent que moi en restant à la maison !
    Vive la République et vive la France !

    Valentin (un jeune infirmier qui en à marre d’être pris pour un imbécile)

    Répondre à ce message

  • bonjour a tous vous pensez que c est normal de verser une prime a ceux qui touche le rsa ? moi non sa ce n est pas normale car encore une fois beaucoup de ces personnes vont profiter du système .

    Répondre à ce message

42 messages, 20 affichés sur cette page.

| 1 | 2 | 3 |

Sur le même sujet

A lire également