Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Black Friday : 21% des Français pensent encore vraiment réaliser de bonnes affaires !

2.000 milliards de dollars dépensés en une seule journée au niveau mondial. Le point d’orgue du Black Friday se tiendra ce vendredi 24 novembre.

Black Friday, Cyber Monday, Regret Tuesday... © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Publié le , mis à jour le
Annonce

📢 LUCYA CARDIF : meilleur contrat d’assurance-vie

Le contrat d’assurance-vie LUCYA CARDIF est plébiscité par la presse financière. Meilleur fonds euros du marché en 2022. Contrat le moins cher du marché permettant d’investir sur tous les types d’actifs financiers, et notamment en ETF. À découvrir, une véritable pépite, 100% en ligne, sans frais sur les versements.

Fausses promotions

Les marchands se sont donné une semaine pour vendre à tour de bras. Alors pour profiter de cette orgie de consommation, ils n’hésitent pas, comme les années précédentes, à multiplier les fausses promotions en surfant sur une législation peu contraignante. La preuve par l’exemple.

Black Friday, Cyber Monday, Regret Tuesday !

Black Friday, Cyber Monday, Regret Tuesday ! En boutiques comme en ligne, le Black Friday bat son plein ! Toute la semaine, les marchands cherchent à attirer un maximum de clients à coups de réductions et de bons plans. Et pour cela, ils ont une technique : faire croire au consommateur qu’il fera à coup sûr une bonne affaire. Sauf que la réalité est tout autre. L’enquête menée par l’Observatoire de la consommation de l’UFC-Que Choisir montre que, comme les années précédentes, les fausses promotions pullulent, grâce à une législation trop favorable aux professionnels. Lorsqu’un marchand souhaite mettre en place une promotion, il doit impérativement prendre comme prix de référence (le prix barré à partir duquel est calculé le montant de la réduction) le prix le plus bas qu’il a appliqué durant les 30 jours précédents. Sauf que bon nombre de commerçants contournent cette disposition, voire ne la respectent pas. La preuve avec 5 exemples pris au hasard sur Internet.

Une étude Opinion Way pour France Verif publiée en 2022. Si tous les Français croient évidemment encore au Père Noël, ils ne sont plus que 21% à penser que le Black Friday permet véritablement de réaliser de bonnes affaires.

21% des Français estiment que le Black Friday permet de réaliser vraiment de bonnes affaires

Seulement 21% des Français estiment que le Black Friday leur permet de réaliser vraiment de bonnes affaires. Véritable grand-messe de l’e-commerce, le Black Friday permet chaque année à des millions de consommateurs dans le monde, dans l’imaginaire collectif, de réaliser de bonnes affaires dans de bonnes conditions de sécurité. Mais qu’en est-il réellement de la perception des Français sur des éléments comme la livraison, les prix pratiqués ou les cibles privilégiées d’arnaques ? France Verif, la start-up française qui offre la transparence totale aux e-acheteurs, révèle aujourd’hui les résultats de l’étude menée en son nom par Opinion Way autour du Black Friday. Parmi les points abordés, la sécurité des transactions, les bonnes affaires, le côté pratique, les prix pratiqués...

Le Black Friday, une opération sécurisée pour seulement 15% des Français

Pour 15% des Français, les achats réalisés à l’occasion du Black Friday sont réputés être parfaitement sûrs et sécurisés. Toutefois, on observe une différence de perception entre les différentes générations interrogées. Si les moins de 50 ans sont 21% à faire confiance aux achats à cette occasion, les plus de 50 ans sont plus réservés sur le sujet (10%). On retrouve également cette différence de perception entre les tailles de foyers des personnes interrogées : en effet, pour les foyers mono-personnels sont plus enclins à la méfiance (10% uniquement ont confiance) que les foyers de plus de 3 personnes (21% ont confiance). Et il en est de même lorsque l’on regarde les catégories socio-professionnelles : ils ne sont que 11% des inactifs à avoir totalement confiance en la sécurité des sites marchands pendant le Black Friday, alors que ce chiffre passe à 19% pour les CSP- et 17% pour les CSP+. En revanche, on observe aucune différence de perception lorsqu’on s’intéresse au lieu de résidence (Paris / Régions) ou au sexe des personnes interrogées.

