Crise : nouvelle aide de 150 euros mensuels pour vous aider à payer votre loyer ou rembourser votre crédit immobilier

Prime de 150 euros versées par Action Logement © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Les salariés du privé et les chômeurs rencontrant des difficultés pour payer leur loyer ou pour rembourser leur crédit immobilier vont recevoir une aide de 150 euros mensuels d’Action Logement (2 mois maximum), sous conditions de revenus.

Publié le

Action Logement : 150 euros par mois, pendant 2 mois maximum

Les salariés et chômeurs peinant à payer leur loyer ou à rembourser leur emprunt immobilier face à la crise du coronavirus auront droit à une aide de 150 euros versée par Action Logement, a annoncé jeudi cet organisme géré par les entreprises. Action Logement propose donc de verser 150 euros par mois, pendant 2 mois maximum, à chaque foyer respectant les critères d’attribution. Une seule prime sera versée par foyer, même si les deux personnes du couple remplissent les conditions d’octroi de l’aide financière.

Qui peut bénéficier de l’aide de 150 euros par mois ?

Pour en bénéficier, il faut être salarié du privé ou chômeur, et remplir deux conditions :

  • ne pas gagner plus d’1,5 fois le SMIC,
  • pour les salariés seulement, il faut justifier d’avoir perdu au moins 15% de ses revenus à cause des mesures de confinement mises en place à partir de mi-mars contre le coronavirus (typiquement être au chômage partiel suffit).

Comment demander cette aide financière ?

Les conditions pratiques ne sont pas encore connues. Cet article sera mis à jour en fonction du complément d’informations donné ces prochains jours.

SMIC : Taux applicables au 01/01/2020
Smic horaire brut10,15 €
Smic horaire net8,03 €
Smic mensuel brut (base 35 heures)1 540,77 €
Smic mensuel net (base 35 heures)1 218,96 €

Cette aide, qui n’est pas à proprement parler publique puisqu’elle n’est pas versée par l’Etat, est la première à concerner directement le logement depuis le début de la crise.

COVID-19 : aides financières pour les particuliers et les indépendants

COVID-19 : aides financières pour les particuliers et les indépendants
Aides financières pour les particuliers et les indépendants © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Crise : nouvelle aide de 150 euros mensuels pour vous aider à payer votre loyer ou rembourser votre crédit immobilier
Les salariés du privé et les chômeurs rencontrant des difficultés pour payer leur loyer ou pour rembourser leur crédit immobilier vont recevoir une aide de 150 euros mensuels d’Action Logement (2 mois maximum), sous conditions de revenus.
AGIRC-ARRCO : une aide exceptionnelle d'urgence pouvant aller jusqu'à 1.500 euros pour les salariés en activité
Les salariés du secteur privé confrontés à des difficultés financière à cause du coronavirus pourront demander à leur caisse de retraite complémentaire AGIRC-ARRCO une aide exceptionnelle d’urgence pouvant aller jusqu’à 1.500 euros.
COVID-19 : aide financière exceptionnelle pour les indépendants (URSSAF/CPSTI)
Artisan/Commerçant, Profession Libérale, Auto-entrepeneur : le Conseil de la Protection Sociale des Travailleurs Indépendants (CPSTI) propose aux travailleurs indépendants dont l’activité est impactée par la crise du Covid-19 de bénéficier d’une aide financière exceptionnelle ou d’une prise en charge de cotisations.
Aide de 1.500€ de juillet pour les indépendants, artisans, libéraux, associations, TPE
Le décret d’application concernant l’aide financière de 1.500 euros pour le mois de juillet à destination des indépendants, micro-entrepreneurs, entreprises subissant les conséquences économiques, financières et sociales de la propagation de l’épidémie de covid-19 a été publié au Journal Officiel du 17 juillet. Les demandes vont donc pouvoir être effectuées.
Nouvelle aide de 1250 euros versée uniquement aux artisans et aux commerçants par le CPSTI
Cette nouvelle aide financière, versée par le CPSTI, est de 1250 euros. Cette aide a été annoncée ce vendredi 10 avril. Elle complémente cette de 1500 euros par mois de confinement proposée par le gouvernement. Ces deux aides sont donc cumulables.
Aide de 1500 euros pour les indépendants, commerçants, libéraux, TPE de nouveau reportée pour le mois de juin
Depuis le mois de mars, les indépendants (micro-entrepreneurs, commerçants, libéraux, indépendants) peuvent bénéficier d’une aide financière de 1500 euros par mois, sur demande mais sous conditions. Cette aide porte sur les mois de mars, avril, mai et juin, soit 6.000€ au total. Détails afin d’en obtenir cette aide défiscalisée versée par la DGFIP.
Coronavirus : quelles sont les aides financières pour les particuliers ?
Avec cette pandémie, les aides pour les entreprises se multiplient. Mais pour les particuliers, quelles sont les aides financières proposées par le gouvernement ?
COVID19 : Une prime exceptionnelle pour les soignants et les fonctionnaires mobilisés
Annoncée par Emmanuel Macron le 25 mars au soir lors de son discours depuis l’hôpital militaire de campagne installé près de Mulhouse (Haut-Rhin), une prime exceptionnelle sera versée à tout le personnel soignant, ainsi qu’aux fonctionnaires mobilises. Les heures supplémentaires effectuées seront également majorées.
Covid-19 : la prime de 1.000€ pour les travailleurs exposés aux risques reste la décision de l'employeur
Les médias s’emballent comme toujours bien vite. Ce jour, Bruno Le Maire a évoqué la prime de 1.000€, défiscalisée et sans charges sociales, que tout employeur ayant un contrat d’intéressement peut verser à ses employés. Cette prime de 1.000€ n’a rien d’automatique donc...
CESU : comment déclarer les heures au chômage partiel de votre employé(e) ?
Vous êtes 2,5 millions d’employeurs particuliers ayant au recours des services d’un ou une employée (garde d’enfants, ménage, jardinier, etc.). Compte-tenu de la période confinement liée à la pandémie coronavirus, ces activités ne sont plus autorisées. Vos employés ont le droit au chômage partiel. Comment déclarer ces heures non travaillées afin que votre employé(e) puisse bénéficier du chômage partiel ?

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Crise : nouvelle aide de (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également