Crise mondiale du tourisme : Accor prévoit de supprimer jusqu’à 1.200 postes dont 400 en France

Crise mondiale du tourisme : Accor va supprimer jusqu’ 1.200 postes dont 400 en France © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Le plan social Accor prévoit la suppression de 1.000 à 1.200 postes au niveau mondial, dont 300 à 400 pour la France, a indiqué le PDG du groupe hôtelier, Sébastien Bazin.

Publié le

Accor va supprimer jusqu’à 400 postes en France

Interrogé sur France Inter, le PDG du groupe hôtelier, Sébastien Bazin, a rendu public mardi le nombre de postes supprimé en France dans le cadre de son plan social. Celui-ci est légèrement durci, Accor en prévoyant au total de 1.000 à 1.200. Sébastien reconnaît n’avoir « probablement pas anticipé la force » de la seconde vague de la crise sanitaire.

Le plan social d’Accor s’inscrit tout à la fois dans un programme d’économies et une refonte de l’organisation d’Accor visant à rendre le groupe « plus agile ». Le champion français de l’hôtellerie, qui avait annoncé, début août, son intention de supprimer un millier de postes dans ses sièges - une vingtaine de pays concernés - sur un effectif direct de 18.000 personnes, prévoit désormais de porter leur nombre de 1.000 à 1.200, a confirmé son PDG, Sébastien Bazin. La deuxième vague, avec les reprises des mesures de confinement, même localisées, ne présagent rien de bon pour le tourisme avant 2021.

Sébastien Bazin a reconnu n’avoir « probablement pas anticipé la force de cette seconde vague », ayant espéré que le rebond de l’activité hôtelière cet été - hors hôtellerie des grandes agglomérations, notamment Paris - allait « perdurer jusqu’à la fin de l’année ». De fait, le recul du taux d’occupation moyen dans le réseau Accor s’élève -60% en septembre, à comparer à -40% cet été, sachant qu’il était de -90% en mars-avril. Or, a ajouté le PDG d’Accor, « cela ne va pas aller en arrangeant » dans les semaines qui viennent du fait du confinement.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Crise mondiale du tourisme : : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également