Overshoot Day, le 29 juillet : Nous avons déjà consommé toutes les ressources écologiques de la Terre pour cette année

Publié le

Les ressources écologiques de la Terre sont utilisées 1,75 plus vite que les capacités de régénération des écosystèmes, d’après l’ONG Global Footprint Network. Nous avons déjà consommé toutes les ressources écologiques de la Terre pour cette année, le pire étant que la Terre ne fait pas de bilan comptable annuel... Il faudrait les ressources écologiques de 2,7 planètes terre si tous les humains vivaient au même niveau de vie que les Français.
Overshoot Day, le 29 juillet : Nous avons déjà consommé toutes les ressources écologiques de la Terre pour cette année
Jour du Dépassement Mondial ©Global Footprint Network

Overshoot Day / Jour du Dépassement Mondial

Chaque année, la date du Jour du Dépassement Mondial est calculée en comparant la consommation annuelle de l’humanité en ressources écologiques (Empreinte Ecologique) à la capacité de régénération de la Terre (biocapacité).

Les indicateurs de l’Empreinte Ecologique et de la biocapacité, eux, sont calculés sur la base des Comptes Nationaux d’Empreinte qui sont produits chaque année en utilisant les dernières données (2016 pour l’édition 2019) et méthodologie disponibles. L’Empreinte Ecologique et la biocapacité sont alors « actualisées » à l’année en cours en incorporant notamment les dernières données du Global Carbon Project.

Afin de prendre en compte les toutes dernières données et conclusions admises par la science, Global Footprint Network recalcule chaque année la date du Jour du Dépassement Mondial pour chacune des années passées depuis que le déficit écologique a commencé à se creuser au début des années 1970. Par conséquent, il est inexact de consulter simplement les rapports et articles de presse des années précédentes pour identifier les dates passées. Car une comparaison valable des dates du Jour du Dépassement Mondial ne peut être effectuée que dans le cadre d’une seule et même édition des Comptes Nationaux d’Empreinte.
Cette date fatidique se rapproche toujours un peu plus, d’année en année. L’humanité vit à crédit à partir de ce lundi car elle a déjà consommé toutes les ressources naturelles qu’offre la planète, soit deux mois plus tôt qu’il y a 20 ans, selon les calculs de Global Footprint Network.

"L’humanité utilise actuellement les ressources écologiques 1,75 fois plus vite" que les capacités de régénération des écosystèmes, souligne l’ONG dans un communiqué. "Nous grignotons le capital naturel de notre planète, amenuisant d’autant sa capacité régénérative future", avertit encore l’organisation.

"Si tout le monde vivait comme les Français, il faudrait 2,7 planètes"

La Quatar, le pire, L’Indonésie, le meilleur

Les modes de consommation selon les pays présentent d’énormes écarts : "Le Qatar atteint son jour du dépassement après seulement 42 jours, tandis que l’Indonésie a consommé toutes les ressources pour l’année entière après 342 jours", relève WWF, associé à Global Footprint Network. "Si tout le monde vivait comme les Français, il faudrait 2,7 planètes" et cinq si tout le monde adoptait le monde de consommation des Américains.

Pour ramener le jour du dépassement au 31 décembre, "le principal levier d’action concerne nos émissions de gaz à effet de serre qui représentent à elles seules 60% de notre empreinte écologique mondiale", fait valoir WWF. "En diminuant les émissions de CO2 de 50%, nous pourrions gagner 93 jours dans l’année, soit faire reculer le jour du dépassement à octobre", estime l’ONG. "En divisant par deux la consommation de protéines animales, nous pourrions repousser la date du jour du dépassement de 15 jours par an" et en divisant le gaspillage alimentaire par deux, on pourrait gagner dix jours, poursuit WWF. Chacun peut calculer son empreinte écologique sur http://www.footprintcalculator.org.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Overshoot Day, le 29 juillet : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également