Et sur les Prix ?

Même s’ils sont 21% à estimer réaliser de bonnes affaires à l’occasion du Black Friday, ce chiffre tombe à 18% lorsqu’on demande aux personnes interrogées si cette opération leur permet d’obtenir de meilleurs prix qu’habituellement. Et ils sont même 26% à penser que les tarifs pratiqués pendant le Black Friday sont en fait plus chers que ceux appliqués en magasins physiques. Le degré d’information présente également un taux inférieur, puisque 19% estiment pouvoir comparer les prix facilement et 13% sont persuadés pouvoir obtenir des informations complètes sur les produits achetés.

Des doutes subsistent, notamment sur la bonne livraison des produits

A l’occasion d’un achat sur un nouveau site web, 83% des interrogés craignent de ne pas recevoir le produit commandé, les plus méfiants étant les personnes vivant en couple pour lesquels ce chiffre monte à 86%.

Et les Français ne se perçoivent pas comme des cibles d’arnaques…

Si l’on prend plus largement le cas de la fraude sur internet, pour 75% des Français, les plus sujets à escroquerie sont les plus de 65 ans – si l’on pense tranche d’âges – et les femmes seraient plus touchées que les hommes (69%).
Ce qui fait dire à Laurent Amar, cofondateur de France Verif : « cette vision des français nous montre bien que la majorité des personnes ne se sentent pas cibles d’arnaques alors que dans la réalité, de nombreuses données nous prouvent que majoritairement les hommes plutôt jeunes tombent dans le panneau. Ils pensent que cela n’arrive qu’aux autres et donc se sentent sécurisés dans un contexte de Black Friday pourtant particulièrement favorable aux escroqueries.  »

Pour mémoire, France Verif est une première mondiale née de trois années d’enquête et de développement d’un détecteur des arnaques e-commerce. La société est le résultat d’une rencontre entre un professionnel du numérique, Mehdi Bellatig, et Laurent Amar, le fondateur d’un réseau de plus de 500 magasins dans 8 pays (Monceau Fleurs, Happy, Au nom de la rose etc..) dont l’achat d’un produit frauduleux sur un site clone a failli lui coûter la vie. Partant du constat qu’aucune solution ne permettait réellement de protéger efficacement les consommateurs contre ces arnaques, les fondateurs passent un an à infiltrer le milieu des cyber escrocs pour comprendre les outils, méthodologies et ressources des cybercriminels. La diversité des fraudes, la vitesse à laquelle elles apparaissent et croissent, leur ont fait comprendre pourquoi aucune des solutions actuelles ne permettaient de les détecter toutes.

Sélection des 3 meilleures offres de souscription de contrats d'assurance-vie

TOPOFFRESDÉTAILSEN SAVOIR +
🥇 1LUCYA CARDIFLucya Cardif (CARDIF ASSURANCE VIE) 200€ offerts pour 5.000€ versés. 👉 EN SAVOIR PLUS
🥈 2LUCYA CARDIFLucya Cardif (CARDIF ASSURANCE VIE) Bonus de rendement 2024 et 2025 sur le fonds euros de +1.50%, pour 8.000€ de versement minimum, avec 35% de versement sur les unités de compte.👉 EN SAVOIR PLUS
🥉 3YOMONI VIEYomoni Vie (SURAVENIR) Jusqu'à 500€ offerts pour 10.000€ versés. 👉 EN SAVOIR PLUS
Les offres promotionnelles sont soumises à conditions.

📧 Newsletter FranceTransactions.com

👉 Abonnez vous à notre lettre quotidienne. Plus de 90.000 lecteurs font confiance à la newsletter de FranceTransactions.com pour mieux être informés sur l’épargne et les placements. Lettre gratuite, sans engagement, sans spam, dont le lien de désabonnement est présent sur chaque envoi en bas du courriel. Recevez tous les jours, dès 9 heures du matin, les infos qui comptent pour votre épargne.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Black Friday : 21% des (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

BlackFriday : 21% des Français y croient : à lire également