Loi de Finances 2019 (#PLF2019), postes dans la Fonction Publique : 8.396 supprimés, 4.232 créés

Publié le

Véritable serpent de mer des gouvernements successifs, réduire le nombre de fonctionnaires dans les services de l’État. La promesse était de 50.000 postes supprimés à l’horizon 2022. Au rythme de 2019, il faudra donc 12 années de plus au gouvernement pour atteindre son objectif initial.

Fonction Publique : 4.136 postes supprimés en 2019

La cure d’amaigrissement se traduira en 2019, selon le projet de loi de finances 2019, par la suppression de 4.164 postes sur le périmètre de l’État, sur un total de 50.000 prévus d’ici à 2022. Les ministères les plus touchés sont les Comptes publics (2.000 postes) et l’Éducation nationale (2.650), l’Intérieur, la Justice et la Défense bénéficiant pour leur part d’effectifs en hausse.

A noter, que le premier budget ministériel de l’État, l’Éducation Nationale, est en hausse de +1.70%, mais confirme la suppression de près de 2.650 postes. La revalorisation des salaires ainsi que le développement des heures supplémentaires, à moindres frais pour l’État, pourrait contribuer à une meilleure rémunération des enseignants. Travailler plus pour gagner plus, une devise qui risque de marquer les esprits.

© AFP

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Loi de Finances 2019 (#PLF2019 : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également