Réforme des retraites 2020 : Agirc-Arcco, système à points, âge d’équilibre à 63 ans, l’exemple à suivre ?

L’Agirc-Arrco, ces deux régimes de retraite complémentaires des cadres, fusionnés depuis 2019, ont déjà tout de la réforme des retraites de base prévue par le gouvernement : système à points, âge d’équilibre à 63 ans. Et tout s’est mis en place sans la moindre vague... Car le gouvernement n’a rien imposé. Tout est venu des syndicats.
Réforme des retraites 2020 : Agirc-Arcco, système à points, âge d'équilibre à 63 ans, l'exemple à suivre ?
Réforme des retraites 2020 © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Publié le , mis à jour le

Agirc-Arrco, l’exemple à suivre ? Ou l’exemple suivi ?

Si les Français sont d’accord pour mettre en place une réforme, afin de sauver leur système de retraite de base par répartition, tout en prônant par ailleurs la retraite par capitalisation, avec le nouveau plan épargne retraite PER, il semble qu’ils ne supportent pas que la solution proposée soit imposée par le gouvernement.
Pour le système de retraite complémentaire des cadres, un système par points, la mise en place d’un âge d’équilibre à 63 ans ne s’est pas réalisée sans mal, mais elle s’est effectuée sans l’intervention de l’État.

Sauver le régime complémentaire des cadres, une réussite

L’Agirc-Arrco, fusionnés depuis le 1er janvier 2019, ne sont pas gérés par l’Etat, mais par les partenaires sociaux. Ces derniers ont signé le 30 octobre 2015 un accord national en passe de rééquilibrer ces deux régimes déficitaires.Trois syndicats de salariés, la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC, ainsi que, pour le patronat, le Medef, la CGPME et l’UPA se sont entendus sur une série de mesures et sur un objectif : économiser 6,6 milliards d’euros d’ici à 2022. Le retour des comptes à l’équilibre est prévu pour 2020.

Mise en place d’un âge pivot

L’accord de 2015 a mis tout le monde à contribution : salariés cotisants, entreprises et retraités. C’est ainsi que la date de revalorisation des pensions de retraite est passée du mois d’avril à celui de novembre et que les pensions n’ont plus été indexées sur l’inflation (jusqu’en 2019). C’est ainsi que les cotisations ont augmenté. Et c’est ainsi qu’à l’initiative du Medef, un système de bonus-malus s’est imposé avec mission d’inciter les salariés à repousser leur retraite. À l’époque, aucun syndicat n’y était favorable. Et pourtant, c’était soit opter pour cette solution, soit redonner la gestion du système à l’État. Les syndicats ont donc alors accepté la mesure, et le succès est à la clé. L’âge d’équilibre à 63 ans était né.

La valeur du point n’a jamais baissé

Dans un système de retraite à points, la valeur du point ne peut baisser. Et pourtant il n’est pas rare de rencontrer des cadres persuadés du contraire...

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Réforme des retraites 2020 : : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également