Récession historique en vue en Europe : on vous aura prévenu...

Récession historique en Europe © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Tous les voyants sont au rouge, et les autorités de sur-enchérir, comme pour préparer la population a une situation au final qui pourrait être, espérons-le, moins grave qu’annoncée. 2020 sera une année économique désastreuse pour la zone Euro... Chômage et faillites feront l’actualité des prochains mois.

Publié le

Récession historique en Europe

L’Europe s’attend à une récession historique en 2020, les pays du Sud étant particulièrement affectés par l’arrêt du tourisme entraîné par l’épidémie de coronavirus.

En Europe, l’Allemagne doit franchir mercredi une étape décisive dans le déconfinement en autorisant la réouverture de tous les magasins et écoles en mai, selon un projet d’accord entre le gouvernement et les régions. Ces mesures sont possibles car depuis le début du déconfinement le 20 avril, "le nombre de nouvelles infections" au coronavirus "est resté faible" et "aucune nouvelle vague" de contamination n’a été observée, souligne le texte. Berlin compte même autoriser en mai la reprise, à huis clos, de son championnat de football. Cependant, les grandes manifestations sportives, culturelles ou festives devraient rester interdites jusqu’à fin août "au moins" dans ce pays où 7.000 personnes ont succombé au coronavirus.

La Commission européenne a prédit mercredi une récession "historique" dans l’UE cette année, avec une chute record du PIB de 7,7% en zone euro, puis un rebond de 6,3% en 2021. "La profondeur de la récession et la force de la reprise sera différente selon les pays, conditionnée à la vitesse avec laquelle ils pourront lever les mesures de confinement, l’importance dans chaque économie des services, comme le tourisme, et les ressources financières de chacun des Etats", a souligné le Commissaire européen à l’Economie, l’Italien Paolo Gentiloni.

Récession les plus fortes en Grèce, Italie et Espagne

Sans surprise, les pays où sont attendues les plus fortes récessions sont la Grèce (-9,7%), l’Italie (-9,5%) et l’Espagne (-9,4%), aux économies très dépendantes du tourisme. Le secteur, dont dépendent plus de 300 millions d’emplois et 10% du PIB mondial, est l’un des plus durement touchés par la pandémie. Deuxième destination touristique mondiale, l’Espagne a vu le nombre de visiteurs étrangers chuter de 64,3% en mars.

Désertées par les touristes, les grandes capitales occidentales, à l’instar de Berlin, Paris ou New York, affichent leur volonté de s’adapter à la pandémie, en privilégiant toujours plus le vélo. Au Royaume-Uni, Londres va créer un réseau temporaire de pistes cyclables pour multiplier par 10 les kilomètres parcourus en vélo. Le vélo sera bienvenu pour éliminer les kilos en trop. Entre manque d’activité physique et grignotage, les Français ont pris en moyenne 2,5 kg depuis le début du confinement le 17 mars, affirme un sondage réalisé pour un site de nutrition.

En Belgique, le confinement imposé continue d’être assoupli, avec une réouverture des commerces non-essentiels lundi, a annoncé la Première ministre Sophie Wilmès. Dès dimanche, chaque famille pourra par ailleurs accueillir sous son toit quatre personnes, famille ou amis, à condition qu’elles soient "toujours les mêmes".

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Récession historique en (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également